Education et nutrition OMEGA 19/20

Amorcé par France Bénévolat Ile de France, ce programme a pris son envol au sein de RESOLIS pour la Lutte par l’éducation contre l’obésité des enfants.

Partager sur

ANNEXES

OBJECTIFS

L’objectif principal vise à induire, chez les enfants d’âge scolaire, une modification pérenne des habitudes alimentaires dans le sens d’une réduction des comportements « à risque de surpoids ». Nous faisons l’hypothèse que l’éducation des adultes se fera avec et par les enfants.

 

ACTIONS

La méthodologie suivie est issue des expériences de RESOLIS dans le domaine de l’alimentation durable. Elle consiste, dans un premier temps, à identifier tous les acteurs locaux impliqués par la problématique visée. Puis, à recueillir, via un questionnaire structuré, les idées et les initiatives de tous ces acteurs (secteur médical, enseignants, associations de parents, élus locaux, centres sociaux, entreprises, institutions, …). L’ensemble des données est analysé et exposé aux différents acteurs dans le but d’établir des échanges entre eux, de confronter les approches et de faciliter l’instauration d’une synergie aboutissant à la création d’un écosystème local.

Des supports pédagogiques et d’animation sont élaborés pour les différents niveaux d’âges (sur un mode ludique et opérationnel, jamais sur un mode normatif et culpabilisant).

Enfin, des outils d’évaluation sont établis et un suivi objectif des opérations est mené.

Il est expérimenté en priorité sur les 19° et 20° arrondissements de Paris sous le nom de « Projet OMEGA 19/20 »

RÉSULTAT(S)

Avancées en 2020

Au cours de l’année 2020 et malgré les limitations sanitaires, le projet a pu progresser, comme suit :

-        Etablissement et validation de la fiche de recueil de témoignage adaptée aux questions de santé

-        Création d’un partenariat avec la faculté des Lettres de Paris Sorbonne pour bénéficier de la contribution de groupes d’étudiants volontaires, dans le cadre d’un module « gestion de projet collectif » qui s’intègre à leur cursus. Un premier groupe a travaillé entre septembre et décembre 2020 et a livré un mémoire très documenté (52 pages).

-        Présentation du projet auprès de financeurs potentiels : ex MACIF, réunion le 19 juin

-        Contacts concrets avec une trentaine d’acteurs locaux (élus du 19è, médecin de l’hôpital Robert Debré, représentants du REPOP, groupement des professionnels de santé du 20è, associations centrées sur les circuits alimentaires, de nombreux centres sociaux accueillant des enfants) ; tous se sont montrés intéressés, prêts à participer au projet.

-        Les contacts avec le monde enseignant et les représentants de la ville de Paris chargés de la santé ont été plus difficiles en raison de la pandémie.