Logo Association des centres sociaux de l'Arrondissement de Dieppe (ACSAD)

Music'âges: la musique, vecteur de rencontres à travers les âges

Résumé : Dans le cadre du programme Solidâges de France Bénévolat, l’ACSAD a lancé Music’âges, un programme permettant aux jeunes et aux personnes âgées de se rencontrer autour de la musique dans la région de Dieppe.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Région de Dieppe
  • Budget : 11000 €
  • Origine et spécificités du financement : Fonds privés

Organisme(s)

  • Association des centres sociaux de l'Arrondissement de Dieppe (ACSAD)
  • 17 rue Saint-Julien
  • 76880 Arques la Bataille
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : 1000
  • Adhérents : 15

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/12/2014
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Pays :  France, Normandie
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Seniors, Adolescents
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Culture

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Sénécall Eric , « Music'âges: la musique, vecteur de rencontres à travers les âges », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

L’ACSAD est née de la volonté des centres sociaux de la région de Dieppe de mutualiser leurs connaissances et de partager leurs expériences. Un des centres de préoccupations communs est le vieillissement de la population dans ce territoire majoritairement rural, et en particulier l’isolement des personnes âgées. L’ACSAD étant membre de France Bénévolat, elle s’est inscrite dans le programme « Solidâges » et a lancé « Music’âges ».

Objectifs du programme

L’objectif global de Music’âges est de promouvoir les échanges entre les générations au travers d’animations artistiques et/ou spectacles. A ce titre, il s’agit de :
• Aider les personnes âgées à mieux vivre en recréant du lien social
• Créer des passerelles entre les générations par l’action culturelle
• Favoriser l’apprentissage de la solidarité des jeunes par une démarche éducative, le bénévolat
• Valoriser le talent des jeunes en leur donnant l’opportunité de jouer en public, de s’exprimer devant un auditoire bienveillant, de type relationnel petits-enfants et grands-parents

Actions mises en oeuvre

- Des jeunes musiciens d’écoles de musique viennent jouer pour des personnes âgées, et restent ensuite pour le goûter, temps d’échange important permettant de nouer des relations. La musique n’est qu’un prétexte pour créer des discussions et permettre à ces deux groupes de se connaître et d’échanger.
- Expérimentation avec 2 structures pour l’instant à Fontaine-le-Dun et Neufchâtel en Bray, mais entre 20 et 30 représentations sont prévues dans des maisons de retraite de l’Arrondissement de Dieppe pour l’année 2014/2015 grâce à l’obtention de nouveaux financements

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Une centaine de personnes âgées ont assisté avec enthousiasme aux 2 représentations musicales. Les salles prévues étaient remplies.
- Une trentaine de jeunes musiciens mobilisés. Les jeunes se sentent valorisés car ils n’ont pas beaucoup d’occasions de jouer en public, et ils gagnent confiance en eux
- Une vingtaine de personnes mobilisées pour l’encadrement et l’organisation de ces représentations
- Une forte demande pour reconduire ces actions, y compris en dehors des maisons de retraite (les personnes âgées ont exprimé l’envie d’aller dans les écoles de musique et les centres sociaux).
- Les outils d’évaluation du projet sont en cours, notamment la création d’une fiche d’évaluation

Originalité du programme

Plusieurs caractères originaux :
• L’utilisation de compétences et des savoir-faire du territoire : valoriser ce que les jeunes et les personnes âgées savent faire et s’en servir pour susciter les échanges
• Music’âges peut être mis en œuvre dans des territoires aux contextes et richesses différents. Il apporte une solution peu coûteuse à des problématiques croisées
• La mobilisation d’un réseau de 14 centres sociaux (membres de l’ACSAD) pour mettre en œuvre ce projet

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Music’âges rentre dans le programme « Solid’âges » de France Bénévolat sur les relations intergénérationnelles (l’ACSAC en est membre).
- Ecoles de Musique de la région
- Communauté de communes de Fontaine-le-Dun et commune de Neufchâtel en Bray
- Maisons de retraite

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Une structure de musique ciblée au départ n’a pas répondu à la proposition malgré plusieurs rencontres.
- Difficultés pour trouver des financements pour cette action d’un type nouveau

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Les contacts avec les petites écoles de musique en milieu rural ont été plus simples et ont permis au projet de démarrer
- France Bénévolat a orienté l’ACSAD vers des fondations pour trouver des financements

Améliorations futures possibles :

- Augmenter l’aspect convivial du goûter car l’élément le plus important est de redonner aux personnes isolées le goût d’aller vers l’autre
- Finir de développer une meilleure évaluation du projet
- Eventuellement proposer des activités musicales dans les maisons de retraite (ex : monter une chorale)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Le fait de pouvoir se baser sur le réseau des centres sociaux est un facteur de réussite indéniable. La mobilisation des salariés et les bénévoles des centres sociaux a beaucoup aidé également. Ce type de projet pourrait cependant être monté dans un territoire plus petit ; il suffit qu’une personne ou une association ait envie de transmettre l’envie de se rencontrer et qu’elle ait dans ses objectifs ce travail intergénérationnel.
- Le fait de travailler dans une zone rurale a également facilité la mise en œuvre car les gens étaient plus demandeurs qu’en ville, et il n’y a pas eu d’obstacles politiques.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Etude sur les relations intergénérationnelles
- Etude sur l’adaptation de la population au vieillissement

Partager cette fiche
Télécharger la fiche