Logo Association Quartier Libre

Promouvoir l’écriture sous toutes ses formes, pour une meilleure insertion culturelle et sociale

Résumé : L’association Quartier Libre, créée en 1999 à Nîmes, a pour objet de promouvoir l’écriture sous toutes ses formes, pour une meilleure insertion culturelle et sociale de ses membres.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1999
  • Lieu de réalisation : Nîmes
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • Association Quartier Libre
  • 216, av. M. Claverie
  • 30000 Nîmes
  • Salariés : 5
  • Bénévoles : 20
  • Adhérents : 120
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  29/01/2016 00:00
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education Exclusion et isolement
Pays :  France, Occitanie
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Mouvement citoyen, Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Immigrés, Femmes, Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Granger Eva , « Promouvoir l’écriture sous toutes ses formes, pour une meilleure insertion culturelle et sociale », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Partant d'un constat que les mamans habitant le quartier du Mas de Mingue à Nîmes avaient, en très grande majorité, des difficultés à suivre la scolarité de leurs enfants à cause de la barrière de la langue, Quartier Libre a été créée en 1999. L'association est basée dans les quartiers nîmois du Mas de Mingue et Gambetta et s’adressent aux jeunes nouvellement arrivés en France (ou en difficultés d'apprentissage du français) de 12 à 17 ans pour les activités extra-scolaire, aux enfants à partir de 7 ans pour l'aide aux devoirs, mais aussi aux femmes qui désirent apprendre le français.

Objectifs du programme

L’association a pour but de promouvoir la langue française afin de permettre une meilleure intégration sociale et professionnelle de ses membres en travaillant à la fois aux apprentissages des savoirs fondamentaux (apprentissage du français, de la lecture et de l’écriture) mais aussi à l’accès à la culture et aux pratiques artistiques.
- Permettre aux enfants de rattraper peu à peu le circuit scolaire conventionnel et prévenir l'évasion scolaire.
- Accompagner les familles dans leur familiarisation avec leur nouvel environnement, géographique et culturel.
- Accueillir les participants dans une démarche de complémentarité avec le travail effectué par l'établissement scolaire et/ou l'éventuelle structure d'accompagnement.
- Maintenir le lien entre les familles afin de favoriser leur implication dans notre projet d'accueil.

Actions mises en oeuvre

- Pour les femmes, ateliers « Culture et langage, être autonome en France » : elles acquièrent la langue en participant à des projets culturels (musique, vidéo, cinéma, peinture, sculpture, dessin…)
- Mise à disposition un espace pour partager avec d’autres une expérience d’émigration accompagnée très souvent d’une rupture avec une partie de la famille, toujours difficile, et aggravée par l’indifférence ou le rejet dont ils peuvent être victimes.
- Pour les jeunes : Quartier Libre anime deux fois par semaine un lieu ressource où les enfants nouvellement arrivés peuvent être aidés dans leurs devoirs. Le mercredi et la moitié des vacances, des activités autour de la découverte de la ville d'abord, mais aussi de la France sont mises en place afin que les jeunes soient à l'aise dans leur nouvel environnement.
- Coordination du réseau ARC: un réseau d’acteurs culturels qui oeuvrent ensemble à l’élaboration de nouveaux modes d’approches pour favoriser l'apprentissage de la langue française et les savoirs de base.
- Rédaction et distribution du Journal du Mas écrit par les habitants du quartier du Mas de Mingue.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Nous avons chaque année environ 300 personnes : 65% d'adultes, 35% enfants et jeunes et parmi les adultes une majorité de femmes (87% du public adulte)
Les évolutions repérées sont à plusieurs niveaux: confiance en soi accrue, prise d'initiatives, capacité à agir, à définir ses projets personnels et professionnels, capacité d'analyse critique personnelle ainsi que de nouvelles clés de lecture de la société.

Originalité du programme

Il ne s'agit pas de faire de l'Alphabétisation (l'apprentissage d'un code) mais des ateliers socio linguistiques, c'est à dire l'apprentissage du français par la pratique. L’originalité de l'action tient surtout dans le fait que cette action est réalisée par le biais de la Culture sous toutes ses formes.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

La Maif, Fondation de France = partenaires financiers
La Ville et la Région
Les lieux culturels (théâtres, musées, La Paloma, le Spot,...), différents artistes indépendants qui interviennent dans le cadre de nos projets culturels.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Diminution du budget disponible pour des demandes de plus en plus nombreuses

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Faire appel à des fonds privés.
- L'implication de nouveaux bénévoles dans les programmes

Améliorations futures possibles :

Un meilleur suivi des familles après leur passage dans l'association et consolider les liens avec les partenaires locaux.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- espace adéquat et propice au travail scolaire.
- action bien repérée par les jeunes : espace ressource dédié au travail scolaire.
- action bien repérée comme un espace de ressource et d’échange : L'association devient alors un lieu d'écoute et de conseil où nous accompagnons les gens dans leurs démarches et leur choix d'orientation.
-Bonnes interactions entre les participants
-Lieu chaleureux où les gens se sentent à l'aise et libres d'échanger.
-Lieu d'expression libre important pour le développement de l'autonomie
-Locaux appropriés au travail en grand et petit groupe.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche