Logo Délégation du Rhône de l'Association des Paralysés de France (APF)

Résol’handicap à Villeurbanne : un réseau de solidarités de proximité pour lutter contre l'isolement des personnes en situation de handicap

Résumé : Résol’handicap est un réseau de solidarité en pleine expansion dans la région lyonnaise, mis en place par l’APF 69 (Association des Paralysés de France), au sein duquel des bénévoles valides accompagnent des personnes en situation de handicap pour s’insérer dans leur quartier et concrétiser leur projet de vie.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Janvier 2011
  • Lieu de réalisation : Agglomération lyonnaise
  • Budget : 18000 €
  • Origine et spécificités du financement : dons privés
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  09/05/2014
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Coordination des actions Développement territorial Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Personnes en situation de handicap
  • Domaine(s) :  Santé, Participation citoyenne, Droits fondamentaux

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Plazy Vincent , « Résol’handicap à Villeurbanne : un réseau de solidarités de proximité pour lutter contre l'isolement des personnes en situation de handicap », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Le parcours des membres de l’Association des Paralysés de France (APF) démontre que le fort isolement social des personnes en situation de handicap entrave la réalisation de leur projet de vie. Ces personnes n’ont pas forcément les moyens et leurs contacts sociaux se résument bien souvent aux professionnels médico-sociaux. La délégation de l’APF du Rhône (69) a donc constitué en 2011 un groupe de réflexion, qui est à l’origine de la création d’un réseau de solidarités de proximité encourageant l'inclusion de la personne handicapée dans son quartier : Résol’handicap. Lancé à titre expérimental dans le troisième arrondissement de Lyon et à Villeurbanne, ce réseau s’est depuis développé à Lyon et diverses communes de l’agglomération lyonnaise.

Objectifs du programme

- Organiser une solidarité de proximité gratuite, volontaire et en adéquation avec le projet de la personne : participer à une activité culturelle dans son quartier, participer à un groupe de conversation en anglais, s’engager bénévolement dans une association de solidarités, proposer la lecture de contes à des enfants de la commune…
- Assurer une présence à chaque personne soutenue pour qu’elle puisse traverser les épreuves de la vie et concrétiser sa volonté de s’ouvrir sur son environnement de proximité.

Actions mises en oeuvre

- La personne soutenue participe pendant six mois à des activités lui permettant de construire des liens réels avec des personnes vivant dans une proximité géographique.
- Les actions d’entraide sont très diverses et dépendent des souhaits et du projet de vie de la personne soutenue : utiliser les transports en commun, établir des premiers contacts avec les réseaux de voisinages, participer à un cours d’aquagym, ou encore faciliter l’implication dans la vie associative.
- Une fois par trimestre, les membres du réseau sont invités à une rencontre dans un lieu peu connu de la ville. Les rendez-vous sont donnés dans des lieux proposant des activités très diverses, culturelles, sportives, ludiques, scientifiques. Les participants sont accueillis par l’animateur du lieu qui, très spontanément, fait le récit de son parcours qui l’a conduit à créer ou développer ce lieu. Ils participent ensuite à une activité qui permet de découvrir les ressources bien souvent improbables de la structure. Le dernier temps de la rencontre est consacré à partager des nouvelles des actions menées par les participants sur leurs différents lieux de vie.
- Des actions collectives ont été initiées afin de répondre à des attentes spécifiques identifiées quand la participation à la vie sociale se heurte à certaines limites : connaissance de la ville, non-maitrise de la lecture et de l’écriture, appréhensions à s’ouvrir au milieu ordinaire… Elles s’inscrivent dans une complémentarité entre le soutien personnalisé et la dimension collective du réseau qui favorise le pouvoir d’agir.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Depuis la mise en place de Résol’handicap, 38 personnes ont été soutenues dans leur projet. Une soixantaine de bénévoles ont été engagés dans l’une ou l’autre action du réseau : des jeunes retraités, des jeunes souhaitant s’engager dans les métiers du social, des personnes recherchant une réorientation professionnelle et aussi des actifs voulant s’engager dans une action de solidarité.
Les « petites réussites » de Résol’handicap, comme l’utilisation de transport en commun, devenir membre actif d’une association ou du Conseil d’Administration d’un centre social, sont de grandes victoires pour les personnes soutenues. Ces dernières acquièrent un pouvoir d’agir, la confiance en leurs propres capacités d’initiatives et une reconnaissance sociale. Ce sont autant de ressources nécessaires à la réalisation de leurs choix de vie et à l’adaptation à de nouvelles réalités, sans dépendre d’une prise en charge.

Originalité du programme

Un réseau articulé autour des aspects suivants :
- Au niveau personnel : le soutien individuel dans les démarches, afin que chaque personne devienne vraiment habitant de son quartier, par la concrétisation de projets identifiés au début du parcours du bénéficiaire
- Au niveau interpersonnel : la relation de soutien, associant deux bénévoles à un bénéficiaire, se caractérisant par un « agir avec » qui vise à (re)donner à la personne soutenue un pouvoir d’agir dans son propre lieu de vie
- Au niveau territorial : des acteurs de la ville s’engagent petit à petit aux côtés de la délégation pour favoriser une réelle participation des personnes handicapées à la vie locale, en fonction de leurs propres projets. Cette mobilisation a d'ailleurs fait l'objet d'une cartographie qui recense tous les partenaires de Resol'Hadicap dans divers domaines.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

En août 2014, l'association a établi une carte recensant les acteurs associés au réseau. Elle a permis d’identifier 5 sous-ensembles de partenaires qui se sont engagés dans le réseau :
- LA VIE DE QUARTIER : 31 structures parmi lesquelles 13 centres sociaux et affiliés, 6 centres ressources pour les associations, 4 conseils de quartier et 8 autres associations de quartier
- LES SOLIDARITES PUBLIQUES ET ASSOCIATIVES : On recense des structures rattachées au Conseil général du Rhône, aux Villes de Lyon, de Villeurbanne, de Vénissieux, de Saint Priest, de Saint Genis Laval. Sont également mobilisées des grandes associations de la solidarité, des associations plus locales s’adressant à des publics divers et également 1 organisme HLM.
- LA RECHERCHE ET LA FORMATION : Il intègre 14 structures chargées de promouvoir l’innovation sociale pour lutter contre l’exclusion des plus précaires.
- ARTS, CULTURE ET SPORTS : Les partenaires ont été associés principalement à l’organisation des rencontres collectives du réseau. Chacune de ses rencontres est l’occasion de découvrir un lieu inattendu d’expression ouvert à la diversité des habitants.
- ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP : Ce sous-ensemble est constitué de nos partenaires engagés avec nous auprès de nos adhérents. 12 structures sont mobilisées, tout particulièrement le SESVAD et Handas Villeurbanne.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Les moyens humains sont un problème central : pour la coordination du réseau, l’association ne peut financer qu’un mi-temps, quant aux soutiens eux-mêmes, le recrutement et la fidélisation des bénévoles sont difficiles (du fait de l’exigence de leur mission, de la disponibilité requise et surtout des déplacements personnels). Ce manque de moyens humains limite fortement le nombre de bénéficiaires, l’offre des activités et la coopération avec des acteurs de la cité.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour encourager ce type de bénévolat, Résol’handicap s’est mis en relation avec France Bénévolat qui lui a communiqué son "évaluation des compétences et des savoir-faire acquis pendant l’expérience bénévole" (Passeport Bénévolat), afin d’évaluer et de valoriser l’engagement du bénévole.

Améliorations futures possibles :

- Plus de moyens déployés pour mieux identifier les transformations sociales (personnelle et collective), obtenues par le tandem "personne soutenue - personnes en soutien"
- La formation des bénévoles pourrait être consolidée autour de la production de savoirs d’action à mutualiser entre les différents membres du réseau.
- APF 69 est parfois sollicitée par des municipalités partenaires afin de soutenir des personnes ayant un handicap autre que moteur. Mais ne pouvant répondre à cette demande, nous devrions nous allier avec d’autres associations agissant dans ce secteur.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- L’intégration des personnes en situation de handicap ne peut se faire sans un travail direct avec des personnes valides.
- La philosophie de ce programme est une démarche d'entraide et d'apports réciproques.

