Logo Ville de Lille - Service Santé

Les dépistages aux pôles ressources santé de Lille : pour un accès durable aux soins

Résumé : La Mairie de Lille, en partenariat avec la Mutualité française Nord-Pas-de-Calais, organise des séances de dépistage dentaire et visuel auprès des publics les plus éloignés des soins. Ce dispositif lutte localement contre les inégalités d'accès à la santé. C'est un outil de repérage qui permet d'enclencher des parcours de soins.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Quartier Faubourg de Béthune, Fives, Lille Sud, Moulins, Wazemmes
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Mutualité Française Nord-Pas-de-Calais

Organisme(s)

  • Ville de Lille - Service Santé
  • Place Augustin Laurent
  • 59000 Lille
  • Salariés : 4
  • Bénévoles : 0
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  01/02/2017
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance Santé
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public, Entreprise
  • Bénéficiaires :  Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Santé, Droits fondamentaux

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Lille)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Malaquin Carole , « Les dépistages aux pôles ressources santé de Lille : pour un accès durable aux soins », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

La Mutualité Française Nord-Pas-de-Calais a sollicité spontanément le service santé de la Ville de Lille pour réaliser des dépistages visuels et dentaires gratuits. Ce projet, favorisant concrètement l'accès des habitants à la santé, correspond aux priorités du Contrat Local de Santé de Lille. En effet, les inégalités sociales de santé sont particulièrement marquées pour les soins visuels et dentaires, qui sont onéreux et mal remboursés par l’assurance maladie. Une action a ainsi été expérimentée en 2013 à la Maison de Quartier de Wazemmes. En 2014, elle a été étendue à 5 Pôles Ressources Santé (PRS), situés dans des quartiers prioritaires.

Objectifs du programme

- Favoriser l’accès aux soins ophtalmologiques et dentaires
- Aller vers le public adulte sans prévention optique et dentaire
- Etre complémentaire du droit commun en termes d'accès aux soins
- Informer sur les aides sociales liées à la santé et le rôle des complémentaires santé

Actions mises en oeuvre

Diagnostic gratuit aux personnes les plus éloignées du soin par des opticiens et des dentistes mutualistes
- Dépistage visuel dans les locaux des PRS
- Dépistage dentaire dans l'espace Santé du PRS du Faubourg de Béthune (le seul à disposer d'un fauteuil dentaire)
- Vérification de l'ouverture des droits pour chaque personne dépistée
- Suivi et accompagnement du référent du PRS :
* il vérifie si l'individu dispose d'une complémentaire santé. Il oriente le public, notamment vers les référents RSA.
* il l'accompagne dans les démarches de soins : les personnes nécessitant un soin/un appareillage de façon prioritaire sont orientées vers le professionnel adapté (mutualiste ou libéral ne pratiquant aucun dépassement d’honoraire)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2015 :
- Dépistage visuel : 11 demi-journées organisées. 109 personnes diagnostiquées, dont 69 nécessitaient une consultation ophtalmologique
- Dépistage dentaire : 3 demi-journées organisées. 38 personnes diagnostiquées, 4 n’avaient jamais eu de rendez-vous chez le dentiste, 4 en avait eu un il y a plus de 5 ans. 28 avaient besoin d’un rendez-vous chez un dentiste.
- Une dizaine de bénéficiaires du RSA, orientés par les référents du CCAS. Ce dispositif permet aussi aux structures d’accrocher de nouveaux publics sur des démarches santé (par exemple groupe d’alphabétisation du centre social mosaïque)

Originalité du programme

Les actions de dépistage émanent habituellement des pouvoirs publics. Le présent dispositif est à l’initiative d'un opérateur régional agissant d'ordinaire en complément du système de santé solidaire. De plus, la prévention bucco-dentaire de droit commun touche principalement les enfants (Programme MT'Dents de la CPAM).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Mutualité Française Nord-Pas-de-Calais, Mutuelle SMH, GHICL, CPAM Lille Douai

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- L'Aide Médicale d'Etat (AME) ne couvre pas les prestations en optique : comment permettre d’accéder aux soins après le dépistage visuel ?
- Comment arriver à ce que les personnes fassent appel à un ophtalmologue, un dentiste ?
- Vers quel professionnel diriger l'individu pour prendre rendez-vous ?

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Les individus bénéficiant seulement de l'AME peuvent se diriger vers Médecins solidarité Lille, qui fournit gratuitement des lunettes financés par des dons.

Améliorations futures possibles :

- Concrétiser la participation des ophtalmologues au projet prenant des rendez-vous rapidement, pratiquant des tarifs conventionnés et accueillant les patients les plus précarisés
- Objectifs pour 2017 : 15 journées de dépistage et 200 personnes dépistées.
- L'expérimentation de dépistages dentaires va se poursuivre au Faubourg de Béthune et pourrait s'étendre à Lille Sud.
- Intégrer davantage d’indicateurs d’évaluation

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Réfléchir à la manière de travailler avec les professionnels de santé
- Etre attentif à l'offre existante
- Accueillir dans la confidentialité

Partager cette fiche
Télécharger la fiche