Logo Régie des Quartiers les Portes de l'Essonne - Recyclerie

RECYCLERIE Les Portes de l’Essonne : contribuer au développement durable et favoriser l’insertion

Résumé : La Recyclerie est gérée par la Régie des Quartiers Les Portes de l’Essonne, association loi 1901 créée en 2007. Grâce aux emplois d’insertion, La Recyclerie permet l’intégration dans la vie active des jeunes et des adultes éloignés de l’emploi sur le territoire de la communauté d’agglomérations Les Portes de l’Essonne.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2007
  • Lieu de réalisation : Athis-Mons
  • Budget : 1522790 €
  • Origine et spécificités du financement : Conseil Général Essonne, Région Ile de France, SIREDOM, Etat, l’Europe s’engage

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  16/06/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Emploi Environnement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Travail, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (FAPE EDF)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Gerber Michel , « RECYCLERIE Les Portes de l’Essonne : contribuer au développement durable et favoriser l’insertion », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

La Régie des Quartiers a été créée avec l’objectif de participer au renouvellement urbain et d’accompagner les habitants du quartier « Noyer Renard » d’Athis-Mons au moment de sa classification en ZUS (Zone Urbaine Sensible). L’élément déclencheur du programme est le PLIE Intercommunal Nord Essonne (Plan Local d’insertion par Economique) qui a porté la structure.

Objectifs du programme

L’objectif global de ce programme est l’insertion sociale et professionnelle des jeunes (60% des salariés sont des jeunes) et adultes du territoire des Portes de l’Essonne. L’Association a également pour objectif de sensibiliser les habitants au développement durable et créer des activités marchandes et non marchandes qui sont des supports d’emplois favorisant le parcours d’insertion des habitants et des demandeurs d’emploi.

Actions mises en oeuvre

La régie des quartiers crée de l’emploi et du développement par l’activité économique dans différents domaines : entretien des espaces verts, de la voirie, collecte des dépôts sauvages, enlèvement des meubles à domicile, second œuvre, tri des déchets, Recyclerie et manutention. Elle est l’opérateur de la Recyclerie qui est un projet de la collectivité territoriale. La mise en place d’un « caisson de réemploi», qui collecte les objets pouvant être réutilisés et sensibilise les habitants à la réduction des déchets, a permis l’achat d’un camion poids lourd, l’embauche et la formation de plus de salariés et la création de partenariats (PAPREC, spécialiste du recyclage et de la valorisation des déchets de l'industrie et des collectivités, DERICHEBOURG opérateur de services aux entreprises et aux collectivités, etc).

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

A la création de la Recyclerie, le nombre de salariés était de 3. En 2013, 91 salariés (CDI, CDD, emploi d’avenir CDI, CDDI : contrat à durée déterminée d'insertion de 2 ans, CUI-CAE : contrat unique d'insertion - contrat d'accompagnement dans l'emploi) ont bénéficié du programme dont 34 en ETP.
57 salariés sont sortis de la structure en 2013 avec de nouvelles compétences (71% d’hommes et 29% de femmes). Les jeunes de moins de 25 ans restent principalement les bénéficiaires du programme, suivis de la tranche des 35 à 44 ans et des plus de 50 ans.
Les activités représentant la plus grosse proportion du chiffre d’affaires en 2013 sont la collecte dépôts (29%), l’entretien des espaces verts (23%) et le second œuvre (12%).
En 2014, 53 salariés ont participé au programme dont 35 ETP (60% des salariés étaient des moins de 25 ans).
La Recyclerie est actuellement la plus grande sur le territoire francilien.

Originalité du programme

L’originalité du programme réside d’une part dans l’insertion par l’activité économique via une activité liée au développement durable (réduction et le réemploi des déchets) et par l’apprentissage et la formation pour les salariés (par exemple, la formation de 3 salariés pour la conduite du camion poids lourd). L’association propose donc des formations qualifiantes et diplômantes à leurs salariés dans le but de faciliter l’accès à un emploi futur.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

La Recyclerie a réussi à nouer différents types de partenariats :
- Partenaires financiers publics : Etat, Conseil régional Ile-de-France, Conseil général de l’Essonne, Communauté d’agglomération Les Portes de l’Essonne, Syndicat Intercommunal pour la Revalorisation et l’Elimination des Déchets et Ordures Ménagères (SIDEROM), et FEDER Le Fonds européen de développement régional.
- Partenaires financiers privés : Aéroports de Paris, Immobilière 3F, SIEMP, OPIEVOY, Tri Environnement Recyclage (TER).
- Partenaires emploi : Plie Intercommunal Nord Essonne, Pôle Emploi, Mission Locale, Dynamique Emploi.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

La Régie des Quartiers a rencontré des difficultés suite au changement d’orientation politique. De plus, le secteur associatif ressent les effets de la crise économique quatre ans après. En effet, le chômage occasionné par la crise se répercute sur le pourcentage d’impayé dans les loyers et donc diminue la part d’investissement dans les travaux du bâtiment ainsi que les impôts locaux. Néanmoins, la Régie des Quartiers est moins touchée par la crise que d’autres associations du même secteur car elle a plus d’objectifs économiques que certaines associations militant pour le développement durable.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

La Régie des Quartiers a rencontré des difficultés d'ordre réglementaire mais celles-ci n’ont pas impacté leurs résultats grâce à l’aspect économique de son activité et de la faible concurrence.

Améliorations futures possibles :

L’objectif principal d’amélioration est de trouver de nouveaux partenaires à la fois institutionnels mais aussi industriels. 51 % du chiffre d’affaires proviennent de l’agglomération et il devient vital pour la structure de diversifier ses sources de revenus.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

L’investissement complet de toute l’équipe a été l’élément clé de la réussite de la Régie des Quartiers. Le facteur humain prime pour le bon fonctionnement de la structure. D’autre part, il faut continuer à créer des partenariats avec le milieu associatif et le milieu privé. Il ne faut pas hésiter à demander de l’aide et des conseils d’experts (audit régulier et conseil d’administration, Dispositif Local d’Accompagnement (DLA)).

Partager cette fiche
Télécharger la fiche