Logo CCAS d'Aubervilliers

Mieux lutter localement contre la précarité énergétique grâce à la coordination : l’exemple d’Aubervilliers

Résumé : Afin de renforcer l’action de lutte contre la précarité énergétique, les acteurs de la ville d’Aubervilliers organisent une « COORDINATION – ECOGESTES ».

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Avril 2014
  • Lieu de réalisation : Aubervilliers
  • Budget : 0 €

Organisme(s)

  • CCAS d'Aubervilliers
  • 6 rue Charron
  • 93300 Aubervilliers
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  11/05/2015
Solution(s) : Coordination des actions Précarité énergétique
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Professionnels
  • Domaine(s) :  Énergie, Coopération

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Marquès Valérie , « Mieux lutter localement contre la précarité énergétique grâce à la coordination : l’exemple d’Aubervilliers », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Pour de nombreux acteurs travaillant pour la lutte contre la précarité énergétique sur la Commune et la communauté d’agglomération, il est apparu opportun de mettre en œuvre une coordination afin de mutualiser les connaissances et les outils, mais aussi de développer des projets au plus près des besoins du public concerné.

Objectifs du programme

- Assurer une coordination et un développement des actions menées à Aubervilliers : éviter les doublons, dupliquer les projets selon les besoins réels du territoire, partager les outils
- Mieux connaître le sujet et réfléchir ensemble aux actions locales à développer à moyen et long terme pour lutter contre ce phénomène croissant.

Actions mises en oeuvre

Organisation d’une réunion de concertation, tous les deux mois, avec l’ensemble des acteurs qui œuvrent dans le domaine de la lutte contre la précarité énergétique et des Eco-gestes.
Ces acteurs sont les différents services de la mairie d’Aubervilliers ou de la Communauté d’Agglomération de Plaine Commune, des associations locales, la régie de quartier, les centres sociaux, les correspondants solidarité EDF et GDF-Suez, ERDF, le service social d’Aubervilliers, des bailleurs sociaux, la CAF, l’ALEC (Agence Locale de l’Energie), des élus locaux… présents de façon plus ou moins régulière.
2012 : 4 réunions ; 2013 : 4 réunions ; 2014 : 5 réunions ; 2015 : 4 réunions

Ces réunions impulsées par le chargé de mission agenda 21 de la Ville, sont organisées par la chargée de mission pour l’inclusion bancaire et énergétique du CCAS.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Entre avril 2012 et septembre 2015, 17 réunions organisées, réunissant entre 5 et 16 personnes (10 en moyenne).

- 2012 : organisation de la semaine du développement durable, bilan et participation à la fête de quartier, échanges sur les difficultés et projets futurs, présentation des Petits Débrouillards (nouveau partenaire) et d’un projet d’atelier éco-gestes mobile avec l’Office Public de l'Habitat (OPH).

- 2013 : participation de l’ALEC (Agence Locale de l’Energie) créée en juin 2012, présentation d’un dispositif d’aide à la rénovation thermique EDF/SIPPEREC , information sur les actions en cours de chacun, difficultés pour mobiliser le public. Proposition d’associer des structures de quartier et d’améliorer la communication, évocation et proposition du projet d’atelier de bricolage, reprise par l’ALEC d’actions abandonnées par d’autres structures, présentation du projet SLIME, synthèse systématique des projets communs…

- 2014 : présentation du projet éco-gestes itinérant inter-bailleurs sociaux, organisation de la semaine du développement durable, présentation Agenda 21 et bonnes pratiques administration communale, présentation des outils et formations de l’ALEC (dont Club Climat Bailleur pour mutualiser les expériences réussies), présentation du projet bricolage citoyen, présentation Plan Climat Energie Territoire, présence correspondants EDF et GDF. Synthèse systématique des projets communs…

- 2015 : présentation du Plan Climat Energie Territoire, de la participation à la COP 21, du projet de logement témoin de la Régie de quartier, de la plateforme de lutte contre la précarité énergétique de l’ALEC Plaine Commune, du 2ième carnaval Eco-gestes d’un centre social, des propositions du groupe de travail FSE/précarité énergétique de l’UDCCAS 93, création d’un groupe de travail sur le volet santé de la précarité énergétique et d’un second sur l’observatoire départemental de la précarité énergétique, veille juridique relative à la loi sur la transition énergétique notamment...

Originalité du programme

La coordination des actions sur un territoire fait souvent défaut : l’originalité de ce programme est donc de la mettre en œuvre de façon concrète et régulière, par des rencontres physiques entre les acteurs de terrain. Cela encourage l’échange et la confiance, et permet de créer des dispositifs moins isolés les uns des autres et qui font donc plus sens.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Elus, Social, Santé, Agenda 21, Rénovation Urbaine, distributeurs et réseaux d’acheminement d’énergie et d’eau, opérateurs d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat, Syndicats, associations, bailleurs…

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

La faible présence des élus et l’absence d’habitants en situation de précarité énergétique.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Utilisation de l’agenda numérique et projet de constitution d’un groupe d’habitants volontaires auxquels nous proposerions une formation.

Améliorations futures possibles :

Impliquer des élus et habitants

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Un centre social de la Ville présent aux réunions de coordination élabore et met en œuvre des actions de développement durable et éco-gestes. Nous avons organisé deux semaines du développement durable avec plus de facilité que lorsqu’il n’y avait pas de coordination.
L’ensemble des acteurs présents sont impliqués dans le projet de plateforme de lutte contre la PE de l’ALEC Plaine Commune. Les nouveaux acteurs s’insèrent plus rapidement dans le réseau local.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Est-ce que la précarité énergétique peut être traitée comme toute autre forme de précarité ? Quelle est l’ampleur de la mortalité précoce qu’elle engendre ? Quel coût sur le secteur santé génère-t-elle ? L’investissement dans la rénovation du bâti permettrait-il à long terme de réduire le coût des conséquences sur la santé de la PE ?

Partager cette fiche
Télécharger la fiche