Logo Association de Développement de Gurage

Le programme Mwananchi en Éthiopie: une cartographie de la zone de Gurage pour promouvoir la transparence

Résumé : L’Association pour le Développement dans la zone de Gurage cherche à fournir des données ouvertes aux populations de cette région éthiopienne afin accroître l’expression et la responsabilité des citoyens en matière de gouvernance locale. Il met à leur disposition des cartes accessibles des ressources (sociales, naturelles et infrastructurelles). Elles permettent aux populations d’être mieux informées des réalités et donc de pouvoir s’impliquer davantage dans les processus de gouvernance.

Partager cette fiche

Programme

Organisme(s)

Site Internet

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  23/05/2014
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance
Pays :  Éthiopie
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Population rurale
  • Domaine(s) :  Gouvernance, Moyens de communication, transparence, Participation citoyenne

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Tekleab Mesfin , « Le programme Mwananchi en Éthiopie: une cartographie de la zone de Gurage pour promouvoir la transparence », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

La transparence des informations est vitale à la bonne gouvernance. Souvent, les citoyens ne disposent pas des données nécessaires à la compréhension des actions politiques. Ils finissent par s’en désintéresser et par les ignorer. Le programme Mwananchi, présent dans six pays africains, vise à transmettre aux citoyens des informations utiles, essentielles à l’augmentation des actions comme de la conscience politiques. En Éthiopie, le projet est dirigé par l’Association pour le Développement dans la zone de Gurage. Cette zone rurale dont l’environnement se dégrade manque d’équipements sociaux.

Objectifs du programme

- Collecter des informations sur l’état et la répartition des ressources publiques en utilisant une approche novatrice des données qui permet d’en simplifier la compréhension
- Créer des opportunités pour que les citoyens, les organisations de la société civile, les médias, les hommes politiques locaux (conseillers) aient accès à des données ouvertes sur les statuts en vigueur relatifs aux ressources naturelles et aux équipements de services sociaux
- Encourager les citoyens à s’engager dans le processus de gouvernance

Actions mises en oeuvre

- Utilisation du Système d'Information Géographique (SIG - base de données spatiale, images satellites, technologies modernes de cartographie) de manière à élaborer une carte indiquant les équipements de services sociaux, les réseaux d'infrastructures et les ressources naturelles de la zone de Gurage. Afin d’en garantir la crédibilité, ce travail a été réalisé avec l’Agence Éthiopienne de Cartographie.
- Organisation d’ateliers de familiarisation aux différents résultats du SIG pour la communauté locale, les interlocuteurs et les acteurs gouvernementaux
- Distribution de cartes imprimées aux chefs de la communauté locale, aux interlocuteurs et aux acteurs gouvernements pour qu’ils puissent les apposer sur les panneaux d’affichage publics et institutionnels
- Organisation de réunions pour consulter la communauté au sujet de préoccupations sélectionnées en se basant sur les résultats du SIG
- Proposer des versions électroniques des cartes en PDF sur le site internet de l’ADG afin de garantir un accès libre aux données
- Mise en place de forums de discussion avec les représentants des acteurs gouvernementaux, les OSC, les médias, la communauté et les élus

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Le mouvement a réussi à convaincre l’acteur gouvernemental concerné de l’importance de la transparence.
>> Le ministère de l'Agriculture de la zone de Gurage a accepté de reconsidérer le problème de la dégradation environnementale en réponse aux souhaits de la société civile, de leurs électeurs et de leur communauté.
>> il a utilisé les données ouvertes du CEP basées sur le SIG comme principale source d’information ;
>> il a élaboré des stratégies visant à résoudre le problème actuel de dégradation environnementale ;
>> le gouvernement de la zone de Gurage est devenu le premier de son genre en Éthiopie à appliquer localement les initiatives du plan d’Économie verte résiliente face au changement climatique (Climate-resilient Green Economy).

Originalité du programme

Il s’agit de la première cartographie accessible des équipements sociaux de la zone de Gurage.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariats avec l’Institut de Développement d’Outremer du Royaume-Uni et le Forum des Intellectuels de la zone de Gurage.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Dès le début, le défi majeur du projet, parmi tant d’autres, résidait en l’intérêt limité dont faisaient preuve les membres les mieux formés de la communauté de la zone de Gurage pour s’impliquer dans le GIF et participer à l’exécution du projet.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Discuter et convaincre

Améliorations futures possibles :

- Les médias, la société civile et les élus sont trois agents de la bonne gouvernance qui doivent collaborer pour être plus efficace.
- Les informations géographiques pourraient n’être qu’une première étape. En effet, le programme pourrait fournir des informations accessibles sur les budgets, les actions politiques, etc.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- L’expression citoyenne contribue à amener les administrations gouvernementales vers une plus grande transparence et une plus grande écoute des intérêts de la population.
- Les données sur les infrastructures, les équipements, les actions politiques, les budgets, etc. fournissent des informations cruciales qui peuvent être utilisées par la suite durant le processus de gouvernance démocratique. Il s’agit du point de départ permettant aux citoyens d’entamer des négociations avec l’État.
- Les données sur le type et la répartition des équipements de services sociaux et des réseaux d’infrastructures soulèvent souvent de nombreuses questions liées à la justice du gouvernement local. Ils permettent de s’interroger sur l’équité et l’adéquation des équipements disponibles, ou sur l’attribution et la répartition des ressources publiques, et donc, sur le budget.

Pour en savoir plus

Co-auteur: Muluneh Abshiro, professeur agrégé en géographie à l’Université de sciences sociales d’Addis-Ababa


Partager cette fiche
Télécharger la fiche