Logo alice faure

Soutenir les Pays du Sud grâce à la promotion d'un Commerce Équitable accessible et tendance

Résumé : J'ai 30 ans et j'ai toujours été dans le caritatif (local). Avec la maturité je me suis souciée des populations défavorisées du tiers-monde et je crois fermement à la possibilité d'améliorer sensiblement leurs conditions de vie par LE COMMERCE EQUITABLE

lauréat Candidat au Prix des Femmes Marjolaine 2014

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2013
  • Lieu de réalisation : Figeac
  • Budget : 10000 €
  • Origine et spécificités du financement : Fonds personnels

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  10/10/2014
Solution(s) : Economie solidaire
Pays :  France, Grand Est
Envergure du programme :  Internationale
Opérateur(s) :  Entreprise
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Coopération

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : FAURE Alice , « Soutenir les Pays du Sud grâce à la promotion d'un Commerce Équitable accessible et tendance », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Une solution à ma portée a été de concevoir un e-shop tourné vers les modeuses actives, pour leur montrer qu'on peut shopper solidaire, que leur argent peut être utile autant à elles qu'au monde entier (et pas pour la poche d'un actionnaire déjà tellement riche)

Objectifs du programme

Proposer des produits Girly, pas chers (marges réduites), un e-shop moderne (je suis les tendances avec grand soin pour sélectionner des accessoires tendances), avec une transparence sur l'origine du produit et une sensibilisation à la destination de l'argent du client. Objectif final : une boutique qui s'autofinance! Ainsi les prix resteront bas et je pourrai apporter du CA aux producteurs des "pays du sud" engagés dans des actions sociales sur leurs territoires.

Actions mises en oeuvre

Recherches de produits en adéquation avec les tendances du moment, à des prix bas, peu de marges, réduction au minimum des charges, gros travail graphique pour se défaire de l'image "baba cool" ou trop ethnique que peut avoir le Commerce Équitable pour certaines actions de communication. Apport d'argent frais chaque mois - je me laisse encore 1 an pour arriver à l'autofinancement sinon je devrais liquider "l'entreprise".

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Je connais comme n'importe quel e-commerce des difficultés à me "faire connaitre". Néanmoins le nombre de ventes augmente chaque mois régulièrement depuis janvier 2014 (e-shop ouvert mi-septembre 2013), j'ai 55 clients et 54 abonnés newsletters (qui ne sont pas forcément les mêmes) +1000 j'aime sur Facebook et 15 abonnés twitter. Actuellement, j'essaie de percer chez les blogueuses, mais mes principaux apporteurs de clics sont des comparateurs de prix (leguide, cherchons, idealo) et la recherche google images. Je viens également de lancer un appel à financement participatif sur KissKissBankBank (http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/eco-jolie-fr-prouver-qu-on-peut-etre-ethique-et-tendance) pour financer une campagne d'email marketing + Google Adwords pour noel.

Originalité du programme

L'originalité de ma démarche consiste en le ciblage des clients! Sensibiliser au Commerce Équitable des e-modeuses permettrait de donner un souffle considérable à cet artisanat.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les organisations de Commerce Équitable que j'ai sélectionnées à ce jour sont : TARA (Inde), SES (Uruguay), Bombolulu (Kenya), Saffy Handicrafts (Manille), Arum Dalu Mekar (Indonésie), Silence (Inde), Crisil (Bolivie), Lombok Pottery Center (Indonésie), Corr Jute Works (Bangladesh),Mai Vietnamese Handicraft (Vietnam), MCCH (Equateur), CIAP (Pérou), Apikri (Indonésie), Comparte (Chili), etc, toutes sélectionnés à la fois pour leur artisanat (souci de modernité) et pour leurs engagements (éducation, santé, agriculture, etc)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Ma principale difficulté est de me faire connaitre et donc de générer suffisamment de chiffre d'affaires pour que l'entreprise s'autofinance.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Gros travail de communication sur internet notamment les réseaux Twitter, Facebook, les blogeuses. Communiqués de presse. Projet de crowdfunding déposé pour financer une grande campagne de pub en vue des fêtes de fins d'année

Améliorations futures possibles :

Obtenir une base clients intéressante, décrocher des partenariats pour la communication voire la confier à un professionnel

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Je ne sais pas encore si la corde "du cœur" pourra être suffisamment forte sur le public que je cible pour changer le comportement d'achat. Mais plus il y aura de marchands proposant des produits du commerce équitable plus la filière générera du chiffre d'affaire et donc pourra financer des actions de solidarité pour les pays pauvres

Partager cette fiche
Télécharger la fiche