Logo L'accroche

MATAS: un dispositif d'accroche pour les jeunes en difficultés scolaires (Suisse)

Résumé : En Suisse, des élèves en difficultés peuvent aller quelques mois dans les MATAS (Modules d’Activités Temporaires et Alternatives à la Scolarité) accompagnés par des éducateurs et des enseignants, afin de reprendre pied dans leur scolarité.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Janvier 2010
  • Lieu de réalisation : Bex (Suisse)
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • L'accroche
  • 5 Rue du Grand Saint Bernard
  • 1880 Bex
  • Salariés : 4
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  21/01/2016
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Education
Pays :  Suisse
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Farine Aline , « MATAS: un dispositif d'accroche pour les jeunes en difficultés scolaires (Suisse) », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Les MATAS (Module d’Activités Temporaires et Alternatives à la Scolarité) sont intégré à la LEO (Loi sur l’Enseignement Obligatoire), à l’article 103 :
- Un accompagnement socio-éducatif organisé aux conditions prévues par la loi sur la protection des mineurs du 4 mai 2004 (LProMin) est mis en place pour l’élève qui présente des difficultés importantes et durables de comportement. L’élève peut notamment être pris en charge dans une structure d’activité temporaire mise en place par le département. .
- L’établissement scolaire de l’aire de recrutement dans laquelle est située une structure socio-éducative assure l’enseignement aux élèves accueillis ou placés dans cette structure.

Objectifs du programme

- Eviter la rupture scolaire et sociale
- Amener l’élève à porter un autre regard sur lui-même et sur son avenir
- Permettre à certains jeunes de travailler dans un autre contexte
- Mettre en évidence de nouvelles compétences

Actions mises en oeuvre

Dans les établissements proches du territoire, les enseignants peuvent proposer aux élèves de 11 à 16 ans vivant une phase difficile de leur scolarité d’aller dans le MATAS l’accroche pour une période de 3 mois (renouvelable une fois). S’il accepte, ainsi que ses parents, il partage donc son temps entre sa classe d’origine et le MATAS. L’équipe y est mixte (enseignants et éducateurs spécialisés), et le jeune bénéficie d’une prise en charge individualisée, et participe à des activités pédagogiques variées pour développer ses compétences et son estime de soi : marche en montagne, ateliers multimédia, rénovation de meubles, céramique…
Les activités alternatives proposées par notre MATAS sont :
- les randonnées à la montagne en été et les sorties en raquette à neige l’hiver.
- L’atelier céramique, création d’objets en céramique.
- L’atelier montage vidéo, chaque élève réalise un montage vidéo de quelques minutes résumant son parcours au MATAS.
- L’atelier « jeux de rôle », mise en situation des vécus des élèves, cet atelier est animé en collaboration avec un intervenant externe.
- Cuisine, ateliers bois, peinture…

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Depuis le début à ce jour, augmentation des demandes de la part des 6 établissements scolaires dont dépend ce MATAS.
- Les demandes sont majoritairement pour des élèves plus jeunes qu’au début. Le MATAS étant un programme de prévention de la rupture scolaire, il est important qu’il touche un public plus jeune.

Originalité du programme

Les MATAS sont des dispositifs originaux de prévention du décrochage scolaire :
- Ils associent des éducateurs et des enseignants
- La plupart des élèves réintègrent ensuite leur classe d’origine ; et sinon d’autres solutions sont envisagées (enseignement spécialisé, placement en institution…)

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les élèves accueilli dans notre MATAS proviennent des 6 établissements scolaires des Alpes Vaudoises :
- Aigle
- Bex
- Villeneuve
- Ollon
- Les Ormonts – Leysin
- Château d’Oex
Les MATAS ont été créés pour répondre à une volonté cantonale de réunir 2 départements, l’enseignement obligatoire (DGEO) et le Service de Protection de la Jeunesse (SPJ).
Le financement et la mise en place de notre MATAS sont garantis par l’établissement scolaire de Bex (DGEO) et l’Association de la Maison des Jeunes, mandaté par le SPJ.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Les difficultés que nous pouvons rencontrer sont liées à la méconnaissance du programme par les établissements scolaires et la crainte que l’élève perde le fil de sa scolarité en manquant des plages horaires dans son programme scolaire.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour faire face à ces difficultés nous avons rencontré individuellement toutes les directions des établissements scolaires afin de mieux faire connaître notre travail. Nous leur avons demandé de pouvoir nous présenter et présenter notre MATAS à leurs enseignants.

Améliorations futures possibles :

Continuer d’avoir des échanges constructifs avec les établissements scolaires et faire connaître les MATAS lors des cursus de formation des enseignants (à la Haute Ecole Pédagogique).

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

La collaboration entre deux métiers différents, l’enseignant et l’éducateur. Cela garanti un accompagnement de l’élève tant sur un plan purement scolaire que sur un plan socio-éducatif.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche