Alimentation responsable et durable

Le système alimentaire contemporain, dit agro-industriel, est désormais largement mondialisé. Quoiqu’il comporte d’indéniables avantages en termes de prix, d’accessibilité et de sécurité sanitaire des aliments, il génère également un certain nombre d’externalités négatives notamment sociales et environnementales. Ce modèle dominant n’est pas soutenable au vue des enjeux environnementaux, sociaux et économiques. De nombreux acteurs (organisations de producteurs, de consommateurs, associations citoyennes, collectivités territoriales, instituts de recherche...) œuvrent au quotidien pour des systèmes alimentaires plus durables, c’est-à-dire vers des modèles de consommation et de production plus équitables, plus économes en énergie, moins polluants, plus respectueux des ressources naturelles, créateurs d’emplois ou de lien social. A travers ce programme, RESOLIS s’est donc intéressée à ces acteurs pionniers de la transition alimentaire.

Objectifs

- Repérer et connaître les acteurs de l’alimentation responsable et durable

- Capitaliser et valoriser leurs initiatives locales innovantes

- Encourager la réforme des systèmes  alimentaires et des politiques publiques : favoriser,  d’une part, la relocalisation de l’agriculture et de l’alimentation dans un territoire local d’autre part, réintroduire la responsabilité sociale, environnementale, culturelle et pédagogique à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, et enfin, promouvoir le changement d’échelle ou l'essaimage des initiatives les plus exemplaires.

 

            

Actions réalisées

- RESOLIS a été partenaire de la quatrième édition du Prix des Femmes Marjolaine qui récompense des femmes menant des actions exemplaires dans les domaines de l'agriculture et de l'alimentation responsables et durables, en France, et dans les pays en développement. L’édition 2016, organisée par RESOLIS, l’agence RUP et Spas Organisation s’est inscrite dans la préparation de la MedCOP Climat, forum des acteurs étatiques et non étatiques de la Méditerranée organisé dans la perspective de la 22ème conférence mondiale sur le climat (COP 22) et a intégré une nouvelle catégorie méditerranée. La contribution à la lutte contre le changement climatique est un des principaux critères de sélection des lauréates.

- Plusieurs groupes d’étudiants ont réalisé des projets collectifs autour de la transition alimentaire.

Sciences Po Paris a conduit des travaux de  repérage des initiatives d’alimentation  responsable  et durable (IARD) sous différents  angles : la précarité alimentaire, les jardins urbains, le rôle des femmes dans l’environnement, la sensibilisation et le plaidoyer, la précarité alimentaire en Union Européenne. VetAgro Sup et Sciences Po Grenoble en partenariat avec l’IRG ont également mené des missions de repérage d'IARD en région Auvergne-Rhône Alpes. L’Université d’Aix Marseille a conduit des travaux d'identification d'IARD en région Provence Alpes Côte d’Azur.

- RESOLIS a développé ses actions à l’international en nouant des partenariats avec des organismes locaux pour accompagner des projets d'identification de " 100 IARD " : en Espagne avec la Mensa Civica et le CERAI, en Tunisie avec l’INAT et l’IRMC, au Bénin-Togo avec ETD, au Sénégal avec FARSEN.

Résultats

- Après les éditions 2014 et 2015, RESOLIS a valorisé 65 candidatures de l'édition du Prix Marjolaine 2016 dans son Observatoire de l'alimentation.

- RESOLIS a publié le Journal RESOLIS #07 Systèmes alimentaires territorialisés au Québec, 100 initiatives pour une alimentation responsable et durable.

- RESOLIS a publié le Journal RESOLIS #10 Systèmes alimentaires territorialisés au Costa Rica, 100 initiatives pour une alimentation responsable et durable.

- RESOLIS a publié le Journal RESOLIS #12 Systèmes alimentaires territorialisés en Méditerranée : initiatives pour une alimentation responsable et durable.

- Plus de 500 fiches ont été publiées dans l’Observatoire de l'alimentation.

- RESOLIS a participé activement à la MedCOP Climat et COP 22 et a lancé une coopération méditerranéenne et un réseau international autour de la transition alimentaire et des 100 IARD.

- 12 nouveaux partenariats noués avec le Centro de Estudios Rurales y de Agricultura Internacional (CERAI), Climates, le Réseau des Acteurs de la Formation Agricole et Rurale du Sénégal (FARSEN), Entreprises, Territoires et Développement (Bénin), la Fondation de l'Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée, l’Institut National de Recherche Agronomique de Tunis (INAT), l’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED), l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC), la Mensa Civica, la Plateforme Créativité et Territoires (Pôle Développement Durable et Territoires Méditerranéens) de l’Université d’Aix-Marseille, le Cabinet territoires & alimentation Terralim, le réseau URGENCI (Urbain-Rural : Générer des Echanges Nouveaux entre Citoyens).