Logo ATD Quart Monde Grand-Ouest

L’outil de formation "familles école grande pauvreté : quand parents et enseignants s'en mêlent"

Résumé : Issue d’une expérimentation lancée à Rennes en 2004, cet outil de formation piloté par ATD Quart-Monde Grand-Ouest vise à combattre l’aggravation des inégalités scolaires. Ce support numérique en accès protégé favorise la co-construction par les parents et les équipes éducatives en vue d’améliorer les relations familles/école et de favoriser la réussite de tous les enfants.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2004
  • Lieu de réalisation : Bretagne
  • Budget : 15000 €
  • Origine et spécificités du financement : Ville, Ministère de l'Education Nationale, fondation privée, Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l'égalité des chances

Organisme(s)

  • ATD Quart Monde Grand-Ouest
  • 21 passage des Carmélites
  • 35000 Rennes
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : 10
  • Adhérents : 80
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  12/02/2015
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés !
Solution(s) : Education
Pays :  France, Bretagne
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Établissement Public, Association, ONG, Académique, Institut de recherche
  • Bénéficiaires :  Universel, Professionnels
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Lizambert Martine , « L’outil de formation "familles école grande pauvreté : quand parents et enseignants s'en mêlent" », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Ce programme est le fruit d’un travail collaboratif entre plusieurs acteurs (Education Nationale, Ville de Rennes, IUFM, Université (recherche), Fédération des Conseils de Parents d’Elèves) réunis autour de la volonté de combattre l’aggravation des inégalités scolaires, fortement corrélées au milieu social dont sont issus les enfants. Pour réduire ces inégalités dont les enfants issus des milieux les plus défavorisés sont les premières victimes, l’école doit se rapprocher des familles les plus défavorisées pour construire les savoirs en tenant compte de la culture des familles populaires, notamment de celles vivant dans la grande pauvreté.
Ce travail collaboratif de réflexion a débuté au début des années 1990. Le groupe « Familles, Ecole et grande pauvreté » a ainsi créé son premier outil en 2004 : « Familles école grande pauvreté : Dénouer les nœuds d’incompréhension ». De 2007 à 2011, un projet a expérimenté à Rennes les conditions pour associer les parents les plus éloignés de l’école à ce travail de conception, ce qui a conduit à la création en 2013 de l’outil de formation "Familles école grande pauvreté: Quand les parents s'en mêlent".

Objectifs du programme

- Favoriser la co-éducation, en impliquant réellement les parents dans la construction d’un projet éducatif partagé : une éducation réellement partagée, dans laquelle chaque acteur se sent reconnu et respecté par les autres, tous travaillant ainsi en complémentarité, pour la réussite de tous les enfants.
- Permettre à tous les acteurs de l’éducation de contribuer à améliorer les relations parents / enseignants
- Former les enseignants à une meilleure relation avec les parents, y compris les plus éloignés de l’école.

Actions mises en oeuvre

- Développement de l’outil de formation qui contient (en accès protégé) : des vidéos, leur transcription, des récits de vie, des fiches documentaires, et propose une mutualisation des expériences de formation et des projets de coopération avec les parents. Ces éléments sont organisés de façon à permettre l’élaboration de séquences de formation, construites à partir des modules suivants : Souvenirs d’école ; Peurs réciproques ; Entrée en relation ; Espaces pour les parents ; Education partagée.
- Accompagnement de la diffusion de cet outil dans les circuits de formations de l’Education Nationale : suivi et réponse à toutes les demandes de code d’accès pour utiliser cet outil en formation.
- Implication du groupe "Familles-école-grande pauvreté" et du Réseau national Ecole d’ATD Quart Monde dans la mise en œuvre de formation.
- Partenariat avec des instances chargées de la mise en œuvre des formations (Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education (ESPE), Canopé, Institut Français d’Education-Ecole Normale Supérieure (IFE-ENS), Ecole Supérieure de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESENESR)), notamment pour la mise en place de formation de formateurs, la construction de parcours de formation (ex : construction d’un parcours m@gistère avec l’ESPE de Bretagne).

