Logo Les Petites Cantines

Les Petites Cantines: cuisiner sainement en bas de chez soi avec ses voisins

Résumé : L’association « Les Petites Cantines » souhaite permettre aux habitants d’un quartier de rencontrer leurs voisins en partageant des repas. Les Petites Cantines promeuvent les valeurs du partage et du lien social ainsi que l'importance de l’agriculture biologique et locale, de la permaculture et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2015
  • Lieu de réalisation : Lyon
  • Budget : 70000 €
  • Origine et spécificités du financement : Mécénat sur l’investissement. Autonome sur l’exploitation. Il faut 70k€ par cantine.

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  13/03/2017
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Economie solidaire Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Coopération, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Dupré La Tour Diane , « Les Petites Cantines: cuisiner sainement en bas de chez soi avec ses voisins », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Journaliste de profession, Diane souhaite monter un projet avec un impact social fort. Après son accident de voiture, ses voisins l’ont beaucoup aidée ce que lui a permis de prendre conscience de l’importance du contact social que l’on peut nouer avec les personnes du quartier. Sa rencontre avec un ami ingénieur au sein du Groupe Seb, Etienne Thouvenot, est un déclic. Ils imaginent ensemble un projet de cantine de quartier qui serait un espace de convivialité de restauration de demain. Le concept « manger avec les voisins mais sans être intrusif » a été concrétisé en 2015 par l’ouverture de cantines éphémères et en septembre 2016 une cantine permanente voit le jour.

Objectifs du programme

- Développer le lien social : lutter contre la précarité relationnelle
- Changer le regard sur les voisins: développer le principe de « faire ensemble »
- Sensibiliser à l’alimentation saine et équilibrée
- Développer le local : l’économie et l'agriculture locales et les relations sociales entre voisins.

Actions mises en oeuvre

- Organisation des cantines éphémères : faire connaitre le concept au public
- Installation dans un local permanent afin de stabiliser l’activité de la structure
- Organisation de nombreux ateliers à thèmes (mieux vivre ensemble, expérimenter le plaisir de l’alimentation durable) : une dizaine d’animation par semaine
- Communication et promotion : médias locaux, affiches dans la rue mais essentiellement bouche à oreille. La vitrine du local permet également d’éveiller la curiosité du public
- Recherche de partenariats, collaboration avec « La Vie Claire » pour récupérer les invendus biologiques
- Approvisionnement en vrac en partie, avec un complément de grande surface
- L’approvisionnement des « petites cantines » est réalisé en collaboration avec les producteurs locaux et des producteurs en permaculture.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- « Les petites cantines » invitent tout le monde à table : 250 repas par semaine
- Cuisine participative : 10 convives/jour
- L’association a réussi à réunir 2000 adhérents en 6 mois, sachant que chacun donne ce qu’il veut (dans toute association, la loi impose une adhésion)
- La bourse « French Tech » a notamment permis à l’association de financer une partie de l’étude analytique de l’impact social qui sera réalisée par le cabinet « Pluricité ».

Originalité du programme

Le concept des cantines solidaires qui mettent en lien le partage, la cuisine et l’alimentation est nécessaire dans notre société et les projets dans ce domaine émergent de plus en plus. La mission des « Petites Cantines » est d’inventer un modèle le plus facilement transposable partout.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Mécènes (fondations et entreprises) : Fondation Petits Frères des Pauvres, Fondation Saint-Irénée, Fondation Terre Initiatives Solidaires (Suez), Groupama, Fonds Groupe SEB, Groupe APICIL, Fonds de Confiance de RDI
- Partenaires innovation: Rhône Développement Initiative, BPI France (Bourse French Tech).
- Partenaire institutionnel: ville de Lyon
- Partenaires pro-bono : Bioviva (jeu de société en développement durable), Opinel, 1001 Repas
- Mécénat de compétences avec la Fondation Emergences

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La principale difficulté était d’identifier des locaux adaptés à la mise en place d’un espace de cuisine participative dans des quartiers cibles à forte mixité sociale
- Négocier un loyer partenarial avec les bailleurs.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- La cantine-pilote a été ouverte dans un local au prix du marché, dans le but de servir de vitrine aux bailleurs sociaux et aux collectivités pour négocier plus facilement des loyers partenariaux sur l’essaimage
- Test de l’essaimage en 2017-2018 au travers de 2 ouvertures dans l’agglomération lyonnaise. Puis une fois ce test validé, capacité d’essaimage d’environ 4 cantines par an dans les autres villes de France.

Améliorations futures possibles :

L’objectif principal de l’association est de monter un réseau de « Petites Cantines » partout en France. L’équipe travaille sur les modalités de transposition de ce projet dans des quartiers cibles. Il ne s'agit pas de transposer un modèle uniforme dans chaque quartier, mais de mettre à disposition des porteurs de projet une boîte à outils qui leur permette de créer une Petite Cantine à l’image et à l’écoute des besoins de leur quartier.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Équipe solide et complémentaire, capacité de gestion de projet
- Formation HACCP-Hygiène Alimentaire
- Bonnes relations partenariales avec les autres acteurs sur le territoire
- Identification des locaux.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Analyse anthropologique de lien social créé autour de repas, sur les interactions sociales des habitants autour du repas, et l’impact de l’alimentation sur la santé globale et le bien être relationnel.

Pour en savoir plus

Vidéo de présentation du projet: https://youtu.be/VzLLoLkF5aI


Partager cette fiche
Télécharger la fiche