Logo La Solidarité de Roubaix

Les petits chantiers de l’outilthèque à Roubaix

Résumé : Depuis 2005, l’association La Solidarité de Roubaix aide les roubaisiens ayant de faibles revenus à réaliser des travaux de rénovation d’intérieur d'un petit montant.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2005
  • Lieu de réalisation : Roubaix
  • Budget : 30000 €
  • Origine et spécificités du financement : l’Etat et la Ville de Roubaix dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Social

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  04/08/2015
Solution(s) : Exclusion et isolement Logement
Pays :  France, Mayotte
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Logement

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Afri Ouassila , « Les petits chantiers de l’outilthèque à Roubaix », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L’association La Solidarité de Roubaix a créé une outilthèque en 2005. Ses membres avaient constaté d'importants besoins en matière de logement pour les habitants du quartier du Pile à Roubaix. Faute de moyens, un certain nombre de propriétaires occupants pauvres laissent leur logement se dégrader. Les personnes âgées ont particulièrement des difficultés à entretenir leur logement. L’association met alors en place une action de rénovation de l’habitat destinée aux personnes qui ne disposent pas de moyens financiers suffisants pour faire appel à une entreprise.

Objectifs du programme

- Permettre aux habitants de se réapproprier leur logement pour ressentir l’envie d’y rester
- Rendre les individus autonomes dans l’entretien de leur logement
- Améliorer le cadre de vie des individus

Actions mises en oeuvre

CONDITIONS :
* Bénéficiaires prioritaires : allocataires du RSA et ceux du minimum vieillesse
* Exclusivement les petits travaux (repeindre, retapisser une pièce, refaire les joints…)
* Durée du chantier : 1 semaine max.
* En principe, cette action est limitée à une intervention par an par famille.

1) Repérage du public bénéficiaire de l’outilthèque :
> par l’association elle-même : ce sont les usagers de l’association qui en bénéficient
> par ses partenaires roubaisiens qui orientent les personnes étant susceptibles de bénéficier de cette action.

2) Un premier contact est établi avec la famille qui se rend à l’association pour remplir une fiche d’accueil.

3) Les salariés de l’outilthèque prennent rendez-vous avec la famille pour se rendre ensuite à leur domicile. La famille choisit la pièce qu’elle souhaite rénover.

4) Le salarié établit un devis sur les moyens (humains et matériels) à mobiliser pour effectuer cette rénovation.

5) L’outilthèque fournit la main d’œuvre (salariés de l’association) mais les matériaux sont à la charge de la famille qui devra se les procurer par elle-même. L’individu doit participer à la rénovation en préparant par exemple la pièce avant l’intervention de l’équipe.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- En 2014 : livraison de 26 chantiers
- Succès de l'initiative : création d'une liste d’attente
- Relation de confiance durable : après un action de l’outilthèque, les usagers n’hésitent pas à solliciter l’association pour d’autres motifs.
- Recul de l'isolement : certaines personnes ont des difficultés pour se rendre dans des magasins. Les salariés peuvent se mobiliser pour accompagner l’individu pour ses achats de bricolage.

Originalité du programme

L'outilthèque se démarque par la dimension humaine de ses interventions, qui permet d'instaurer une relation de confiance et de proximité avec les bénéficiaires.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Unité Territoriale de Prévention et d’Action Sociale (UTPAS), Groupe de Recherche pour l'Aide et l'Accés au Logement (GRAAL), Centre Communal d’Action Sociale de Roubaix (CCAS), Unité territoriale de prévention et d'action sociale (UTPAS) et Ville de Roubaix

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Manque d’implication de la part de certaines familles
- Problèmes financiers pour cette action depuis plusieurs années : auparavant, ce programme mobilisait 5 salariés à temps partiel et embauchés en contrat aidé. Actuellement, l’association ne perçoit plus de subvention de l’Etat et de la ville dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS). L’action fonctionnant essentiellement grâce à l’intervention de salariés, l’association n’a plus les moyens de financer ces postes et donc d’assurer l’existence de l’action.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Recherche d’autres sources de financement en cours

Améliorations futures possibles :

Mettre à disposition de l’outilthèque plus de moyens humain en recrutant davantage de salariés

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- L’outilthèque est une solution de dernier recours. Il faut savoir identifier les individus qui au regard de leurs revenus ne peuvent pas faire appel à une entreprise de rénovation.
- Amener les familles à s’investir dans la rénovation effectuée par l’association
- L'intervention des salariés pour réaliser les chantiers

Partager cette fiche
Télécharger la fiche