Logo CRESUS Nord Pas de Calais

Synergie Habitats : un programme pour accompagner et suivre les propriétaires occupants qui rénovent (Habiter Mieux)

Résumé : Association de lutte contre le surendettement, CRESUS Nord-Pas-de-Calais est confrontée à une hausse des dossiers d’impayés d’énergie. Afin de mener une action préventive, et non uniquement curative, elle a développé le programme Synergie Habitats pour accompagner les propriétaires qui souhaitent rénover leur logement dans le cadre du programme Habiter Mieux.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2011
  • Lieu de réalisation : Nord Pas de Calais
  • Budget : 110000 €
  • Origine et spécificités du financement : Subventions publiques, GrDF, Fondations, FART AMO

Organisme(s)

  • CRESUS Nord Pas de Calais
  • 39 rue du Fontenoy
  • 59100 Roubaix
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 0
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  27/04/2015
Solution(s) : Précarité énergétique
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Logement, Énergie

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Sautret Claire , « Synergie Habitats : un programme pour accompagner et suivre les propriétaires occupants qui rénovent (Habiter Mieux) », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Le programme Habiter Mieux est une initiative du gouvernement permettant de délivrer des aides financières aux ménages modestes qui veulent réaliser des travaux de rénovation énergétique. A l’échelle locale, il est souvent encadré par des PIG (Programme d’Intérêt Généraux, qui sont des « programmes d’action visant à améliorer des ensembles d’immeubles ou de logements, approuvé par le préfet du département ou le délégataire. »). Cependant, ils couvrent rarement l’ensemble du département, laissant des zones non couvertes, de « logement diffus ». Pour les personnes y résidant, il n’y a donc pas d’encadrement et d’accompagnement. Or, CRESUS NPDC s’est rendu compte que sans accompagnement, les travaux étaient souvent moins bien appropriés et les résultats moins efficaces.

Objectifs du programme

- Réaliser des travaux de rénovation thermique permettant des économies d’énergie de 25% minimum
- Accompagner 50 ménages, issus du « logement diffus », par an
- Ajouter une dimension d’accompagnement social et de sensibilisation à la démarche technique de réalisation de travaux

Actions mises en oeuvre

- Repérage et communication : porte à porte, affiches, partenaires et acteurs sociaux qui jouent le rôle de relais, bouche à oreille, maisons de familles témoins, « ambassadeurs » et réunion TupperWatt, média
- Diagnostics :
• familial et financier de la famille pour évaluer, en fonction de certains facteurs (endettement, problèmes de santé, isolement, impayés, patrimoine, niveau d’éducation), la capacité du ménage à s’engager dans des travaux.
• bâti et performance énergétique : identification du type d’habitat, des équipements, des consommations, visite d’un thermicien, évaluation et préconisation des travaux, rédaction d’un cahier des charges transmissibles à des ouvriers
• Ingénierie financière : montage d’un plan de financement en fonction des aides auxquelles le ménage est éligible (Habiter Mieux, Certinergy (voir Originalité du programme), etc..), préconisation des travaux adaptés aux ressources finales disponibles
- Suivi du bon déroulement des travaux
- Suivi et évaluation des résultats des travaux
• Les familles sont impliquées dans la démarche en acceptant de participer à des ateliers de formations sur l’utilisation des équipements installés, la lecture et la compréhension des factures, les écogestes, la sécurité et la santé dans le logement, etc…
• Evaluation ex-post : un an après la réalisation des travaux, une évaluation est réalisée pour mesurer les effets réels des travaux sur la consommation et les factures, grâce à une visite à domicile, une comparaison des factures et l’utilisation du logiciel Equitia , qui permet de repérer les anomalies de consommation et de limiter les risques d’effet rebond.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Résultats encourageants, qui semblent être optimisés par l’accompagnement :
- 125 dossiers actifs, 103 pré-diagnostics, travaux de 19 800€ en moyenne, 35% d’économies réalisées en moyenne, 88 dossiers accompagnés en 2013 dont 20 actifs, 55 chantiers réalisés ?
- 16 familles hors Programme « Habiter Mieux », 3 familles dans le cadre d’Habiter Mieux
• Travaux « Habiter Mieux » : 1 famille avec 42% d’économie d’énergie (> prévisions DPE), 2 sans économie d’énergie mais nette amélioration du confort (situation de privation auparavant)
• Travaux hors « Habiter Mieux » : économies d’énergies entre 13% et 49%, et 2 familles qui dépassent les 50%. Au niveau des factures, 2 familles ont une baisse proportionnelle (facture stable mais augmentation surface à chauffer) et 4 familles ne font pas d’économies, mais parce qu’elles ne se chauffaient pas avant.

Originalité du programme

- Ce programme permet de mettre en avant l’importance de l’accompagnement des ménages et de la dimension sociale, et le fait qu’une intervention technique seule, décontextualisée et sans sensibilisation sur l’utilisation du logement et la thématique de l’énergie, a des résultats beaucoup moins efficaces.
- Synergie Habitat combine deux programmes d’aide aux travaux pour une meilleure efficacité : Habiter Mieux, et CertiNergy. CertiNergy propose l’isolation de la toiture et des combles pour un prix de 1€ pour 70m². Il s’agit de travaux simples à réaliser et peu onéreux, qui permettent d’obtenir des gains d’économie d’énergie de 25% minimum, et donc d’obtenir de très bons résultats à des tarifs abordables pour les plus modestes

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- CertiNergy
- NAH, GDF Suez, LMCU, PROCIVIS, Ville de Roubaix, Villede Tourcoing, Crédit Municipal de Roubaix, GrDF

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Précarité financière globale des ménages (87% de familles insolvables) qui rend difficile le financement des travaux malgré les aides, et pour qui la précarité énergétique n’est qu’une partie d’un problème de fond et les travaux de rénovation une partie de la solution à apporter.
- Sur l’évaluation des résultats et la mise en avant de l’efficacité des travaux, la présence de ménages qui ne se chauffaient pas rendent les résultats chiffrés objectivement peu attrayants, alors que qualitativement ils ont permis à des familles de se chauffer de nouveau.
- Difficile de maintenir l’engagement des ménages dans la durée, ce qui a posé des problèmes pour la réalisation de l’évaluation N+1

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Annoncer dès le démarrage la volonté de réaliser une évaluation l’année d’après pour s’assurer de l’adhésion du ménage

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Qualités relationnelles et d’empathie des accompagnateurs qui permettent d’établir une relation de confiance avec les ménages afin que l’accompagnement soit bien accepté
- Mettre en place un système de gouvernance participative dès le début du projet

Partager cette fiche
Télécharger la fiche