Logo UNAFAM

Les "Ateliers Prospect Professionnel" de l'UNAFAM

Résumé : Ce programme de formation, proposé depuis 2009 par l’UNAFAM, est destiné à l’ensemble des professionnels du champ de la maladie psychique. Il permet un échange de pratiques entre les différents professionnels et la création d’un réseau en santé mentale.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2009
  • Lieu de réalisation : France
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Conseil Régional d'Ile de France

Organisme(s)

  • UNAFAM
  • 26 rue des Mézeraux
  • 77000 Melun
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : 1
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  31/01/2014
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels
  • Domaine(s) :  Santé, Psychologie

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Reso77 (2014))

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Moujoud Nadia , « Les "Ateliers Prospect Professionnel" de l'UNAFAM », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Ce programme fait partie du programme européen Prospect, conçu par la Fédération Européenne des Associations de Familles de Malade Psychiques (EUFAMI), en collaboration avec l’Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques (UNAFAM). Il part du constat que les personnes souffrant d’une maladie psychique ont des difficultés à s’insérer socialement et peuvent perdre partiellement ou totalement leur citoyenneté. Il faut donc créer une solution pour lutter contre cette atteinte à la citoyenneté. En 2009, sont mis en place les premiers ateliers.

Objectifs du programme

- Œuvrer pour une meilleure reconnaissance de la place des personnes malades dans la société
- Faire évoluer les regards portés sur les personnes malades
- Créer un réseau en santé mentale (connaissance des missions et spécificités de chaque professionnel au sein du réseau)
- Réfléchir aux pratiques professionnelles et aux modes d’accompagnements

Actions mises en oeuvre

- 2009 : traduction et adaptation au système français et formation des animateurs
- L’atelier est animé par des professionnels formés par l’UNAFAM, il se déroule en deux demi-journées. Les groupes sont pluridisciplinaires (secteurs d’activité différents) : ils sont constitués de 10 à 12 professionnels travaillant auprès de personnes en souffrance psychique. L’objectif est de faire rencontrer des participants de structures et de fonctions différentes. Les participants imaginent ensemble comment rétablir la citoyenneté des malades et les réintégrer socialement.
- Avril 2010 : premier atelier en Seine-et-Marne

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Une meilleure compréhension du vécu des personnes ayant des troubles psychiques et de leur entourage. Il y a un rapprochement de tous les acteurs travaillant en lien avec la souffrance psychique.

Originalité du programme

C’est un atelier innovant car ils proposent aux professionnels d’appréhender la maladie psychique dans sa globalité.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

L’élaboration du programme a été financée par la Communauté Européenne. Son expérimentation en France est subventionnée par le Conseil Régional d’Ile-de-France.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Faire venir des personnes aux fonctions et secteurs différents (pas plus de 2 personnes d’une même institution)
- Épuisement des connaissances
- Faire venir un médecin psychiatre (difficultés à se remettre en question)
- L’auto-jugement est difficile pour certains.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Animateurs professionnels
- Insister sur l’idée que c’est un travail collaboratif sur la citoyenneté des malades

Améliorations futures possibles :

S’appuyer sur une structure pour partager les carnets d’adresses (pour éviter redondance de certains participants) et se déplacer sur toute la partie 77, notamment dans les zones rurales où il y a un vrai problème de réseau.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Gratuité du programme
- Richesse des échanges grâce à la diversité des participants
- Les ressources humaines mobilisées :
* une chargée de mission UNAFAM qui fait un retour d’expérience pour représenter les malades et leurs famille
* une psychologue formée et connaissant l'UNAFAM
* un bénévole qui reste présent lors des 2 premiers modules pour témoigner au nom des familles

Partager cette fiche
Télécharger la fiche