Logo Petits frères des pauvres

Les projets personnalisés d’accompagnement des Petits Frères des Pauvres à Saint-Denis

Résumé : Depuis 2000, les bénévoles de l’antenne de Saint-Denis des petits frères des Pauvres proposent aux seniors souffrant de solitude, de pauvreté, d'exclusion et de maladies graves : des visites à domicile, un accueil dans une permanence hebdomadaire, un accompagnement téléphonique et des activités collectives.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2000
  • Lieu de réalisation : Saint-Denis
  • Budget : 43200 €
  • Origine et spécificités du financement : Aides et subventions des collectivités territoriales. 170 000 donateurs réguliers pour l’ensemble de l’association.

Organisme(s)

  • Petits frères des pauvres
  • 3, rue Edouard-Vaillant
  • 93200 Saint-Denis
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : 51
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  14/04/2015
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Seniors
  • Domaine(s) : 

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Williatte Jean-Baptiste , « Les projets personnalisés d’accompagnement des Petits Frères des Pauvres à Saint-Denis », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L’association, les petits frères des Pauvres, a été créée au sortir de la guerre par Armand Marquiset, en 1946. Elle identifie les personnes âgées comme les plus pauvres de la société. Sa première priorité a été de leur offrir à manger dans une période de rationnement. Progressivement, l’association mute et se consacre aux problèmes du monde contemporain : la solitude des seniors. L’isolement social n’est pas une réalité définissable mais avant tout un sentiment de solitude et d’inutilité. Les petits frères des Pauvres s’installent à Saint-Denis à la demande de la Mairie en 2000.

Objectifs du programme

- Soutenir des personnes âgées vivant dans la pauvreté pour remédier à leur isolement social
- Apporter un accompagnement personnalisé

Actions mises en oeuvre

* PUBLIC VISE : en priorité les personnes âgées de plus de 60 ans avec de bas revenus, en situation d’isolement et volontaires pour être accompagnées. Il peut s’agir de personnes vivant seules, en foyer logement ou en maison de retraite.
* ORIENTATION & PRISE EN CHARGE :
- orientation le plus souvent par les partenaires sociaux (CCAS, Clic et Logement-Foyer Basilique du quartier Floréal)
-les bénévoles rencontrent les personnes orientées à leur domicile pour remplir un dossier de signalement.
- les décisions de mise en accompagnement sont prises collectivement en commission.
* 3 TYPES D’ACCOMPAGNEMENT :
- visites hebdomadaires au domicile ou en hébergement collectif dans une configuration 3x3. Chaque semaine, 3 bénévoles rendent visite à tour de rôle à 3 personnes âgées.
- accueil au local pour les personnes âgées qui ont l’envie et la force de se déplacer. 4 bénévoles accueillent tous les lundis après-midi jusqu’à 18 personnes.
- accompagnement téléphonique : tout au long de l'année, des bénévoles appellent deux fois par semaine les personnes ne souhaitant pas de visites à domicile. 2 bénévoles pour 7 personnes.
* ACTIONS COLLECTIVES : événements ponctuels (réveillon, colis de Noël…), activités régulières (repas au restaurant des petits frères des Pauvres à Paris, repas au local, sorties mensuelles en petit groupe…), séjours de vacances (10 jours tous les ans en pension complète) et projets personnalisés si nécessaire (séjours familiaux à l’étranger, aide sociale / administrative / financière et relogement dans le parc locatif de la Fondation des petits frères…)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 72 personnes âgées en difficulté accompagnées : une majorité de femmes nées entre 1920-1940, la moitié vit à leur domicile et l’autre moitié en hébergement collectif
- Dans la plupart des cas, les personnes ne bénéficient que d’1 des 3 formes d’accompagnement. Dans tous les cas, elles ont un lien avec un bénévole au moins une fois par semaine.
- Les accompagnements durent jusqu’à la fin de la vie des personnes (entre 2000-2015, seulement 3 décisions d’arrêt d’accompagnement).
- En 2016, 3 personnes relogées
- Relation de confiance (voire, souvent, véritable lien d'amitié)

Originalité du programme

Les accompagnements proposés tirent leur originalité de la manière d’appréhender la question sociale. Les petits frères des Pauvres cherchent à donner « les fleurs avant le pain », c’est-à-dire apporter un soutien affectif. L’aide sociale n’est pas traitée sous le prisme de l’utilité mais à travers les questions de personnalité, de dignité et du droit de chacun à la socialisation. Ainsi, l’autonomie affective est visée avant l’autonomie matérielle : c’est la base de la reconstruction des individus pour affronter plus sereinement leur quotidien.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Mairie de Saint-Denis, Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) et Centre Local d’Information et de Coordination, réseau Equip’Age, associations partenaires (Secours Populaire, Secours Catholique, Secours Islamique, Conférences Saint-Vincent de Paul en particulier), Logement-Foyer AREPA Basilique. Le salarié des petits frères est membre des Conseils d’Administration du CCAS de Saint-Denis et de l’association Sillage (Clic).

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Problème récurrent du recrutement de bénévoles : nombre d’entre eux sont en situation précaire, ce qui ne leur permet pas de s’engager sur le long terme.
- La pudeur et la faiblesse des personnes âgées les empêchent d’émettre des désirs.
- Des situations sociales et administratives parfois très complexes à accompagner.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Coordinations mensuelles avec les travailleurs sociaux de la Mairie afin de mettre en place des concertations d’actions d’accompagnements complémentaires
- Les personnes hors critères sont réorientées vers les partenaires.
- 17 nouveaux bénévoles recrutés en 2015
- Formation des bénévoles

Améliorations futures possibles :

Enquêter sur la typologie des bénévoles afin d’identifier les bassins de recrutement porteurs

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Chaque personne accompagnée bénéficie d'un projet personnalisé d'accompagnement :
> décision de mise en accompagnement prise en concertation avec les personnes accompagnées et les bénévoles de la Commission d’Evaluation, qui déterminent la forme d’accompagnement la plus adaptée en fonction des besoins, désirs et capacité de chaque personne
> élaboration d’une fiche personnalisée pour les situations complexes (document d’une trentaine de pages constitué par des stagiaires assistants de service social)
> projets évolutifs : la situation de vie de la personne accompagnée est régulièrement réévaluée par les bénévoles de l'équipe et le salarié. Les réunions d'équipes constituent un véritable soutien aux bénévoles et permettent d'adapter le projet d'accompagnement.
- Le système de roulement 3x3 des visites à domicile permet de croiser les regards et éviter des relations de dépendance.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche