Logo Mairie de Villeurbanne (Direction de la santé publique)

Le Pass’sport Santé: la promotion de la pratique du sport contre l'obésité infantile

Résumé : Le programme "Pass’sport santé", porté par les Educateurs Territoriaux des Activités Physiques et Sportives (ETAPS), revalorise l’activité physique et les habitudes alimentaires saines auprès des jeunes en surpoids à Villeurbanne. Les comportements changent grâce une intervention combinée auprès des enfants et des parents, qui leur redonnent confiance.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2010
  • Lieu de réalisation : Villeurbanne
  • Budget : 33350 €
  • Origine et spécificités du financement : dont 23.500 € pour la valorisation du personnel municipal

Organisme(s)

  • Mairie de Villeurbanne (Direction de la santé publique)
  • BP 65051
  • 69601 Villeurbanne cedex
  • Salariés : 34
  • Bénévoles : 0
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/07/2014 00:00
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Agriculture et alimentation Education Santé
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Enfants de moins de 5 ans, Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Santé, Alimentation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Pamies Sophie , « Le Pass’sport Santé: la promotion de la pratique du sport contre l'obésité infantile », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

En 2008, la Direction de la santé publique et la Direction du sport de Villeurbanne ont engagé une réflexion commune sur le sport et la santé. Un diagnostic partagé a fait émerger une double problématique sur un quartier en politique de la ville (Cyprian les Brosses) : prévalence forte de l’excès de poids dans les groupes scolaires et faible fréquentation des équipements sportifs du quartier. Dès la rentrée scolaire 2009 / 2010, une action conjointe spécifique auprès des enfants de 8 à 12 ans en surpoids ou obèses, scolarisés en CE2 est engagée: le premier groupe "Pass’sport santé".

Objectifs du programme

- Redonner le goût de l’activité physique aux enfants
- Modifier les comportements alimentaires de l’enfant et de sa famille : renforcer les compétences éducatives parentales pour l'alimentation de leur enfant et pour privilégier une activité physique régulière
- Faciliter les prises en charge médicales
- Articuler une action locale à un réseau de soins

Actions mises en oeuvre

- Inclusion des enfants dans le programme par le biais du service municipal de santé scolaire (repérage des enfants, présentation de l’action, recherche d’adhésion, suivi des enfants et bilan médical)
- Mise en place d'une séance hebdomadaire d’activité physique, adaptée et spécifique. Cette heure d’activité physique est suivie d’un temps d’échanges autour d’un goûter, au cours duquel les enfants sont sensibilisés à l'équilibre nutritionnel
- Mobilisation des familles au moment de l’entrée dans le programme (gratuité, signature d’une charte, engagement), en fin d’année pour le bilan avec le médecin. 5 fois dans l'année, les familles sont conviées à rejoindre leurs enfants. Elles bénéficient d'un temps propre afin de réévaluer leurs habitudes alimentaires.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

En 2012/2013 : 36 enfants inclus dans le programme, dont la capacité théorique est au maximum de 45 places

- 73 % des enfants ont participé à plus de 75 % des séances (20 % en 2011/2012)
le niveau de participation est :
i. 2 temps d’échanges - 18 familles
ii. 1 temps d’échanges - 7 familles
iii. 0 temps d’échanges - 4 familles

- Impact sur les comportements des familles :
20 parents (sur 26) déclarent un changement de comportement de leur enfant dans l’alimentation ou l’activité physique :
> Plus d’attention portée à l’équilibre alimentaire (8)
> Moins produits sucrés (5), Moins grignotages (4), Plus faibles quantités (3)
> Petits déjeuners et goûters plus équilibrés (5)
> Pratique d’activité physique (2)
17 parents (sur 26) déclarent un changement dans leurs habitudes :
> sur les achats (4)
> dans la façon de cuisiner (3)
> Plus fruits (3), Moins boissons sucrées (4)
> Incitation à bouger (2)

- Impact sur les courbes de corpulence : 65 % d’impact positif sur les courbes de corpulence (50 % en 2011/2012)

- Chaque année après le programme, quelques enfants s’inscrivent dans des clubs de sport.

Originalité du programme

L’innovation réside dans le ciblage d’enfants déjà obèses avec proposition d’une action dans un dispositif de droit commun. Cette action propose un espace dédié aux enfants obèses, qui leur permet de reprendre confiance en eux. Elle s’appuie sur une intervention combinée entre les parents et les enfants et renforce ainsi les possibilités de changement de comportement.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Asvel omnisports (section athlétisme), ABC Diététique, « Enfant-Parent : le Duo qui bouge », Centre de référence de l’obésité CHU Lyon sud, Réseau de Prévention et de Prise en charge de l'Obésité Pédiatrique (REPPOP)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- L’entrée tardive dans le programme (fin CE2) représente le temps écoulé nécessaire à une prise de conscience des familles et de l’enfant sur l’obésité de l’enfant et des risques pour sa santé et son insertion dans une vie sociale.
- L’offre Pass’sport santé reste limitée par rapport aux besoins : 40 enfants dans l’action. Chaque création de groupe implique de trouver un équipement sportif disponible et un éducateur sportif formé.
- La crainte d’une stigmatisation des enfants en excès de poids, très présente au début de l’action, est maintenant dissipée.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Le partenariat avec le corps médical a été présenté dans la lettre locale destinée aux professionnels de santé « santé Villeurbanne » avec comme objectif de rendre les professionnels de santé prescripteur pour l’entrée dans le programme.

Améliorations futures possibles :

- Pass’sport santé doit trouver sa place dans une offre renouvelée en périscolaire, lors de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, et s’appuyer sur les dynamiques sport/santé des clubs sportifs.
- Il devra évoluer en fonction des évaluations en cours pour un meilleur étayage des familles (implication de d’autres acteurs comme les centres sociaux, articulations avec les soignants…).

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Accompagnement psychologique :
- Renforcement de la confiance en soi et de l’image de soi des enfants
- Les parents peuvent exprimer leur souffrance d’avoir des enfants obèses et trouver les ressources pour changer leurs comportements
- L’implication des familles est un enjeu central pour la réussite de cette action
- Le parti pris de confier à l’éducateur sportif un rôle d’éducateur en santé s’avère positif : les messages sont acceptés car intégrés dans la dynamique d’animation. Il est donc important pour généraliser ce type d’action, de pouvoir s’appuyer sur des éducateurs formés autant aux méthodes d’éducation à la santé qu’aux savoirs de base en nutrition.

Pour en savoir plus

Cette action est la traduction locale d’une volonté nationale de donner un rôle plus important aux Educateurs Territoriaux des Activités Physiques et Sportives (ETAPS) dans le relais de message autour de la nutrition. Elle démontre leur pertinence liée à


Partager cette fiche
Télécharger la fiche