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Depuis sa création, en octobre 2013, cet outil reçoit de nombreuses demandes de code d’accès (1200 en octobre 2016), ce qui montre qu’il est très demandé, en formation initiale et continue.
- Les demandes de code d’accès viennent de toutes les académies (pas encore de Corse, ni St Pierre et Miquelon). Quelques demandes sont mêmes parvenues de Belgique, du Québec, de Suisse et du Maroc.
- Nous avons accompagné (la plupart de ces apports ont été rémunérés) : 12 formations en Bretagne, 11 auprès d’instances nationales (École, fédérations de parents, mouvements d’éducation populaire), et 5 formations dans d’autres académies
- Les retours, qui permettent de mesurer l’impact sont encore peu nombreux, mais ceux qui existent montrent que cet outil est très apprécié des formateurs.

Originalité du programme

La principale originalité de ce programme est de se baser sur une expérimentation concrète de 5 ans, pendant laquelle les parents (dont ceux qui sont très éloignés de l’école) et les enseignants ont partagé leurs réflexions et leur expérience. L’outil de formation répond ainsi à leurs besoins et préoccupations.
Il est donc l’un des rares supports de formation qui permettent d’améliorer la compréhension de la situation dans laquelle sont les parents les plus éloignés de l’école. Ils expliquent eux-mêmes leurs appréhensions, leurs sentiments, en dialogue avec les professionnels de l’éducation.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Canopé (Centre Régional de Documentation Pédagogie de l’académie de Rennes), Ministère de l’Education Nationale, Ville de Rennes, IUFM de Bretagne, Université de Rennes 2, Association de parents d’élève FCPE Ille-et-Vilaine, Institut Français d’Education

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Ce programme commence à rencontrer une volonté politique de refondation de l’école et de changer la formation des enseignants. La formation pour connaitre et coopérer avec les parents, y compris les parents les plus distants de l’école, commence à être revalorisée, mais la tâche est très vaste, et loin d’être achevée.
- L’obstacle majeur est que la formation a un coût, et que l’on reste en période de déficit budgétaire et de réduction des dépenses. Pour diminuer les dépenses de formation, le Ministère de l’éducation tente de développer beaucoup de formations en ENT (espaces numériques de travail, qui devraient permettre de se former seul), et de réduire les formations, plus coûteuses, que l’on appelle « en présentiel ». Or, pour former les professionnels de l’éducation à coopérer avec les parents dont la culture est très différente de la culture scolaire, il nous semble indispensable de garder des temps de formation qui soient majoritairement des temps « présentiels », car cela passe par des temps d’analyse de pratiques, qu’on ne peut pas faire seul.
- Nous rencontrons fréquemment des inspecteurs (de circonscriptions) ou des chefs d’établissement (du second degré) qui souhaitent proposer des formations, mais ne se sentent pas capables de les faire seuls, et n’ont pas de budget pour financer notre intervention en formation, pour accompagner l’usage de cet outil.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Une grande part des solutions à trouver, pour une diffusion optimale de cet outil, et une vraie co-éducation, sont du ressort des instances de l’Education Nationale. La volonté de refondation est affirmée fréquemment, mais la mise en pratique par toutes les instances concernées reste en grande partie à réaliser
- Nous travaillons de manière pragmatique, en soutenant autant que possible la mise en œuvre des formations sur les relations aux parents. Les demandes de la base, c'est-à-dire des enseignants, nous semblent en forte progression

Améliorations futures possibles :

- Adapter l’outil à chaque contexte de formation, mais c’est aussi aux formateurs d’y travailler, comme nous le faisons avec l’ESPE de Bretagne pour créer un parcours m@gistère de 9 heures, dont 3 heures en présentiel.
- Nous souhaitons alimenter la rubrique « autres expériences » du site, en mutualisant progressivement les retours que nous recevons ; soit par le site, soit en accompagnant les formations.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

3 conditions essentielles :
1/Inclure les parents parmi les plus éloignés de l’école (d’abord via ATD Quart Monde, mais aussi partager l’outil au fur et à mesure avec tous les acteurs)
2/Créer un vrai partenariat avec tous les acteurs concernés,
3/Agir sur la durée, car les difficultés à travailler ensemble, en particulier quand les personnes sont très différentes, ne se résolvent pas sur une courte période.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche