Logo CCAS d'Aubervilliers

Les ateliers Eco-gestes de la ville d’Aubervilliers

Résumé : Depuis 2010, le CCAS d’Aubervilliers organise des ateliers interactifs sur les éco-gestes en énergie, principalement à destination des demandeurs d’aide au Fond Social Energie.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2010
  • Lieu de réalisation : Aubervilliers
  • Budget : 3000 €
  • Origine et spécificités du financement : 2000 € par le CCAS et 1000 € de remboursement des achats d’ampoules basse consommation par le SIPPEREC

Organisme(s)

  • CCAS d'Aubervilliers
  • 6 rue Charron
  • 93300 Aubervilliers
  • Salariés : 2
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  11/05/2015
Solution(s) : Précarité énergétique
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Énergie, Budget

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Précarité énergétique »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Marquès Valérie , « Les ateliers Eco-gestes de la ville d’Aubervilliers », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

La remise d’un kit Solidarité Energie était l’une des actions de la première journée « Actifs et Solidaires toute l’année » qui s’est déroulée le 12 décembre 2009.
Depuis février 2010, un atelier mensuel sur les éco-gestes et les tarifs sociaux énergie est proposé à l’ensemble des Albertivillariens(nes) et systématiquement à l’ensemble des demandeurs d’aide au Fonds de Solidarité Energie. A cette occasion un kit Solidarité Energie comprenant des ampoules basse consommation, un thermomètre d’intérieur, une multiprise avec interrupteur et des mousseurs est remis aux participants(es).

Objectifs du programme

- Adopter une démarche préventive et fournir à un public bénéficiaire d’aides financières des connaissances pour mieux gérer sa consommation
- Lutter contre le non-recours aux Tarifs Sociaux Energie (68 % TPN/62 % TSS au niveau National)

Actions mises en oeuvre

Possibilité pour tous les demandeurs d’aide au FSE (Fond de Solidarité Energie), 1500 ménages par an, d’assister à des ateliers collectifs une fois par mois sur les éco-gestes en énergie et eau.
L’animation est réalisée par une Conseillère en Economie Sociale et Familiale du CCAS d’Aubervilliers
Thèmes abordés
• Lecture des factures d’électricité et de gaz
• Tarifs Sociaux de l’énergie (TPN-TSS)
• Maîtrise des fluides (Electricité, gaz, fuel, eau)

Des ateliers spécifiques ponctuels sont proposés aux participants
• Confectionner des panneaux réflecteurs pour radiateurs (initié par la CRI-IDEMU)
• Confectionner un produit ménager multi-usage naturel (initié par le Sitom 93)
• Réaliser une marmite norvégienne (initié par l’association Shakti21)

Outils utilisés
• « Electricité, où sont les clés ? », outil pédagogique prêté par ERDF
• Powerpoint « Quizz » réalisé par le CCAS
• Powerpoint « Maitrise consommation d’énergie » réalisé par le CCAS
• 5 Affiches thématiques réalisées par le CCAS

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2014, organisation de 19 ateliers ayant réuni un total de 199 participants, soit en moyenne 11 participants par atelier.
Parmi eux, 100 étaient bénéficiaires du FSE.
Lieux des ateliers : principalement au sein du CCAS, au centre social Roser et dans une école primaire.
Le public touché était majoritairement des usagers du CCAS (125 personnes), des élèves de CM2 (59 personnes) et des habitants du Landy (quartier d’Aubervilliers, 15 personnes).

Originalité du programme

Notamment le fait d’ouvrir les ateliers à d’autres personnes que les seuls bénéficiaires du FSE et public du CCAS (agents municipaux, habitants) et en se rendant sur d’autres lieux tels que les écoles et les centres sociaux.
Par ailleurs, des partenaires proposent régulièrement d’animer des ateliers relatifs au développement durable et aux écogestes (bricolage, confection de produits ménagers naturels, utilisation et fabrication d’une marmite norvégienne, création à partir de déchets ménagers, anti-gaspillage alimentaire…). Certains sont reconduits par le CCAS.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Pour la préparation, l’outillage et l’animation des ateliers : Croix Rouge Insertion–IDEMU, Les petits débrouillards, EDF Solidarité, ERDF, Véolia, Sitom93, association Shakti, ALEC Plaine Commune, SIPPEREC, GDF Suez.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La mobilisation du public : une fois que les personnes participent, elles s’expriment facilement, mais il est compliqué de trouver des leviers pour les amener à participer aux ateliers. Une nouvelle organisation d’instruction du FSE a permis de rendre plus efficiente la mobilisation.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Levier matériel : offrir du petit matériel économe incite les ménages à participer aux ateliers et leur permet de se rendre compte de façon plus concrète de l’impact des éco-gestes sur leur consommation et leurs factures

Améliorations futures possibles :

- Projets d’ateliers de bricolage écogestes pour valoriser les savoirs faire et aider les ménages a monter en compétence : action portée par l’Agence Immobilière à Vocation Sociale d’Aubervilliers pour 30 locataires du parc privé auxquels seront proposés une visite à domicile et une participation à des ateliers pour apprendre à améliorer soi-même son logement en fonction des besoins diagnostiqués lors de la visite (pose de joints, rideaux, etc…)
- Animation d’ateliers de confection de produits d’entretiens naturels : fort engouement de la population et constat d’un véritable savoir lors des ateliers Eco-gestes
- Projet d’atelier de fabrication de marmite norvégienne, système de cuisson permettant des économies d’énergie de 30% à 50%
- Amélioration des ateliers écogestes (démonstrations, expérimentations, confections, jeux…)
- Création d’un groupe de travail sur le volet santé de la précarité énergétique (qualité air intérieur…)
- Développement des ateliers au sein des écoles volontaires (3 animations en 2014)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Importance de l’échange : l’interactivité des ateliers est un important facteur de réussite, qui permet d’assurer la mobilisation et l’engagement du public, qui a souvent de nombreux savoirs à compléter mais aussi à partager.

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

L’aide au développement de l’estime de soi doit elle être considérée et prise en charge comme besoin de première nécessité ?

Partager cette fiche
Télécharger la fiche