Logo Haïti Futur

Utilisation pédagogique du Tableau Numérique Intéractif (TNI) en Haïti

Résumé : Subissant de multiples contraintes, le système éducatif haïtien possède encore aujourd’hui d’importantes lacunes. Depuis août 2010, l’association Haïti Futur, en collaboration avec le Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle d'Haïti (MENFP), a lancé un programme d’enseignement numérique axé sur l’utilisation du Tableau Numérique Intéractif (TNI), la création de cours numériques interactifs et la formation pédagogique d’enseignants.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Août 2010
  • Lieu de réalisation : Haïti
  • Budget : 300000
  • Origine et spécificités du financement : Budget annuel dont 150 000€ provenant de la Fondation de France

Organisme(s)

Site Internet

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/04/2014
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés ! Innovant !
Solution(s) : Education
Pays :  Haïti
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Bruffaerts Jean-Claude , « Utilisation pédagogique du Tableau Numérique Intéractif (TNI) en Haïti », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

L’enseignement haïtien est particulièrement précaire : classes surchargées (50-80 élèves), infrastructures délabrées, enseignants peu formés, salaires faibles et irréguliers, pénurie en enseignants et fuite des cerveaux (82% des étudiants qualifiés émigrent). L’enjeu national est de dispenser une éducation de qualité pour tous, dans un contexte difficile (séisme de 2010). L’association Haïti Futur a réfléchi à de nouvelles méthodes éducatives et a ainsi entrepris l’utilisation expérimentale du Tableau Numérique Intéractif (TNI).

Objectifs du programme

L’utilisation du TNI s’inscrit dans la philosophie de la stratégie nationale d’Education pour tous du Ministère de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle d'Haïti (MENFP). Ce programme vise prioritairement la formation pédagogique des enseignants pour renforcer leurs compétences et leur efficacité. Ses sous-objectifs sont : équiper 60 écoles primaires en TNI ; développer des cours numériques conformes au programme officiel pour les 3 premières années du primaire ; former les instituteurs directement dans leur salle de classe ; être capable d’évaluer les résultats de ce programme.

Actions mises en oeuvre

- Installation de l’équipement informatique (ordinateur, système d’exploitation informatique, logiciel pour créer les cours, vidéoprojecteur et stylet) : 3/4 écoles publiques ou privées, 1/4 universités ou centres accueillant des stagiaires
- Production de cours numériques conformes au programme officiel du MENFP pour les 3 premières années du primaire, et ce, en 2 versions (français et créole)
- Formation des instituteurs, installateurs et techniciens chargés de la maintenance. Un conseiller pédagogique guide l’enseignant et l’aide à préparer ses cours, et un référant TNI est désigné parmi les instituteurs
- Partenariats avec des universités pour effectuer des évaluations quantitatives.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Une centaine de TNI installés (2010-2013), plus de 300 enseignants formés à l’usage du TNI
- Un même équipement peut servir à 2 classes minimum de 50 élèves, soient 100 élèves en moyenne par équipement
- Impacts positifs sur la qualité des cours, l’attention des enfants et leur rapidité d’assimilation (enseignants)
- Septembre 2012: programme primé par le concours « All children reading » de l’USAID

Originalité du programme

Cette innovation technologique a permis d’élaborer de nouvelles méthodes pédagogiques basées sur la modernité des outils, la valorisation de l'expérience des enseignants et la constitution d’un réseau d’échanges. La pédagogie frontale (répétition et rabâchage collectif) a laissé place à un enseignement basé sur l’observation, le questionnement, la réflexion et la participation des élèves.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Délégation française Interministérielle à l’Education Numérique en Afrique (DIENA) via son programme SANKORE ; Direction de l’enseignement fondamental du MENFP; Entreprise française Paraschool ; Editions KOPIVIT (Librairie de l’Action sociale); Université Publique de Cayes ; Ecole Supérieure d’Infotronique ; UEH (Université d’Etat) dont le Campus de Limonade

