Logo T'OP ! Théâtre de l'Opprimé

T'OP ! Théâtre de l'Opprimé : Rendre visibles les oppressions et s'entraîner à lutter contre elles

Résumé : T'OP Théâtre de l'Opprimé est une association d'éducation populaire, dont la volonté est de permettre à chacun de pouvoir s'exprimer sur des injustices et de réfléchir collectivement pour trouver des solutions de changement en pratiquant le théâtre-forum ou d'autres formes artistiques de théâtre.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2004
  • Lieu de réalisation : Région Nord-Pas de Calais principalement/Toute la France
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Subventions sur actions ponctuelles et paiement des prestations

Organisme(s)

  • T'OP ! Théâtre de l'Opprimé
  • MRES - 23 rue Gosselet
  • 59000 Lille
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : 10
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  23/05/2015
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Culture

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Plouvier Anaïs , « T'OP ! Théâtre de l'Opprimé : Rendre visibles les oppressions et s'entraîner à lutter contre elles », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Dans les années 1960, pendant la dictature brésilienne, le Théâtre de l'Opprimé est fondé par Augusto Boal : grâce à différentes techniques, cette méthode permet de rendre visibles les injustices en mettant le spectateur au centre de la réflexion et de l'action.
T'OP ! Théâtre de l'Opprimé est une association d'éducation populaire, fondée dans le Nord-Pas-de-Calais par Jean-François Martel, praticien de cette méthode et désireux de permettre à chacun d'exprimer des injustices et des aspirations.

Objectifs du programme

- Permettre à chacun de s'exprimer autour de problématiques sensibles
- Réfléchir collectivement pour trouver des solutions de changement

Actions mises en oeuvre

- Stages de formation à la méthode du Théâtre de l'Opprimé en vue de démocratiser la méthode
- Théâtre-forum professionnel : représentations de spectacles créés par la compagnie, sur des thématiques comme le racisme, la lesbosphobie, à destination d'un public jeune ou adulte dans lequel le spectateur devient acteur et peut intervenir
- Ateliers de création de théatre-forums avec divers publics : l'association intervient par exemple au sein de centres sociaux afin d'aider les usagers et les travailleurs sociaux à s'exprimer autour de problématiques sensibles et ainsi à trouver ensemble des solutions
- Organisation du Festival Régional de Théâtre de l'Opprimé

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- L'association mène 50 actions en moyenne par an. Ces actions sont majoritairement ponctuelles.
- Certaines actions se pérennisent : pour exemple après un atelier autour des violences conjugales, un groupe de femmes s'est constitué en association, « Brisons le silence ». Elles font de la prévention et continuent à jouer leur théâtre-forum « De l'amour à l'emprise ».
- Reprises médias, notamment dans la presse régionale (articles dans La voix du Nord)

Originalité du programme

La pratique du théâtre-forum permet d'impliquer les participants et les spectacteurs.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Le Conseil Général du Nord soutient la diffusion des spectacles et dans la mise en place de certains ateliers
- Partenariat avec le service de néo-natalogie du Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille (CHRU) pour la mise en place d'une formation avec les soignants autour des pratiques et méthodes professionnelles

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Les problématiques abordées sont parfois très sensibles (la thématique des violences conjugales, par exemple) et il n'est pas toujours facile de mobiliser des personnes autour d'un sujet sur lequel il est difficile de se livrer.
- Affluence parfois faible du public
- Difficultés conjoncturelles d'ordre financier : l'association est sollicitée pour monter des projets mais les moyens des commanditaires sont restreints.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Afin de mobiliser des personnes autour d'un sujet sensible :
- l'association met l'accent sur la communication et la subtilité nécessaire dans l'approche du sujet.
- des techniques sont également mises en place : les acteurs démarrent, par exemple, toujours par un jeu afin de montrer aux personnes du public qu'elles sont capables de monter sur scène.

Améliorations futures possibles :

La méthode n'est pour l'instant appliquée que pour des adultes ou adolescents. L'association a la volonté de travailler sur sa méthode afin de pouvoir l'adapter aux jeunes enfants.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Le grand nombre de bénévoles a permis une action constante de l’association.
- L'efficacité d'un théâtre-forum repose sur la présence d'un public assez nombreux.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche