Carrefour des solidarités : créer du lien pour mieux vieillir

Le Carrefour des solidarités est une association dont les objectifs sont de rompre l’isolement des personnes âgées et de permettre leur maintien à domicile. L’association propose des ateliers tous les après-midi ainsi que des visites à domicile si besoin. Un bénévole se rend au domicile de la personne avant tout accompagnement afin de définir ses besoins.

AUTEUR(S)

El Kaliobi Jonathan

Responsable

responsable-carrefour@fmdc.fr

Fiche rédigée par Chloé Pillon

PROGRAMME

Lieu de réalisation: Paris 19e

Origine et spécificités du financement : Fondation Maison des Champs

ORGANISME(S)

Carrefour des Solidarités

Paris 19e Arrondissement - 75019

Rue de Crimée

3 Salariés / 110 Bénévoles / 315 Adherents

Site internet

Partager sur

COMITÉ DE LECTURE

Date de lecture de la fiche

2021-04-21 00:00:00

Localisation

France Île-de-France Paris

Appréciation(s) du comité

Source d’inspiration !

Type de structure

Associations Association, collectif, ONG

Envergure du programme

Locale

Domaine

Lien social, intergénérationnel Exclusion et isolement Culture, sport et loisirs Santé, Bien-être

Bénéficiaires

Seniors

LOCALISATION
LICENCE

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0

Pour citer un texte publié par RESOLIS:

El Kaliobi Jonathan, « Carrefour des solidarités : créer du lien pour mieux vieillir », **Journal RESOLIS**

ORIGINE ET CONTEXTE

Le Carrefour des solidarités a été créé par la fondation Maison des champs. L’association propose des services au même titre que les services de soins et d’aide à domicile proposés par la Maison des champs. Cependant, un service ou une fondation ne peuvent pas recevoir de dons. L’association les Amis du carrefour a été créée pour soutenir les actions dans ce sens. Les actions principales - par exemple les sorties - sont financées par cette association. Elle organise des événements pendant l’année, comme des brocantes. La fondation est implantée depuis ses débuts dans le 19ème arrondissement de Paris.

OBJECTIFS

> Rompre l’isolement des personnes âgées > Permettre le maintien à domicile, retarder l’arrivée en EHPAD ou autres institutions > Favoriser le bien- être à son domicile

ACTIONS MISES EN OEUVRE

Ouverture du local tous les après-midi du lundi au vendredi : > Ateliers tous les après-midi du lundi au vendredi (manucure, jeux, film…) pour toucher le public le plus large possible. > Évaluation à domicile de situations à risque par un bénévole, permettant d’envisager ce qui peut être proposé : visites de convivialité avec un bénévole, des promenades ou bien un lien téléphonique. > Aide aux démarches (numériques ou non) au domicile ou dans les locaux. > Sorties culturelles (musée, théâtre, cinéma, pique-nique, restaurant) ; 2 à 3 sorties véhiculées par mois. > Aide à la mobilité à pied ou avec un véhicule. > Mutualisation d’évènements avec les EHPAD (bals par exemple). > Goûters philosophiques avec l’association Césame (Stefan Alzaris et Ilaria Fontana), 1 fois tous les 2 mois au Carrefour sur des thèmes susceptibles de plaire à tous afin d’ animer la conversation. > Ateliers gymnastique, d’ergonomie et de bien-être chez soi, artistique en partenariat avec le PRIF (programme lancé par la caisse nationale d’assurance vieillesse, prévention retraite ile de France) tous les vendredis matin. > Partenariat avec les écoles élémentaires du 19ème pour organiser des ateliers tricots et des goûters dans les écoles. Le public peut être complètement autonome ou bien dépendant à tous les niveaux (même si trouble cognitif). Certains ne sont aidés qu’à travers une aide administrative ou des visites de convivialité, sans venir aux ateliers proposés dans les locaux. Il y a toujours une visite à domicile quelle que soit l’action à mettre en place par la suite, l’important est de rencontrer la personne en amont afin de lui exposer les propositions qui pourraient être envisagées. Il s’agit de constater quelles actions il faut privilégier, identifier si la personne pourrait se déplacer en atelier, cibler l‘histoire individuelle et choisir le bon bénévole. La majorité du public est féminin, d’une moyenne d’âge de 85 ans, d’origines culturelles, religieuses et sociales très diverses. Les bénévoles sont de tous âges (de 18 à 85 ans), et de toutes catégories sociales, aussi bien hommes que femmes. Il y a également des stagiaires.

RÉSULTATS ET IMPACTS, QUANTITATIFS ET QUALITATIFS

- Création de lien entre les bénéficiaires (petits noyaux de solidarité), pendant les heures d’ouvertures ou même le week-end pour aller boire un café, tenir compagnie à une personne isolée, faire une sortie. - Bonne fréquentation des ateliers, les personnes y viennent spontanément pour échanger avec d’autres. - Fréquentation du lieu en hausse grâce à la bonne visibilité du lieu et à sa situation, mais aussi au sentiment d'ouverture généré par ses gérants.

ORIGINALITÉ

L'implication bénévole est très libre (non planifiée et sans nécessité d'engagement à long terme) ce qui la rend moins contraignante et plus conviviale. Le local d’accueil est de petite taille, ouvert à tous, et tous les bénéficiaires peuvent aller et venir librement.

PARTENARIAT(S)

Partenaires financiers Conférence des financeurs / DASES (direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé) Partenaires opérationnels CASVP (centre d’action sociale de la ville de Paris) Maison des AînésAinés et des Aidants Fondation COS Accordâge Césame Écoles élémentaires PRIF

RETOUR D’EXPÉRIENCE

Difficultés et/ou obstacles rencontrés pendant la mise en œuvre :

Manque de partenariats avec d’autres associations. Difficulté d’identification des bénévoles et de répartition sur les missions Anticiper, demander à la personne qui aura un accompagnement de le signaler 7 à 10 jours en amont. Manque de bénévoles ; la plateforme « Tous bénévoles » pourrait être utilisée afin d’actualiser les missions.

Améliorations futures possibles :

Développer de nouveaux partenariats. Trouver un autre local pour augmenter les capacités d’accueil des ateliers afin d’accompagner davantage de personnes.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou un essaimage :

Repousser le moment de l’institutionnalisation (arrivée dans les EHPAD des personnes âgées par exemple)