Résol’handicap a développé des outils pour apprécier l’inclusion de la personne soutenue dans son environnement social :
- un tableau de suivi du parcours, rempli lors de chaque démarche entreprise
- une carte réseau et une "fleur relationnelle" : à partir des informations contenues dans le tableau de suivi, la personne soutenue crée sa carte des lieux fréquentés et des personnes "sur qui compter" identifiés durant son parcours, avec un code couleur pour représenter la force des liens qui ont été construits lors de la concrétisation des projets énoncés au début du parcours.

Références bibliographiques

« Connaitre avec pour agir ensemble », Dossier ressources 2005, Vincent Plazy, Mireille Flageul, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion Rhône-Alpes, 14 rue Passet, 69007 Lyon, www.mrie.org
« Agir avec les plus défavorisés », Dossier ressources 1996, sous la direction de Vincent Plazy, Mission Régionale d’Information sur l’Exclusion Rhône-Alpes, 14 rue Passet, 69007 Lyon, www.mrie.org

Pour en savoir plus

Informations complémentaires sur Résol’handicap

LA COORDINATION DE Résol’handicap
Un salarié de la délégation du Rhône de l'APF coordonne ce projet, avec une double mission :
- veiller à l'intégration des adhérents, les personnes soutenues et des bénévoles, dans le réseau ;
- sensibiliser les structures existantes sur les quartiers (centres sociaux, maison des jeunes et de la culture, clubs de sports, médiathèques, services publics) à la situation des personnes handicapées qui y résident.

SUIVI DE L’ACCOMPAGNEMENT
A l’issue de cet accompagnement de six mois, les deux bénévoles, la personne soutenue et le coordinateur du pôle solidarité de la délégation se réunissent pour faire un point en s’appuyant sur le tableau de suivi, la carte réseau et la «fleur relationnelle». La plupart des accompagnements sont reconduits pour une période de six mois. En cas de difficultés, une réunion peut être organisée à tout moment de l’accompagnement, entre le coordinateur et les bénévoles, entre le coordinateur et la personne soutenue ou tous ensemble.

LE PROFIL DES BENEVOLES
Les bénévoles, le plus souvent des étudiants préparant des concours du secteur médico-social, suivent une formation informelle d’un mois en se rendant régulièrement à la délégation et peuvent recevoir une formation individuelle pour tout geste technique utile pour l’accompagnement de la personne, tel que les transferts.

IMPACTS INDIRECTS DE Résol’handicap
L’inclusion des personnes soutenues dans la vie de leur quartier a également un impact sur la vie collective. Les barrières auxquelles sont quotidiennement confrontées les personnes handicapées deviennent visibles. Cette prise de conscience et l’identification de ces barrières ont déjà entraîné des actions pour remédier à ces situations, par exemple améliorer l’accessibilité d’un lieu. Résol’handicap a participé au Congrès national des centres sociaux, à Lyon en juin 2013, pour garantir un accueil de qualité dans les centres sociaux aux personnes handicapées. Il a aussi été consulté par Solidarités Nouvelles face au Chômage, une association proposant un soutien humain personnalisé et des formations aux chercheurs d'emploi.

PRECISIONS SUR CETTE SOLIDARITE DE PROXIMITE
Cette solidarité de proximité se fonde sur la vulnérabilité inhérente à tout homme. Nous nous démarquons d’un soutien visant exclusivement un surcroît d’efficacité dans les démarches entreprises. Notre priorité est de privilégier toutes les relations qui peuvent permettre à la personne d’être pleinement maître de son parcours de vie : être acteur et auteur de sa vie.

REPORTAGE
Visionner un reportage de 15 minutes sur l’action Resol'handicap réalisée par la télévision TLM : http://www.apfrhone.fr/resolhandicap-dans-handi-le-mag/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche