Logo Fédération Nationale des Ecoles de Production

Les Ecoles de Production: apprendre en produisant

Résumé : Les Ecoles de production sont un mode de formation initiale original permettant aux jeunes d'apprendre un métier en liant formation technique (répondre à de réelles commandes) et théorique. Elles sont un moyen efficace de lutter contre le décrochage scolaire et le chômage des jeunes.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1882
  • Lieu de réalisation : France
  • Budget : 4500000 €
  • Origine et spécificités du financement : Dons + Taxe d'apprentissage + Subventions + Participation des familles

Organisme(s)

  • Fédération Nationale des Ecoles de Production
  • 1 place de Fourvière
  • 69005 LYON
  • Salariés : 175
  • Bénévoles : 100
  • Adhérents : 20
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/10/2015
Appréciation(s) du comité : A généraliser !
Solution(s) : Education Emploi
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : REMOND Corentin , « Les Ecoles de Production: apprendre en produisant », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

La création de la première école de cette nature, l'Ecole de Production BOISARD, toujours en activité et située à Vaulx-en-Velin (69), remonte à 1882. Depuis, la pertinence de cette pédagogie n'a jamais diminué. A l'heure actuelle, on compte sur le plan national 20 Ecoles de Production accueillant en tout quelques 750 élèves. Elles sont regroupées au sein de la Fédération Nationale des Ecoles de Production (FNEP). Le berceau historique de ces écoles étant en région Rhône-Alpes, 9 écoles sur les 20 y sont situées et sont elles-mêmes fédérées dans une union régionale dénommée Ecoles de Production Rhône-Alpes (EPRA).

Objectifs du programme

- Conduire les jeunes vers l'emploi durable
- Leur offrir un lieu d'intégration progressive à la vie professionnelle et adulte (savoir-être et savoir-faire)
- Aider ces jeunes à (re)gagner confiance en eux

Actions mises en oeuvre

Le concept d'Ecole de Production est un mode de formation initiale au même titre qu'un Lycée d'Enseignement Professionnel (LEP) ou un Centre de Formation d'Apprentis (CFA). Les Ecoles accueillent des jeunes à partir de 15 ans sous statut scolaire qui y préparent un CAP, Bac Pro ou autres titres professionnels.
Deux tiers du temps sont consacrés à la réalisation de vraies commandes aux conditions du marché pour des clients particuliers et professionnels. Le tiers restant est consacré aux enseignements généraux contextualisés au maximum à la pratique.
Ainsi, en jouant sur des cartes pédagogiques complémentaires (donner du sens aux savoirs, cercle vertueux de la réussite) de celles qui ont été mises en œuvre jusque là, et en mettant en jeu des motivations encore peu exploitées, ces écoles donnent une vraie formation à des jeunes qui n'avaient plus le désir de poursuivre dans une filière traditionnelle de l'enseignement général (et parfois de l'enseignement en alternance).

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Il est intéressant de constater que si cette pédagogie est efficace pour redonner le goût de se former à des jeunes en situation de rupture avec le système scolaire traditionnel, son image de marque propre n'en est pas moins un chemin d'excellence pour tous. D’ailleurs, les employeurs ne s’y trompent pas, pour eux, le jeune ainsi formé est «du métier», ce qui est un atout décisif. Il n'est pas rare que des élèves finissent l'école avec plusieurs propositions d'emploi et le taux de placement en fin de cursus avoisine presque toujours les 100%. Ces emplois s'inscrivent dans la durée. Un nombre significatif d'anciens élèves se mettent à son compte, notamment en tant qu'artisan. Cette pédagogie du concret présente également un avantage certain pour ceux qui veulent poursuivre les études après cette formation (environ 45%), car au contact de la matière et forts d'une plus grande maturité, ils ont «appris à apprendre», ce qui leur donne une force par la suite pour appréhender des formations plus théoriques.
Repérées par les pouvoirs publics comme une troisième voie d'apprentissages pour des jeunes ayant besoin d'une pédagogie adaptée, les Ecoles de Production sont lauréates de la 5ème session (Août 2016) de la France s'engage, sous le parrainage du Président de la République. Le projet soutenu vise à essaimer le modèle à travers la création de 17 Ecoles supplémentaires sur 3 ans.

Originalité du programme

Bien qu'anciennes dans leur fonctionnement les Ecoles de productions se révèlent être aujourd'hui une offre innovante de formation pour les raccrocheurs et la lutte contre le décrochage scolaire. Ces Ecoles répondent aussi aux difficultés des jeunes à décrocher un contrat d'apprentissage à des niveaux de formation 5 et 4.
Elles trouvent leur originalité dans le fait d'inscrire la formation du jeune pour deux tiers de son temps dans la production de vraies commandes aux conditions réelles du marché. Cette production n'est pas marginale puisqu'elle représente, suivant les écoles, entre 25 et 45% du budget annuel. De ce fait, le jeune et son formateur "le maître professionnel" sont soumis aux mêmes exigences imposées par le client (coût, qualité, délai). L'alliance de la responsabilité et de l'accompagnement dans une oeuvre commune avec le "maître professionnel "(toujours issu du métier) fait toute la différence. Porteuse de beaucoup de sens, elle va très tôt entraîner le jeune dans une logique de réussite et de valorisation de ses capacités.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Plusieurs partenaires soutiennent le développement des Ecoles de production : UIMM à travers le fonds A2I, le Fonds Groupe SEB, la Fondation Bettecourt Schueller, la France s'engage, les régions Auvergne Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Pays de la Loire, Hauts de France
Des partenaires soutiennent l'action des Ecoles et orientent des jeunes vers ces parcours de professionnalisation et d'éducation : Missions locales, Sport dans la Ville, établissements publics et privés d'enseignement, les plateformes de soutien et d'appui aux décrocheurs (PSAD), mission d'insertion des jeunes de l'enseignement catholique, la protection de l'enfance, la protection judiciaire de la jeunesse

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Besoin de soutiens financiers.
- Les Ecoles de Production sont des établissements techniques d'enseignement secondaire à but non lucratif hors contrat. Les particularités pédagogiques de ces écoles ne sont pas sufisamment reconnues par l'Education Nationale. Le problème pour elles est de ne pas rentrer dans les cases.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Mobilisation des acteurs privés et publics pour accompagner le développement des Ecoles existantes et des projets.
- Mobilisation des pouvoirs publics pour faire reconnaître légalement ce modèle particulier de formation (alors que les Ecoles de production sont largement reconnues au niveau européen).

Améliorations futures possibles :

- Poursuivre le développement en identifiant des porteurs de projet afin de répondre aux besoins des jeunes sur l'ensemble du territoire national, et dans une variété de métiers
- Reconnaissance globale des Ecoles de Production pour leur qualité et leur modèle de pédagogie
- Prise en charge publique des enseignants de matières générales
- Offrir la possibilité aux élèves de bénéficier de bourses
- Avec la reconnaissance publique et par conséquent le financement des enseignants de matières générales, il serait possible de multiplier par 10 le nombre d'Ecoles de Production

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Identifier des porteurs de projet professionnel d'un secteur d'activité capables de transmettre leur passion d'un métier et de gérer une Ecole / entreprise sociale, et mobiliser des établissements scolaires supports pouvant développer des écoles de production en complément de leur offre existante
- Remettre les jeunes en situation de réussite par la pratique. Ils ne sont plus en échec vis à vis de l'apprentissage, ce qui leur permet d'appréhender les matières générales de façon plus sereine
- Le maître professionnel est très proche de ses élèves. Il est leur tuteur également sur des champs sociaux (difficultés de logement, difficultés relationnelles...). Il prend en charge le jeune de façon globale.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Recherche sur la Pédagogie spécifique des Ecoles de production "Faire pour apprendre".

Partager cette fiche
Télécharger la fiche