Pôle agriculture et alimentation responsables

OBJECTIFS

1- Consolider la collecte des données sur la transition agricole et alimentaire, les méthodes et les systèmes d’information Doter les territoires de moyens d’observation dédiés (miniobservatoires locaux) mais interopérables avec l’observatoire de RESOLIS. Valoriser les initiatives d’acteurs et les mesures publiques d’alimentation responsable et durable ainsi que le travail d’observation des étudiants.

2- Accompagner les dynamiques territoriales de transition alimentaire Des relations et des coopérations fortes ont été établies avec quatre fédérations de collectivités territoriales : Régions de France, France Urbaine, Association de Départements de France (ADF) et Fédération des Parcs naturels régionaux de France (FPNRF). La séquence est partout la même : rédaction d’une déclaration d’engagement en faveur de la transition alimentaire ; définition d’une feuille de route; accompagnement des acteurs (observation, capitalisation, appuis).

3- Encourager des approches territoriales similaires à l’étranger La méthode et l’approche RESOLIS sont utilisées à petite échelle dans une douzaine de pays, ce qui enrichit le corpus expérimental de la transition agricole et alimentaire.

4- Poursuivre l’approche thématique RESOLIS s’est accordé avec ses partenaires majeurs sur une liste (évolutive) de 12 thèmes majeurs :

  • Dynamiques territoriales de la transition ;

  • Identification et analyse des filières locales ;

  • Analyse des pratiques agro-écologiques aptes à la transition ;

  • Reconnaissance et valorisation des produits remarquables et de proximité ;

  • Expériences de construction d’économie circulaire ;

  • Mécanismes existant ou à créer de financement d’investissement au service de la TAA et de création d’emplois dans les territoires ;

  • Expériences territoriales de lutte contre la précarité alimentaire ;

  • Expériences d’approvisionnement de proximité des cantines et restaurants collectifs ;

  • Méthodes et outils au service des expériences de pédagogie de la transition ;

  • Education en matière de nutrition et multiplication de jardins scolaires;

  • Expériences de recherche participative et démocratie alimentaire ;

  • Construction d’un plaidoyer agricole et alimentaire national, européen et international pro-territoire, pro-diversité et pro- transition.

ACTIONS

Cet important programme ascendant (bottom-up) qui part du terrain pour se consolider progressivement en politiques locales, régionales et internationales sera renforcé par des collaborations multiples. Un Conseil scientifique dédié en accompagnera le développement.

Partager sur