Logo La Fraternelle

Une épicerie sociale intercommunale permettant une alimentation solidaire : « La Fraternelle »

Résumé : La Fraternelle est une Epicerie Sociale Intercommunale qui a ouvert ses portes en 2010 et qui dépend de la Communauté de Communes du Pays de Niederbronn-les-Bains. En tant qu’épicerie sociale, la Fraternelle permet à ses bénéficiaires d’effectuer des économies sur leurs achats alimentaires et ainsi de les réaffecter dans le règlement d’une dette ou facture.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2010
  • Lieu de réalisation : Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains
  • Budget : 170000 €
  • Origine et spécificités du financement : Communauté de Communes du Pays de Niederbronn-les-Bains ; Conseil Départemental ;

Organisme(s)

  • La Fraternelle
  • 13 rue d'Uttenhoffen
  • 67110 Gundershoffen
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : 30
  • Adhérents : 425
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/07/2018 00:00
Solution(s) : Agriculture et alimentation Exclusion et isolement
Pays :  France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Budget, Alimentation, Aide alimentaire

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2018)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Monitor Bellecontre Céline , « Une épicerie sociale intercommunale permettant une alimentation solidaire : « La Fraternelle » », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

L’initiative est partie du constat d’un manque de structures d’aide alimentaire sur le territoire où les bénéficiaires sont acteurs et deviennent responsables dans leurs démarches. Un travail s’engage alors pour la recherche de locaux, la recherche de partenaires financiers, la recherche de partenaires alimentaires et la constitution du réseau de bénévoles. En parallèle, de la communication a dû se mener également auprès des travailleurs sociaux et auprès des communes présentes sur le territoire de la communauté de communes. Ainsi ouvre en 2010 la Fraternelle.

Objectifs du programme

L’objectif pour la Fraternelle est de permettre aux bénéficiaires de réaliser des économies dans leurs achats alimentaires et de les réaffecter dans le règlement d’une dette ou facture.

Actions mises en oeuvre

Les travailleurs sociaux du territoire complètent un dossier avec un volet budgétaire, un bilan socio-professionnel et une fiche navette où sont indiqués les éléments de la famille, leurs difficultés… La commission d’admission composée d’élus, du Conseil Départemental et d’un travailleur social du Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) se réunie une fois par mois pour définir les conditions d’accès à l’épicerie pour les bénéficiaires, de la durée du contrat et l’objectif de l’aide. Un contrat est alors signé par les bénéficiaires dans lequel ils s’engagent à utiliser l’économie réalisée pour le règlement d’une facture spécifique. A la fin du contrat, des justificatifs sont demandés. La durée du contrat varie de 1 à 3 mois avec 1 à 2 passages à l’épicerie par mois. Cette occurrence a été choisie par la Fraternelle car des bénéficiaires viennent de loin pour chercher leurs courses. Ils préfèrent privilégier des paniers bien remplis tous les mois que des petits paniers toutes les semaines et ainsi éviter une facture de carburant élevée. Lors du passage à l’épicerie, les bénéficiaires ne payent que 10% du total de leurs achats. La Fraternelle fonctionne également grâce à un réseau d’enseignes alimentaires partenaires :
• La banque alimentaire : pour les denrées sèches 1 fois par mois et fruits/légumes plus occasionnellement
• Le Super U de Gundershoffen : pour les denrées fraîches
• L’Intermarché à Reichshoffen : pour les denrées fraiches
• Le Gourmet d’Alsace : pour les produits surgelés
• Certains achats complémentaires sont effectués grâce à une enveloppe budgétaire de l’Association Nationale des Epiceries Solidaires (ANDES).

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2017, 159 familles ont bénéficié de la Fraternelle soit 425 personnes différentes. Certaines de ces familles peuvent bénéficier de 2 à 3 contrats sur un an. Ces bénéficiaires sont très divers : des familles monoparentales, des familles nombreuses, des retraités, des jeunes couples… Ces personnes viennent en priorité à cause des motifs suivants : factures d’énergie, dettes locatives, redevances d’ordures ménagères. Sur les 159 familles bénéficiaires, on retrouve des personnes percevant le RSA, des revenus professionnels, des indemnités de pôle emploi. Le public est très hétéroclite. De manière générale, il y a une diminution du nombre de bénéficiaires sur l’année 2017. Cette épicerie sociale a permis la création d’un réel lien social entre les bénéficiaires. Du covoiturage, de l’entraide s’est instauré…

Originalité du programme

La Fraternelle propose de nombreux ateliers complémentaires gratuits pour les bénéficiaires :
• Un atelier sur la gestion budgétaire assuré par 2 bénévoles sous forme de jeux de société. A travers cet atelier les thématiques suivantes sont abordées :
o Les différents contrats d’assurance  qu’est-ce qui est obligatoire, qu’est ce qui est facultatif ?
o Le découvert bancaire  qu’est que ça engendre ?
o Les crédits revolving qu’est-ce que c’est ? …
• Jardin pédagogique : plantations, compostage, récupération d’eau de pluie…
• Ateliers cuisine : idées de recette, cuisiner les restes, présence d’une diététicienne de la Route de la Santé
• Ateliers de bricolage
• Ateliers de recherche d’emploi
• Cours de français

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

La Fraternelle travaille avec de nombreux partenaires :
• Le Conseil Départemental, l’ANDES, la Banque Alimentaire
• La Route de la santé : propose des ateliers avec une diététicienne
• Le relais emploi santé insertion
• La MGEN pour des bilans de santé
• Sport pour tous
• Un réseau d’enseignes alimentaires
• Alsace contre le Cancer pour mettre en place le mois sans tabac
• …

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

• Suite aux nouvelles normes d’hygiène et de sécurité sanitaire des aliments, les bénévoles et les salariés de la Fraternelle ont dû suivre une formation donnée par la Banque Alimentaire. La mise en place a nécessité une adaptation des procédures déjà en place et une rigueur quotidienne quant à la traçabilité des produits.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Formation des bénévoles réalisée par la Banque Alimentaire

Améliorations futures possibles :

La Fraternelle souhaite augmenter ses stocks en fruits et légumes en nouant un partenariat avec Phoenix qui œuvre en faveur de la réduction des déchets alimentaires

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Le large panel d’activités proposées en complément, la mobilisation des bénéficiaires, l’implication des bénévoles et leurs fidélité (même noyau de bénévoles depuis 2010), les initiatives proposées par les employés…

Pour en savoir plus

ANDES : https://andes-france.com/
La Roue de la Santé : http://larouedelasante.fr/
Phoenix : http://www.wearephenix.com/
Le relai emploi santé insertion : http://resi67.e-monsite.com/
L’Alsace contre le cancer : https://www.alsacecontrecancer.com/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche