Logo Héliose

Opération ACSEE : Ambassadeur Climat-Santé Energie Environnement

Résumé : ACSEE est un dispositif d’accompagnement socio-économique et de santé des ménages en situation de précarité énergétique, mené à Saint-Etienne par l’association HELIOSE

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Avril 2013
  • Lieu de réalisation : Saint-Etienne
  • Budget : 168000 €
  • Origine et spécificités du financement : Union Européenne, Ville de Saint-Etienne, Région Rhône Alpes, DREAL, EDF

Organisme(s)

  • Héliose
  • 5 avenue Albert Raimond
  • 42270 Saint-Priest-en-Jarez
  • Salariés : 15
  • Bénévoles : 20
  • Adhérents : 150
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  29/04/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Environnement Précarité énergétique Santé
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Santé, Environnement, Énergie

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Cognet Rémy , « Opération ACSEE : Ambassadeur Climat-Santé Energie Environnement », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Près de 500 ménages sollicitent chaque année des aides pour payer leurs factures d’énergie à Saint-Etienne. Le phénomène de précarité énergétique est croissant, et il est responsable de problèmes de santé. Mis en place par Héliose (Espace Info Energie), le dispositif ACSEE vise à apporter une réponse durable et préventive en aidant les ménages à y faire face de manière active.

Objectifs du programme

Cible : ménages en situation de précarité énergétique vivant dans des quartiers prioritaires de Saint-Etienne.
L’opération ACSEE a plusieurs niveaux, et donc plusieurs objectifs sur 18 mois :
- Informer sur la précarité énergétique, les programmes d’aides nationaux et les services locaux
- Réaliser 150 visites à domicile et 20 accompagnements sociaux individualisés pour étudier la pertinence et la durabilité des effets de ces derniers
- Animer 12 ateliers « Jeux, art et culture » et 6 films sur l’énergie pour toucher un public habituellement difficile à mobiliser

Actions mises en oeuvre

L’opération ACSEE est en lien avec deux autres actions d’Héliose : l’exposition Maison Econome et le Défi Famille à Energie Positive. Elle s’articule autour d’une approche individuelle (pour agir sur l’impact financier) et une approche collective (pour agir sur les changements de comportement).
- Mobilisation des partenaires sociaux: avril-août 2013 (voir Partenariats) : période de repérage plus longue que prévue mais importante pour la bonne mise en œuvre de la suite du programme.
- Action individuelle :
• • Visite à domicile réalisée par 2 « Ambassadeurs de l’efficacité énergétique » : sensibilisation aux économies d’énergie et qualité de l’air intérieur, pose d’équipements économes, diagnostic du logement, orientation vers des dispositifs d’aide pertinents
• Expérimentation d’accompagnement individuel sur 20 ménages par AGASEF (Association de Gestion de l'Action Sociale des Ensembles Familiaux) et un travailleur social : évaluation de la précarité énergétique du ménage, application des conseils, mobilisation sur des actions collectives, comparaison des résultats avec un échantillon-témoin de ménages sans accompagnement
- Action collective : Mise en place d’un concours (réalisation d’une vidéo de 3 minutes sur les thématiques du programme) visant les jeunes, organisation d’ateliers collectifs ludiques, etc… afin de toucher un public plus large n’ayant pas le réflexe de demander des aides sociales (ex : animations de sensibilisation « PowerVote », sous forme de quizz powerpoint interactif)

Détail du budget prévisionnel : 168000 € : 3000€ de matériel (notamment véhicule sans permis), 22500€ prestations (location de matériel pour intervenants & partenariats) et 1000€ communication (affiche, flyer…)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Mobilisation des partenaires sociaux: 58 acteurs sociaux sensibilisés aux questions de précarité énergétique et de santé dans l’habitat. Mise en place d’un comité technique avec les partenaires de l’opération pour ajuster les actions, les orientations, les visites, les permanences et les animations

Action individuelle : 110 ménages : moins que l’objectif fixé, mais plus que les résultats du SLIME (30 ménages). Evaluation d’impact sur les consommations : pas de résultats avant la fin de l’hiver 2014-2015.

Actions collectives : 17 ateliers de sensibilisation pour 515 personnes organisés auprès de structures de quartier (association d’éducation, d’insertion, de policiers volontaires, lycées, etc…) ou de centres sociaux ; 5 films soumis pour le concours ; 1 film de promotion réalisé par les ambassadeurs ; accompagnement de 2 fêtes de quartier.

