Logo Alter Amazones

Projet ECO-LOGIS : Expérimentation d’une démarche participative, collaborative innovante pour la réhabilitation saine et écologique de l'habitat

Résumé : Le projet ECO-LOGIS se propose de susciter une appropriation collective de la problématique de la rénovation et la réhabilitation de l’habitat par des propriétaires occupants d’un quartier, d’une rue en prenant compte les ressources des différents ménages

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Septembre 2013
  • Lieu de réalisation : Bègles
  • Budget : 20000 €
  • Origine et spécificités du financement : Appel à projets du Conseil Régional d’Aquitaine « A deux mains, un toit », Fondation de France, Mairie de Bègles
  • Télécharger l’annexe n°1
  • Télécharger l’annexe n°2

Organisme(s)

  • Alter Amazones
  • MNE 3 rue Tauzia
  • 33800 Bordeaux
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 8
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  11/06/2014
Solution(s) : Précarité énergétique
Pays :  France, Nouvelle Aquitaine
Envergure du programme :  Locale
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Logement, Énergie, Budget

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Samson Nathalie , « Projet ECO-LOGIS : Expérimentation d’une démarche participative, collaborative innovante pour la réhabilitation saine et écologique de l'habitat », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Le projet ECO-LOGIS entend répondre aux besoins liés à la précarité et à la sobriété énergétique. Elle a des conséquences graves sur le confort et la santé des occupants :
• Conséquences sanitaires (développement de maladies, intoxications au monoxyde de carbone, inconfort permanent dû au manque de chauffage), financières (endettement, emprunt, recours aux aides),
• Conséquences techniques (un logement mal chauffé et mal aéré sera humide, se détériorera rapidement et développera des moisissures),
• Conséquences sociales (rupture de liens sociaux, isolement, activités statiques difficiles)
• Conséquences environnementales (émissions de gaz à effet de serre).

Objectifs du programme

• Contribuer à concevoir et à expérimenter des outils opérationnels innovants pour la réhabilitation massive de l’habitat ancien.
• Développer l’utilisation des matériaux écologiques dans la réhabilitation de cet habitat
• Améliorer la qualité sanitaire de l’habitat dans le cadre de cette réhabilitation

Actions mises en oeuvre

- Réaliser un bilan énergétique individuel de chaque habitat et une étude de leur comportement
- Identifier les besoins
- Mettre en place des ateliers de sensibilisation sur les économies d’énergie et eau suite aux résultats du bilan énergétique. Ces ateliers prendront en compte l’efficacité énergétique, le confort thermique, l’analyse des dépenses énergétiques (consommation + factures), la qualité de l’air ainsi que la santé dans l’habitat, les aides financières pour les travaux de rénovation.
- Organiser des visites pédagogiques
- Adapter un kit économie énergie et eau en fonction de leur comportement et des premiers constats
- Les amener à mettre en place des travaux de rénovation pour améliorer la qualité de leur habitat l’année d’après.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Recrutement de 5 familles : 6 familles ont participé au projet
100% de présence des familles aux ateliers ainsi qu’aux tests demandés
4 familles vont rénover leur maison en rentrant dans la phase travaux et bénéficier du programme d’intérêt général de la Communauté urbaine de Bordeaux.

Originalité du programme

Nous avons souhaité travaillé avec les propriétaires-occupants d’une même rue pour créer du lien social et de l’entraide, regrouper les travaux et mettre en place un groupement d’achat collectif.
Pour le recrutement des familles, nous avons organisé un apéro information chez une habitante qui a accepté d’être notre référente projet et le lien avec les autres familles pour établir une relation de confiance.
Les participantEs se sont entraidéEs pour installer le kit d’économie et lors des exercices distribués pendant les ateliers.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariat avec le café épicerie sociale et solidaire le Radis noir à Bègles pour les ateliers

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Un travail de collaboration devait être mis en place avec les comités de quartier et le CCAS. Mais aucun partenariat n’a pu être mis en place
Longueur du projet : saison de chauffe pris en compte (octobre à mars) mais les vacances scolaires ont ralenti l’état d’avancement du projet

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Nous avons réalisé les ateliers soit chez les participantEs et à la Maison de la Nature et de l’environnement à Bordeaux.

Améliorations futures possibles :

- Travailler plus en amont la communication avec les comités de quartier : participer à leur assemblée générale pour pouvoir présenter le projet.
- Impliquer plus le CCAS dans l’organisation des ateliers de sensibilisation : ouvrir les ateliers à des personnes externes au projet.
- Bien expliquer aux participantEs, qu’une visite individuelle aura lieu dans chaque habitation : avoir des qualités d’écoute et d’empathie car nous rentrons dans « l’intimité » des personnes.
- Ne pas dépasser 6 familles car demande beaucoup de travail surtout quand les plans de l’habitat sont inexistants

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Avoir des capacités d’écoute et d’empathie, un discours clair et compréhensible,

Pour en savoir plus

Annexe 1 : photos du projet
Annexe 2 : Article de presse locale


Partager cette fiche
Télécharger la fiche