Logo RESPECTS 73

Une coordination des acteurs locaux pour lutter contre les précarités avec RESPECTS 73

Résumé : L’association RESPECTS 73 œuvre dans tout le département de la Savoie. Elle met en réseau les acteurs en contact avec les publics les précaires afin de les former et les faire coopérer dans le domaine de la santé.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Novembre 2012
  • Lieu de réalisation : Département de la Savoie
  • Budget : 60000 €
  • Origine et spécificités du financement : Département de la Savoie (40%) ARS Auvergne Rhône Alpes (60%)

Organisme(s)

  • RESPECTS 73
  • 5 Rue Pierre et Marie Curie
  • 73000 Chambéry
  • Salariés : 12
  • Bénévoles : 8
  • Adhérents : 25
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  21/03/2017
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Source d’inspiration !
Solution(s) : Coordination des actions Santé
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Population rurale
  • Domaine(s) :  Santé, Protection sociale, Coopération

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Navet Jérôme , « Une coordination des acteurs locaux pour lutter contre les précarités avec RESPECTS 73 », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

En 1994, l’association REVIH-STS est créée en Savoie afin de s’attaquer aux problématiques liées au Sida. Peu à peu, l’association s’étend à d’autres pathologies et devient en novembre 2012 RESPECTS 73. Partant du constant que les publics précaires disposent d’un accès aux soins plus limité, elle se positionne alors dans le champ de la lutte contre les inégalités sociales de santé sur l’ensemble du département. Elle réalise une étude sur la santé et la précarité en Savoie, à la suite de laquelle elle met en place un programme d’actions pluriannuel dans le cadre d’une convention avec le Département de la Savoie et l’ARS Rhône Alpes.

Objectifs du programme

RESPECTS 73 a pour objectif de mettre en réseau différents acteurs en contact avec les publics précaires pour :
- Innover dans la lutte contre les inégalités sociales de santé grâce à cette mutualisation (professionnels de santé, bénévoles, élu locaux)
- Agir pour la santé des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité

Actions mises en oeuvre

- ANIMATIONS DE RESEAUX LOCAUX associant des professionnels, bénévoles, élus locaux. Au nombre de 3 (Vallée de la Maurienne, Avant Pays Savoyard et Territoire de la Combe de Savoie), ils sont animés par un chargé de mission et les réunions ont lieu en moyenne une fois tous les 2 mois. Ils ont pour but de renforcer les liens entre les partenaires et de mieux faire connaître les ressources locales du champ de la santé

- FORMATIONS DE PROFESSIONNELS ET DE BENEVOLES sur le thème « santé et précarités », animées par la chargé de mission ou un cadre de santé en centre hospitalier spécialisé (psychiatrie), avec un appui ponctuel d’intervenants extérieurs selon le contenu des ateliers. Exemples de formations : « Handicap psychique et précarité, l’individu au cœur de l’accompagnement », « Le suivi des soins des personnes en situation de grande précarité : observance médicamenteuse et orientation ». En 2016 cela a représenté au total 7 jours de formation.

- COMMUNICATION : site internet d’information et constitution d’un annuaire des professionnels de santé dans le département

- APPARTEMENTS DE COORDINATION THERAPEUTIQUES : Les 19 appartements de coordination thérapeutique de Savoie hébergent à titre temporaire des personnes en situation de fragilité psychologique et sociale et nécessitant des soins et un suivi médical. Ils sont gérés par l’association RESPECTS 73.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Un renforcement des liens entre services sociaux, professionnels de santé, associations et élus. Le travail en réseau favorise la meilleure connaissance du rôle de chacun, de ses compétences, de son cadre de travail : cela facilite les prises en charge, les accompagnements vers les soins des personnes vulnérables.

En 2016 :
- Organisation de 15 rencontres dans le cadre de réseaux locaux
- Mise en place de 5 qui ont concerné 93 personnes
- Un réseau et des évènements en croissance continue depuis quatre ans, et notamment de plus en plus de participation de la part des médecins
- La proportion est variable selon les formations, mais de façon générale, les participants sont pour 75% des professionnels du social au sens large et 25% de professionnels soignants (salariés et libéraux).

Originalité du programme

- Une dynamique départementale et partenariat très important avec l’ensemble des acteurs engagés dans le champ de la précarité.
- Prise en compte réelle des spécificités territoriales dans la mise en œuvre des actions: l’accès aux soins des plus vulnérables ne recouvre pas les mêmes réalités en ville, en secteur de campagne (Avant Pays Savoyard, Combe de Savoie..) en secteur de montagne (Vallée de la Maurienne, Tarentaise..) ou en station de tourisme.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

SOUTIENS FINANCIERS
Conseil Départemental de Savoie, Agence Régionale de Santé

AUTRES PARTENAIRES
Associations, professionnels du soin et de l’action sociale, collectivités territoriales, hopitaux, organismes d’assurance maladie, citoyens

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Difficultés pour impliquer les professionnels du soin, notamment libéraux
- Manque de temps et de moyens pour étendre ce travail sur l’ensemble du territoire, pour répondre à toutes les demandes qui émergent
- La crise migratoire impacte directement un certain nombre de dispositifs d'accès aux soins.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Propositions de rencontres, de formations selon des modalités adaptées aux contraintes des soignants et correspondant à leurs attentes

Améliorations futures possibles :

- Renforcer l’évaluation de chaque action afin de répondre encore mieux aux attentes des interlocuteurs

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Très bonne connaissance des territoires, de leurs spécificités, compte tenu des fortes disparités géographiques dans le domaine de la santé
- Nécessité d’une bonne culture en santé publique et en promotion de la santé.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Il serait intéressant de comprendre l’impact des réseaux pluridisciplinaires sur les bénéficiaires, dans le domaine de la santé plus spécifiquement.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche