Logo Association Kilti

Les paniers culturels solidaires de l'association Kilti

Résumé : Depuis 2014, Kilti lutte contre les déserts culturels dans le nord de la France, en Belgique et en région parisienne en faisant se rencontrer publics en difficultés et créateurs locaux par le biais de Paniers culturels. Pour y parvenir, l’association a développé une politique tarifaire adaptée ainsi qu’une démarche d’accompagnement et de co-construction avec ses publics et ses partenaires.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Janvier 2015
  • Lieu de réalisation : Nord de la France, Paris, Bruxelles
  • Budget : 15000 €
  • Origine et spécificités du financement : paniers vendus (notamment par le service solidarité de la Ville de Lille) et subventions de la Fondation de France

Organisme(s)

  • Association Kilti
  • BP 61025
  • 59011 Lille Cedex
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : 50
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  04/06/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Source d’inspiration ! Programme récent - doit faire ses preuves
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education Exclusion et isolement
Pays :  France, Mayotte
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Culture

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Verbraeken Laudine , « Les paniers culturels solidaires de l'association Kilti », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L'association Kilti a été créée en février 2014 en vue de mettre en lumière des œuvres d'artistes locaux (audiovisuelles, graphiques, littéraires). Pour cela, elle commercialise des paniers, les "KILTI" et les "KILTI MINI", composés de CD, livres et places pour des sorties culturelles. Les membres de l'association se sont aperçus que le public touché par ces paniers était un public d'initiés, habitué des lieux et sorties culturels. Afin de démocratiser l'accès à la culture locale, l'association a alors cherché des moyens pour ouvrir ses offres à tous les publics : les paniers solidaires.

Objectifs du programme

- Permettre l'accès à la culture pour tous
- Permettre la rencontre entre des publics éloignés de la culture et les salles et les artistes locaux
- Sensibiliser à la variété des pratiques et des formes culturelles
- Lutter contre les déserts culturels

Actions mises en oeuvre

- Développement d'une politique tarifaire adaptée :
>> Panier à tarif réduit (31,85 €) sur présentation d’un justificatif récent, pour : les demandeurs d’emploi, les étudiants boursiers et les bénéficiaires RSA
>> Panier à partager, à un tarif variable (contenu : 1 sac sérigraphié, 2 oeuvres audiovisuelles, 2 oeuvres littéraires, 2 x 3 places pour sortir, 1 surprise en fonction des paniers)
- Mise en place d'une démarche d'accompagnement et de co-construction des paniers avec les publics et les partenaires
- Organisation de soirées pour la distribution des paniers : l'association n'effectue pas d'envois postaux mais organise des soirées de distribution des paniers en présence des artistes locaux et des représentants des salles de spectacle afin de favoriser la rencontre entre les différents publics.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Manque de recul de l'activité des paniers solidarité, du fait de son récent lancement (janvier 2015)
- Pour ce qui concerne le panier au tarif "ordinaire", l'association en vend en moyenne 60 à chaque distribution (avec une distribution tous les deux mois). L'association a connu un pic de ventes avant Noël, avec 113 paniers vendus (dont 20 commandés par la Ville de Lille).
- Grâce à ces résultats encourageants, l'association a lancé un panier à Paris en juin 2014, avec des artistes d'Ile-de-France
- Un an après la création de l'association, celle-ci emploie désormais trois personnes.
- Retours du public très encourageants

Originalité du programme

L’association Kilti a adapté le concept des AMAP (Associations pour le Maintien de l'Agriculture Paysan) au secteur de la culture. Avec ses paniers, elle promeut non seulement les créations artistiques locales mais aussi un rapprochement entre des personnes éloignées du monde culturel et les acteurs culturels locaux.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Covoiture-art (premier site de covoiturage culturel français) : offre de voyage solidaire
- Maison des Associations de Roubaix : une rencontre est prévue entre les membres de la Maison des Associations, les structures associatives et Kilti, dans le but d'étudier les partenariats possibles. Une réflexion est menée sur l'achat de paniers à partager par les structures.
- L'association Bah Voyons ! à Bruxelles
- Le service solidarité de la ville de Lille (qui a déjà effectué des commandes de paniers)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La charge de travail difficile à mettre en place pour les trois salariés
- Difficulté à anticiper les activités. Par exemple, la programmation pour le prochain panier

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Participation de bénévoles
- Acquisition en cours de méthodes de travail par l'expérience des membres

Améliorations futures possibles :

Mettre en place un réseau réunissant les différents paniers culturels existants en France qui pourra bénéficier :
> au public : en permettant d'identifier un panier culturel près de chez soi
> aux associations : en mutualisant les pratiques et savoirs

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Le concept est facilement transposable à d'autres zones géographiques. Il suffit pour cela d'une équipe motivée qui puisse trouver des salles et des artistes locaux intéressés par le projet.
- Création de partenariats avec des structures (type centre social, médiathèque…) afin que ces structures puissent acheter les paniers et effectuer elles-même la redistribution des œuvres auprès des publics qu'elles rencontrent, dans un but de médiation culturelle

Partager cette fiche
Télécharger la fiche