Logo Women SenseTour – in Muslim Countries

Le Women SenseTour (WST) : promoumoir, soutenir et valoriser les femmes musulmanes actrices de changements

Résumé : Le Women SenseTour (WST) est un voyage de 5 mois au Maroc, Tunisie, Turquie, Indonésie et Iran pour rencontrer 25 femmes qui s’engagent pour l’émancipation des femmes, dans le but de changer l’image des femmes musulmanes, constamment représentées comme oppressées et/ou victimes, à travers notamment la réalisation d’une série documentaire.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Février 2014
  • Lieu de réalisation : Tournage : Maroc, Tunisie, Turquie, Iran, Indonésie. Sensibilisation et diffusion : France
  • Budget : 15000 €
  • Origine et spécificités du financement : - Deux campagnes de crowdfunding (KissKissBankBank & Women Worldwide Web), qui comptent pour 2/3 du budget - Public : Mairie d’Ivry-sur-Seine, Conseil général du Val de Marne, Université Paris-Sorbonne, - Privé : TWAM, Fabrick des Délices
  • Télécharger l’annexe n°1
  • Télécharger l’annexe n°2

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  12/05/2016
Appréciation(s) du comité : Innovant !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Île-de-France / Maroc
Envergure du programme :  Nationale, Internationale
Opérateur(s) :  Particulier(s)
  • Bénéficiaires :  Femmes
  • Domaine(s) :  Religion, Culture

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Zouak Sarah , « Le Women SenseTour (WST) : promoumoir, soutenir et valoriser les femmes musulmanes actrices de changements », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Française, marocaine et musulmane, Sarah ZOUAK, 24 ans a trop souvent eu l’impression qu’en France, pour avoir une place légitime, elle devait nier une partie d’elle-même. On s’étonne souvent de la voir épanouie et bien intégrée, comme si la religion l’empêchait d’être libre de ses choix ... car on présente toujours les musulmanes comme étant par essence soumises et oppressées. Pour se construire, quand elle a eu besoin de modèles, elle a réalisé que des femmes musulmanes inspirantes, on n’en voit jamais ! Alors Sarah a décidé d’aller elle-même à leur rencontre.

Objectifs du programme

Le WST a pour but de déconstruire les préjugés sur les femmes musulmanes à travers la mise en lumière de 25 femmes musulmanes actrices de changement, agissant toutes pour l’émancipation des femmes. Des femmes plurielles, bien loin des clichés habituels. L'idée étant que ces femmes ne soient pas seulement perçues avec un regard positif, mais aller plus loin en faisant d'elles des modèles et des sources d'inspiration pour tous et toutes. L’idée est de toucher le plus grand nombre grâce à l’outil documentaire diffusé le plus largement.

Actions mises en oeuvre

La première partie du projet est le voyage de 5 mois dans 5 pays musulmans à la rencontre de 25 femmes musulmanes actrices du changement, qui constitue la phase de tournage de la série documentaire. Cette action a été réalisée grâce à deux campagnes de crowdfunding ainsi que des partenariats avec notamment MakeSense, la mairie d’Ivry, la région Val de Marne ou encore la Sorbonne. La suite du projet est double : organisation de sensibilisation dans les lycées, universités et autres structures (une douzaine à ce jour) et diffusion des 5 épisodes de la série documentaire. L’avant-première de l’épisode #1 Maroc était le 28.04.16 à la Gaîté Lyrique avec 150 personnes.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Pour le WST, Sarah ZOUAK a reçu le 1e prix catégorie Militante Associative du GAFA 2015 - Gala femme africaine. Le projet s’inscrit dans un contexte national comme international où il est aujourd’hui plus que jamais nécessaire de prôner le respect, la rencontre et le vivre-ensemble. Il répond donc à un besoin et suscite un véritable engouement. A travers les conférences, ateliers & projections documentaires organisés, le WST a directement sensibilisé plus de 1000 personnes en quelques semaines. Plus de 5 000 personnes suivent leur page Facebook. Enfin, le projet dispose d'une très bonne couverture presse avec une 40aine d'articles dans les media français et marocains : Ouest France, Cheek Magazine, Glamour, ...

Originalité du programme

Les discriminations spécifiques subies par les femmes musulmanes sont peut-être discutées dans certains milieux universitaires, mais les réponses concrètes, impactantes et originales se font rares. Peu de structures traitent de cette double thématique : luttes féministes & antiracistes. La plupart se concentrent sur un seul des deux paramètres. Leur solution est donc nouvelle sur le fond mais également dans sa forme, car le WST donne une image positive, fraîche, professionnelle et esthétique de leur sujet tout en gardant leur éthique et leurs valeurs.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariats financiers : Mairie d’Ivry-sur-Seine, Conseil général du Val de Marne, Université Paris-Sorbonne, Women WorldWide Web, TWAM
Partenariats stratégiques : MakeSense, InFocus, A/M digital, Transcultures
Partenariats média : MENA Post, Women WorldWide Web, Bewildered in Morocco

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Du fait notamment de la thématique sensible choisie, l’une des contraintes principales est le manque de financement. La série documentaire est donc réalisée, montée, produite et diffusée entièrement de manière bénévole, ce qui prend beaucoup plus de temps que si l’équipe pouvait être à temps plein sur le projet.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

L’équipe du WST s’entoure de professionnel.le.s qualifié.e.s et a mis en place des process pour pouvoir travailler de la façon la plus efficace possible. Ainsi, le premier épisode #1 Maroc est sorti fin avril 2016 et a déjà été projeté trois fois à Paris (à la Gaîté Lyrique, au Sensespace, à l’INALCO) et de nouvelles projections à l’IRIS et à l’ESSEC sont déjà programmées pour le mois de mai.

Améliorations futures possibles :

L’équipe est en train de développer des formules pour permettre aux différentes structures intéressées (écoles, universités, maisons de quartiers, associations, entreprises) de diffuser le documentaire en leur sein et pérenniser ainsi que développer leur activité. Face au manque de contrepoids pour apporter un éclairage différent, une entreprise sociale Lallab a été fondée pour faire entendre les voix des femmes musulmanes et réaliser leur rêve de vivre dans un monde qui n’a pas peur de l’altérité et qui permet à chaque femme de s’épanouir non pas malgré ses identités mais grâce à elles.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Les deux grandes forces du Women SenseTour – in Muslim Countries sont :
- Son sujet, qui est d’actualité, qui répond à un vrai besoin pour les musulmans (et surtout les musulmanes) comme pour les non musulman.e.s
- Sa stratégie de communication, positive et de grande qualité, avec un gros travail graphique, qui permet de toucher et donc de sensibiliser des gens qui ne sont pas forcément concernés par la thématique et qu’il serait beaucoup plus difficile de toucher sans cela. Cela nous permet également de fidéliser notre communauté. Et cette stratégie est facilement duplicable.

Pour en savoir plus

- Le teaser de l’épisode #1 Maroc : vimeo.com/146568586
- Communiqué de presse de l’article #1 Maroc du Women SenseTour – in Muslim Countries en annexe
- Revue de presse du Women SenseTour (Avril 2016) en annexe


Partager cette fiche
Télécharger la fiche