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La crainte, le stress des enseignants ne se sentant pas capables ou appréhendant le système
- Renforcer le programme d’évaluation par des spécialistes de l’évaluation en éducation
- L’éducation numérique a fait craindre aux éditeurs la disparition du livre.
- A chaque évolution, remise en question de la compatibilité cours / ordinateur / vidéoprojecteur. Travaux de réadaptation, formation, réinstallation, gestion de pièces de rechange, etc.
- 90% des écoles rurales sont dépourvues d’électricité.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- L’éducation numérique génère de nouveaux types d’impression (cahiers d’exercices, guides, etc.)
- Le vidéoprojecteur retenu exige peu d’électricité (350W) et permet d’envisager la fourniture d’électricité par panneaux solaires. « Watt solaire » : aujourd’hui plus fiable et à un prix très compétitif
- Partenariat avec le constructeur EPSON pour disposer de pièces de rechange, guides et DVD de réparation
- L’uniformisation du matériel en vue de l’extension nationale du programme

Améliorations futures possibles :

- Partenariats pour mutualiser les moyens avec d’autres programmes de formation des enseignants
- Projet d’électrification de 500 écoles haïtiennes et d’intégration du programme TNI (partenariat avec Electriciens Sans Frontières) avec financement conjoint de la Banque Mondiale.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Modification profonde de la pédagogie (observation, compréhension et participation de l’élève)
- Ecoles volontaires pour l’expérimentation ; Directeurs tolérants et motivés ; TNI mis en avant dans les écoles privées ; Engouement des élèves et parents ; Outil collectif (progression homogène de la classe)
- Ratio de 5 écoles utilisant le TNI suivies pour 1 conseiller pédagogique ; potentielle extension nationale du programme
- Utilisation conjointe de l’écran numérique (facilite la compréhension) et du livre (meilleur outil de mémorisation)

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Comment combiner l’arrivée future des tablettes avec l’utilisation du TNI en classe ?
- Observer l’impact du TNI dans les évolutions de méthode d’apprentissage notamment le passage à une méthode pédagogique active. Quelles sont les pratiques efficaces, quels sont les obstacles à éviter ?

Références bibliographiques

Bruffaerts-Thomas, J., Bruffaerts J-C. « L’expérimentation de l’EDUCATION NUMERIQUE EN HAÏTI avec l’utilisation du Tableau Numérique Interactif » FACTS Reports (Numéro Spécial 9, 2014)

Pour en savoir plus

BLOG : education-haiti.blogspot.com

CALENDRIER DU PROGRAMME:

AOÛT 2010 – AOÛT 2011 :
- Renforcement des partenariats (MENFP, SANKORE-DIENA, KOPIVIT)
- Création des contenus numériques pour la 1ère année de l’école fondamentale avec Paraschool
- Identification des écoles démarrant l’expérimentation, installation des équipements et formation des enseignants
SEPTEMBRE 2011 : Démarrage de l’enseignement numérique dans au moins 12 écoles pour la 1ère année de l’école fondamentale
OCTOBRE 2011 : Démarrage de l’équipe de fabrication de contenus numériques en Haïti (en partenariat avec Paraschool)
OCTOBRE 2011 – AOÛT 2012 :
- Fabrication des leçons numériques de la 2ème année de l’école fondamentale
- Elargissement de l’expérimentation : identification des écoles, installation des équipements et formation des enseignants
- Expérimentation de production électrique photovoltaïque pour les écoles rurales
SEPTEMBRE 2012 : Elargissement de l’expérimentation à 30 classes (1ère et 2ème année fondamentale)
OCTOBRE 2012 – AOÛT 2013 : Fabrication des leçons numériques de la 3ème année de l’école fondamentale
SEPTEMBRE 2013 : Elargissement de l’expérimentation à 60 classes (1ère, 2ème et 3ème année de l’école fondamentale)


Partager cette fiche
Télécharger la fiche