Impacts positifs sur la dynamique de lutte contre la précarité énergétique, surtout concernant les repérages : avant l’expérimentation, il existait peu d’orientations sur la Ville de Saint Etienne. Un partenariat départemental (Dispositif DUEL) permettait de toucher largement, mais il était difficile de mobiliser sur la commune même en raison de la multiplicité des acteurs et des dispositifs. Cette action a donc permis d’impulser une dynamique de repérage intéressante, notamment via les actions collectives qui ont servi de porte d’entrée pour toucher un public nouveau.

Originalité du programme

L’articulation entre actions collectives et actions individuelles apporte à ce programme une originalité et une valeur ajoutée. Un autre élément intéressant est le partenariat avec la Direction Santé Publique de la Ville de Saint Etienne qui a permis d’intégrer une forte dimension santé dans l’opération avec notamment le travail en lien avec les CMEI (Conseiller Médicale en Environnement Intérieur). Dans le cadre de la mobilisation des partenaires sociaux par la réalisation de formations conjointe et dans le cadre des actions individuelles par l’orientation réciproque de ménage.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Pour le repérage des ménages : Ville de Saint Étienne : via les CMEI et le CCAS, en particulier ; AGASEF ; Les agents de développement territoriaux, les groupes d’appui jeune et la Direction Habitat de Saint Étienne Métropole ; Les travailleurs sociaux du Conseil général de la Loire ; Les travailleurs sociaux de la CAF ; les Opérateurs du PIG (Projet d’Intérêt Général) de Saint Étienne métropole (PACT Loire-Héliose ; Urbanis) ; Les acteurs du milieu associatif (Pims, associations caritatives, centres sociaux...) ; Les bailleurs sociaux ; EDF ; ARS ; ANAH ;
Pour l’accompagnement : AGASEF (Association de Gestion de l'Action Sociale des Ensembles Familiaux)

Partenariats financiers :
• Europe (fonds FEDER - PUI)
• Etat
• ARS (Agence Régional de Santé), DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Territoire) et Région Rhône-Alpes : suite à un appel à projet sur la communication et la santé environnementale
• Villes de Saint-Etienne et Saint Etienne Métropole
• EDF : partenariat avec le CCAS, fournit les kits énergie et des formations pour les acteurs sociaux
UNCCAS (Union Nationales des CCAS) : 2ème prix qui va permettre de poursuivre sur 2015 le partenariat (voir la page internet et la vidéo : http://www.unccas.org/banque/default.asp?id=1299 )

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Les financements de l’Europe étaient orientés uniquement sur les quartiers prioritaires, donc le programme a dû s’y limiter : cela a posé des difficultés pour l’accompagnement, car les associations partenaires interviennent peu sur ces quartiers. De plus, certains ménages repérés, mais qui ne faisaient pas partie des quartiers prioritaires ne pouvaient pas faire partie du programme.
Retard dans la mise en œuvre du programme : difficile de trouver le bon profil pour les ambassadeurs
Même si les résultats sont meilleurs que les objectifs SLIME, ils restent faibles par rapport au nombre de personnes potentiellement en précarité énergétique.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour les ambassadeurs : l’équipe a été changée au cours du programme, car les deux premiers recrutés ont quitté le programme.
Montage de partenariats avec des structures dans les quartiers, mise en place d’animations et de permanences pour repérer les ménages : nécessité d’être dans le pro-actif et de consacrer du temps sur le terrain

Améliorations futures possibles :

Le programme ACSEE va fusionner avec le programme DUEL, dans lequel ce sont des conseillers Info-Energie qui font les visites et délivrent une évaluation énergétique du logement et des préconisations. La fusion de ces deux programmes va permettre d’aller plus loin, de façon plus globale et plus pérenne, en agissant sur deux niveaux : un niveau diagnostic sociotechnique, et un niveau de diagnostic énergétique.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Créer de forts partenariats en amont : le programme a été monté en collaboration avec la collectivité. Il est important de prendre le temps de le présenter à tous les partenaires et toutes les structures qui seront impactées, et de prendre en compte leurs recommandations et leurs besoins de façon individuelle. Au moment du montage du projet, une trentaine de partenaires avaient été identifiés et une dizaine a été consultée. L’opération a été bien reçue car elle était adaptée aux objectifs et missions de chacun.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche