Logo Le Rocher Oasis des Cités

Le Rocher: des adultes habitent en cité pour stimuler la vie des jeunes

Résumé : Les salariés, volontaires et bénévoles de l’association « Le Rocher » nouent des relations avec les enfants de plusieurs cités en jouant avec eux et rencontrent leurs parents afin de devenir des adultes repères pour ces jeunes.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2000
  • Lieu de réalisation : Bondy, Grenoble, Lyon, Marseille, Toulon, Paris, Les Mureaux
  • Budget : 2100000 €
  • Origine et spécificités du financement : Particuliers (42%); fondations et entreprises (29%), subventions publiques (17%), autres produits (12%)

Organisme(s)

  • Le Rocher Oasis des Cités
  • 2 rue Corneille
  • 78130 Les Mureaux
  • Salariés : 25
  • Bénévoles : 350
  • Adhérents : 7
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  03/09/2015
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Bottom Of the Pyramid (BOP), Adolescents
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Éducation, Formation, Coopération

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Vieilfault Victor , « Le Rocher: des adultes habitent en cité pour stimuler la vie des jeunes », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

L’association « Le Rocher Oasis des Cités » est créée en 2000, à l’initiative de Cyril Tisserand, éducateur spécialisé. Il s’installe à cette date avec son épouse dans un HLM de la cité de Bondy Nord, afin de vivre près des jeunes qu’il accompagne. Cette proximité est devenue un des cinq principes fondamentaux de l’association : habiter dans les quartiers sensibles pour y tisser des relations de confiance, sources de tout développement.
Le Rocher s’est depuis développé dans des quartiers sensibles de Grenoble, Lyon, Marseille, Toulon, Paris et Les Mureaux, et y conduit des actions éducatives, sociales et culturelles pour accompagner au quotidien les adultes et les enfants.

Objectifs du programme

- Faire alliance avec la population : les enfants repèrent les éducateurs, les volontaires de services et les bénévoles du Rocher comme des personnes avec lesquelles ils peuvent jouer, s’amuser, parler…
- Se positionner en tant que co-éducateur avec les parents : que ces derniers voient que les personnes du Rocher jouent avec leurs enfants, qu’elles les soutiennent dans l’éducation des enfants.

Actions mises en oeuvre

- Les mercredis entre 14h et 17h (et certains weekends également) sont un rendez-vous hebdomadaire où les enfants viennent à l’association. Plusieurs jeux leur sont proposés (différente organisation selon les antennes) : foot, balle aux prisonniers, ateliers lecture, ateliers dessins…
- Les salariés de l’association vivent dans les cités, et croisent donc souvent les enfants. Ils jouent et discutent avec eux à l’occasion, créent du lien, les incitent à participer aux activités… Ce sont de petits détails qui font la qualité du lien.
- Ils rendent également visite aux familles, à l’improviste ou en les prévenant. Le but est d’abord de créer du lien avec eux, et de faire le point sur le comportement de leur(s) enfant(s). Ils leur proposent également de partir en vacances : une famille vivant hors de la cité accueille une famille vivant dans une cité.
- Des cafés de rue sont également organisés pour rencontrer les gens : les personnes du Rocher se mettent à un endroit de passage et proposent du café et des gâteaux aux gens afin de discuter avec eux (seulement dans les antennes de Bondy et Grenoble)
- Un café philo est organisé un jeudi par mois (seulement aux Mureaux) pour avoir des discussions profondes sur des sujets différents (ex : Comment transmettre un héritage culturel ?). Le public est plutôt des 18-30 ans.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 50 enfants (majoritairement entre 6 et 12 ans) par animation de rue par antenne (chiffre constant depuis quelques années). 20% d’entre eux participent à d’autres activités avec le Rocher.
- Au sein de l’antenne des Mureaux, 150 familles sont suivies, et en 2014/2015, 7 familles sont parties en vacances
- Résultats qualitatifs : les enfants sourient plus, ils aiment bien venir jouer, et retrouver les personnes de l’association dans un esprit de famille. Ils sont plus respectueux et écoutent mieux.

Originalité du programme

L’originalité principale de ce programme réside dans le principe d’habiter dans la même cité que le public visé. Les relations de confiance se tissent ainsi plus facilement.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- Mairies : financement
- FIPD : Fond interministériel de prévention de la délinquance
- prix DELSOL Avocats en octobre 2014

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Difficile de trouver des familles qui veulent bien accueillir une famille des cités pendant les vacances
- Cambriolages dans les locaux de l’association et aux logements des salariés. , vols chez soi et dans les locaux.
- Difficultés pour rencontrer les adolescentes
- Difficultés pour trouver des bénévoles fidèles

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Il est plus facile de demander aux familles des personnes travaillant/bénévoles au Rocher, et de les inciter à parler de leur expérience autour d’eux.
- Pour empêcher les cambriolages, il est nécessaire d’être attentif quand les gens viennent dans les locaux. Il faut trouver un équilibre entre accueillir les personnes et donc laisser les locaux ouverts, et fermer et écarter certains objets pour éviter les vols.
- Solliciter le réseau pour récupérer du matériel
- Visite de halls aux Mureaux et bientôt dans les autres antennes pour que les « grands » des cités comprennent que l’association est là pour aider les petits frères. Par groupe de 5-6 personnes, les salariés vont les voir tous les jeudis soir entre 22h et minuit. Au début, les jeunes craignaient qu’ils soient de la police mais au fur à mesure ils réussissent à tisser des liens. Certains jeunes passent au Rocher pour être aidé dans leur recherche d’emploi, pour monter leur propre association…
- Proposer des stages au Rocher aux jeunes filles au Rocher, dans le cadre de leur scolarité au lycée. Et après rebondir sur ce lien tissé en proposant d’aller plus loin : séjour à la ferme (http://assolerocher.org/dames-des-villes-et-dames-des-champs/)

Améliorations futures possibles :

- Etre aidé dans la formation des bénévoles pour qu’ils comprennent mieux les enjeux et les missions de l’association
- Toujours bien garder l’esprit de l’association. Cette action demande beaucoup de gratuité

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Etre soi-même et ne pas jouer un rôle. Ne pas prendre les gens de haut.
- Vouloir être avec les gens, tisser des liens avec eux. Tout le monde peut faire ce genre d’actions, tant qu’il y a la motivation
- Prendre le temps de jouer avec les enfants, de parler avec eux et avec leurs familles. Ne pas chercher à brusquer les choses

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Rapport d’activité : https://www.dropbox.com/s/jxg5w1swmpkhqwl/Rapport%20d%27activit%C3%A9%202014%20Le%20Rocher.pdf?dl=0

Partager cette fiche
Télécharger la fiche