Logo Service de Santé Universitaire (SSU)

Les SSUpers Paniers pour les étudiants

Résumé : Distribués depuis 2014, les SSUpers Paniers du Service de Santé Universitaire (SSU) de Clermont-Ferrand sont des paniers de produits locaux adaptés aux étudiants, c’est-à-dire accessibles sans engagement, mis en vente sur des sites fréquentés par les étudiants de Clermont-Ferrand, et à des tarifs abordables.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Clermont-Ferrand
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : ARS, Agence Régionale de la Santé et SSU

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  07/03/2017
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Economie solidaire
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Budget, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Born Emeline , « Les SSUpers Paniers pour les étudiants », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Le programme part du constat que les systèmes de paniers existant déjà à Clermont-Ferrand sont peu adaptés aux étudiants, impliquant un engagement sur 6 mois et des tarifs peu abordables pour des étudiants. Il s’inscrit dans la tâche plus globale du SSU de sensibilisation à une alimentation équilibrée aux étudiants, et dans le désir de leur rendre accessible des fruits et légumes issus de l’agriculture locale.

Objectifs du programme

L’objectif général est de toucher le maximum d’étudiants clermontois afin d’assurer leur consommation de fruits et légumes produits localement. Pour cela, les deux chargées de prévention à l’origine du projet se fixent un nombre de panier de 30 par semaine la première année, puis le double en 2015, et encore le double en 2016.

Actions mises en oeuvre

- Les principales actions ont été des actions de communication via des affiches/flyers, la participation à des évènements comme "Clermont fête ses étudiants", et plus récemment les réseaux sociaux pour faire connaître l’initiative, mais aussi trouver des étudiants pour tenir les permanences des points de livraison.
- Les paniers proposés contiennent de quoi s'alimenter pendant une semaine et sont à 6€/panier solo et 10€/panier duo, 2€ par panier étant financés par l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Tous les jeudis, les étudiants peuvent venir commander et payer un panier qu’ils viendront récupérer le jeudi suivant.
- Il existe 3 points de livraison sur le site universitaire tenus par 3 étudiants relais salariés du SSU, un point de livraison à Lieutopie tenu par 2 bénévoles et un autre aux beaux-arts tenu par un bénévole.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Le nombre de paniers commandés n’a cessé d’augmenter, passant de 30 paniers par semaine en 2014-2015, puis à 80 en septembre 2016, avec un pic de 120 paniers atteint en octobre 2016.
- Un retour des étudiants a permis au système d’évoluer en proposant plus de points de distribution à des horaires plus adaptées, 2 formats de paniers, et la communication de la composition des paniers une semaine à l’avance. Les retours sont très positifs, et l’initiative s’inscrit dans la lignée de paniers étudiants développés par plusieurs SSU de villes étudiantes comme Bordeaux.

Originalité du programme

En raison de la clientèle visée, le mode de distribution est adapté aux étudiants, à un tarif abordable, cette initiative se distingue des paniers paysans habituels. Elle permet une sensibilisation des étudiants à une alimentation équilibrée et responsable, et permet aux agriculteurs locaux de trouver une clientèle difficilement accessible en temps normal.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- L’ARS permet de financer une partie des paniers et apporte ainsi son soutien financier.
- Les Marchés de Max et Lucie qui ont remporté l’appel d’offre fournissent les paniers qu’ils confectionnent grâce à 17 producteurs locaux permettant une diversité des produits dans les paniers et les rendant plus attractifs pour les étudiants.
- LieU’topie, association étudiante a permis la création d’un nouveau point de distribution tenu par 2 bénévoles.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La principale complexité a été de coordonner les acteurs du projet initialement pensé par un petit groupe d’étudiants mais sans réel suivi.
- Une fois le projet lancé les formalités administratives ont aussi imposé que le SSU lance un appel d’offre afin de trouver un fournisseur « dans les règles », renouvelable au bout de 3 ans.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Pour assurer le suivi et accélérer les choses, les 2 chargées de prévention du SSU ont donc poursuivi et pris en charge le projet étudiant, permettant l’apport du financement ARS. Une fois le projet lancé et les bénévoles et salariés trouvés, il nécessite beaucoup moins de suivi de leur part.
- Une évaluation a été mise en place auprès des étudiants afin de déterminer les points d’améliorations, ce qui va surement augmenter les commandes de paniers.

Améliorations futures possibles :

Actuellement, les chargées de prévention souhaitent mettre en place un paiement en ligne qui permettrait que les points de livraison ne fassent pas aussi office de point de commande, et permettrait de laisser plus de temps aux étudiants pour commander que la seule journée du jeudi.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Trouver un bon fournisseur avec des légumes et fruits variés plus attractifs pour les étudiants ;
- Communiquer et utiliser les réseaux sociaux ;
- Obtenir une subvention pour abaisser le prix des paniers ;
- Repérer des lieux et horaires « stratégiques » pour les points de distribution.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Le rapport des étudiants à l’alimentation responsable et ce qu’ils sont prêts à investir pour y avoir accès.

Pour en savoir plus

Plus d'informations: etudiants.relais.sante@gmail.com


Partager cette fiche
Télécharger la fiche