Logo Association du Moulinage des Rivières

Moulinage des Rivières : réactiver les activités autour du textile

Résumé : L'Association du Moulinage des Rivières s’est donné pour mission l'étude, la création et l'animation d'un espace d'activités économiques, culturelles et patrimoniales autour de l'activité textile et plus largement d'activités artisanales et artistiques dans le Pilat.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Novembre 2012
  • Lieu de réalisation : Pélussin (Loire)
  • Budget : 8000 €
  • Origine et spécificités du financement : Leader + Région + dons + adhésions + recettes propres
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

  • Association du Moulinage des Rivières
  • 9 route du pont
  • 42410 Pélussin
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 10
  • Adhérents : 90

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  25/08/2014 00:00
Appréciation(s) du comité : Description du programme incomplète
Solution(s) : Développement territorial Emploi
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires : 
  • Domaine(s) :  Tourisme, Loisirs, Sports, Économie, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (St Marcel de Félines (Loire))

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Proust Odile , « Moulinage des Rivières : réactiver les activités autour du textile », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

En 2011-2012, les associations Visages de notre Pilat et Les Amis des livres, du canton de Pélussin (Parc du Pilat), ont organisé une collecte de mémoire sur l’histoire industrielle textile du Pilat Rhodanien et l’ont présenté au public sous forme d’expositions, de séances cinéma et de balades dans la vallée autrefois occupée par une trentaine de tissages et moulinages. Cette action a suscité un vif intérêt, suite à une période assez silencieuse sur cette histoire encore récente puisque les moulinages ont fermé dans les années 60, les tissages dans les années 80 et une dernière usine de confection a fermé en 2005. Il reste aujourd’hui 100 emplois dans 14 entreprises dans tout le Parc du Pilat sur les milliers qui existaient.

Objectifs du programme

L’actuelle présidente de l’association du Moulinage des rivières, a « découvert » le Moulinage au lieu-dit Les Rivières, lors d’une de ces visites. Au vu de la qualité du bâtiment – en vente, et au fait des besoins des artisans d’art en matière d’ateliers et d’espaces de travail partagé, elle a sollicité l’avis de quelques personnes pour étudier la faisabilité d’une réhabilitation de l’ancienne fabrique de fil de soie et l’installation de nouvelles activités autour du textile ou plus largement d’activités de création. Suite à des avis encourageants de la part de ces associations patrimoniales mais aussi d’artisans, et de l’ancien directeur du Parc du Pilat qui avait soutenu la création d’une coopérative de confection dans les années 80, l’association a été créée en janvier 2013.
Ses projets :
• donner une nouvelle vie au bâtiment du moulinage, en le rachetant et le rénovant
• promouvoir la création de nouveaux usages du textile
* créer de l'emploi artisanal et touristique
* partager une histoire industrielle qui a marqué le Pilat.

Actions mises en oeuvre

En 2013, réalisation d’une étude architecturale et chiffrage des travaux de rénovation.
Organisation d’activités servant de tests d’utilisation du site et de temps fédérateurs : événement sur deux jours, exposition artistique, table ronde sur les nouveaux développements du textile, ateliers d’initiation de savoir-faire, réalisation d’un tissage collectif, valorisation des jardins en terrasses, éco-construction.
En 2014, poursuite de l’étude de faisabilité économique et recherche de fonds + activités nouvelles pour faire des liens avec les entreprises textiles existantes.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Projet encore à ses débuts.
Mobilisation rapide sans doute liée aux réseaux des initiateurs, au caractère identitaire du projet et à la volonté de soutien à l’emploi local.
90 adhérents, 900 € de dons (sans appel particulier), 400 visiteurs au weekend « portes ouvertes 4 mois après la création de l’association. Obtention d’une subvention pour l’étude architecturale dans le cadre du programme Leader du Parc du Pilat et citation du projet dans la stratégie textile en cours d’élaboration dans le Pilat.
Accord du propriétaire pour donner la priorité à ce projet pour lui vendre le bâtiment.

Originalité du programme

- La diversité des intérêts qu’il suscite (patrimoine, architecture, emploi...)
- La volonté de faire travailler ensemble artisans d’art, artistes, entreprises industrielles et d’être un lieu « d’expérimentation »
- La recherche de soutien à l’implantation d’une nouvelle activité de production (ex réemploi textile, entretien de la vallée, ou autre activité plus innovante à trouver), alors que de nombreux lieux patrimoniaux et friches industrielles sont plutôt tournées vers la création artistique seulement

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Parc naturel régional du Pilat : avis techniques dès le début, intégration dans le programme Leader, co-organisation de rendez-vous « savoir-faire entrelacés » associant visite d’entreprise textile et atelier artistique pour les habitants suite à la visite
- CDDRA (Contrat de Développement Durable Rhône Alpes) Rhône Pluriel : subvention
- Réseau des associations patrimoniales et autres associations locales culturelles
- Parrainage-accompagnement par une Cigale (pas d’apport d’argent)
- Echanges avec d’autres sites : Ecomusée du chapeau de Chazelles/Lyon, Manufacture de Vidalon à Annonay...

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Trouver une structure pour accompagner l’étude de faisabilité économique, eu égard à la complexité, aux différentes combinaison d’activités pour assurer la viabilité, à la place prise par le sujet immobilier dans le projet
- Les coûts de rénovation sachant qu’encore aujourd’hui, les subventions publiques pour les bâtiments à usage économique privilégient le neuf.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Temps nécessaire mais pas encore de quoi payer un salarié
- En cours : appel à un binôme d’étudiants en formation de coordinateur de projets d’économie sociale et solidaire + un consultant pour établir différents scénarios financiers (investissement et fonctionnement)
- Chercher soi-même des solutions

Améliorations futures possibles :

- Structurer l’association en groupes de travail réguliers, et élargir le nombre d’actifs : groupe Finances, groupe Communication
- Créer un blog pour maintenir l’intérêt sur un projet qui va avancer lentement et préparer l’appel à épargne locale

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Trop tôt pour parler de réussite !
Importance de la communication sur le projet et sur l’avancée de la réflexion, car il est difficile de faire comprendre un projet qui essaie justement d’innover

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Étude de faisabilité économique capable de prévoir différents scénarios intégrant différentes activités : location d’ateliers permanents, location d’ateliers ponctuels, location d’espaces de travail, vente de prestations de services sur site ou à l’extérieur (organisation d’événements, accompagnement de projets, entretien de jardins en terrasses, formation écorénovation)
- Étude juridique pour la mise en place d’une SCIC (Société coopérative d'intérêt collectif)

Pour en savoir plus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche