Logo Association Laisse TON empreinte

Les outils pour changer les regards de l'association Laisse TON empreinte à Lille

Résumé : Depuis 1999, Laisse TON Empreinte (LTE) conçoit des outils thématiques (chansons, témoignages, carnets, outils pédagogiques...), à partir d’enquêtes de terrain dans le but de générer des changements dans des territoires déshérités et de recréer du lien entre les usagers et les professionnels.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1999
  • Lieu de réalisation : Département du Nord
  • Budget : 210000 €
  • Origine et spécificités du financement : Depuis 2001, recherche-action financée par la Région Nord-Pas-de-Calais, le Département du Nord et la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS-ACSE)

Organisme(s)

  • Association Laisse TON empreinte
  • 85 rue Masséna
  • 59000 Lille
  • Salariés : 3
  • Bénévoles : 6
  • Adhérents : 6
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  04/06/2015
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Education Exclusion et isolement
Pays :  France, Mayotte
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Martineau Céline , « Les outils pour changer les regards de l'association Laisse TON empreinte à Lille », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Cette initiative fait suite à une rencontre entre un instituteur spécialisé musicien et un jeune en difficulté. Leurs échanges ont abouti à la composition d'une chanson sur l'histoire de ce jeune. Les effets générés par cette chanson incitent Luc Scheibling à créer une association, Laisse TON Empreinte (LTE), pour permettre à des publics en difficultés de raconter et partager leur parcours avec leurs proches et de changer les regards à leur égard. Elle vise ainsi à lutter contre les représentations qui peuvent parfois enfermer les individus, conduire à des logiques d'échec, des impasses relationnelles, créer des malentendus... En 2002, la rencontre avec une ethnologue et une étudiante en culture conduira à la conception de nouveau support de valorisation d'histoires de vie : le carnet illustré.

Objectifs du programme

- Produire du changement dans les territoires en difficulté en rendant les personnes actrices, coproductrices de ressources
- Générer des prises de conscience sur son propre vécu mais aussi sur les représentations
- Recréer du lien entre les usagers et les professionnels (du champ social, éducatif, de la santé, du développement personnel...)

Actions mises en oeuvre

- ENQUETES DE TERRAIN THEMATIQUES : les salariés de l'association recueillent la parole individuelle de divers publics (notamment auprès de publics en difficulté) : enfants, jeunes, adultes, professionnels...
- RESTITUTIONS COLLECTIVES : organisation d'événements afin d'identifier les points communs entre les opinions des personnes rencontrées, de rassembler ces individus autour de valeurs communes et de construire un diagnostic partagé. Les participants sont ainsi amenés à co-construire des outils de diffusion et de réflexion sur les thématiques abordées.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- A ce jour (en 2015): 6 outils finalisés et expérimentés par le public et des professionnels. Ils concernent les freins à l'emploi, la parentalité, l'éducation...
- Pour les participants : changement de regard sur soi et sur les autres, changement de regard de l'entourage familial et professionnel, changement de comportement, estime de soi
- L'outil des carnets illustrés fait désormais l'objet de formations à la Maison des Adolescents de Lille.
- Trophées départemental, régional et national de la Fondation de France en 2007, pour un projet de régulation du conflit et mise en mots des émotions en écoles primaires sensibles
- Publication : « Le petit homme blessé. Intervenir auprès de populations en situation de précarité », article de Luc Scheibling dans « La mise en récit de soi. Place de la recherche biographique dans les sciences humaines et sociales », Christophe Niewiadomski, Christine Delory-Momberger (dir.) (2013), Lille, Presses Universitaires du Septentrion.
- Documentaire, « Des chansons pour tout dire » (réalisé par Corinne Glowacki et Philippe Bigot) avec VF Production, la 5ème et France 3 Région (2003) (Film primé primé dans le cadre du Festival International Input de Barcelone) / Articles dans Télérama, Le Nouvel Obs et BIBA / 4 émissions de « Là-bas si j'y suis » (France Inter) ont été consacrées aux chansons réalisées par l'association et les interprètes.

Originalité du programme

Laisse TON empreinte met en place des outils originaux pour avancer ensemble en jonglant sur des espaces de paroles individuels et collectifs.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Caisse Allocations Familiales du Nord, Maison des Adolescents de Lille, Institut Régional du Travail Sociale de Loos (IRTS)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Sensibilité des sujets de société traités au cours des enquêtes de terrain (parentalité, éducation, santé, malaise identitaire...)
- Manque de visibilité de l'association
- Financement

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Effort de distanciation et de dédramatisation dans la restitution des sujets
- Création d'un personnage, le Professeur Zoulouck, qui permet de vulgariser l’ensemble des sujets traités avec humour et pragmatisme
- Consacrer des moyens à la communication et la diffusion
- Recherche de financement en cours

Améliorations futures possibles :

Mettre en lien et en réseaux les acteurs, créer des groupes de partenaires pour que les professionnels et les institutions puissent s'emparer des projets

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Les actions mises en oeuvre ont une double dimension :
>> individuelle : faire parler les individus. Valoriser l'expérience de chacun
>> collective : construire une intelligence collective sur des problématiques sensibles en s'appuyant sur des groupes de travail composés d'interviewés, de professionnels du travail social et de salariés de l'association

Pour en savoir plus

Les nombreux témoignages des participants sont accessibles sur le site internet de l'association : http://www.laissetonempreinte.fr/des-chansons-sinceres-emouvantes/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche