Logo CCAS de Lille

Le magasin itinérant du CCAS de Lille : un vestiaire solidaire pour les personnes âgées

Résumé : Depuis 2014, le Centre Communal d'Action Social (CCAS) de Lille tient une fois par mois un magasin de vêtements au sein de ses 6 résidences pour personnes âgées. Ce vestiaire éphémère permet aux résidents de renouveler leur garde-robe pendant un moment convivial. Il est un outil pour valoriser leur apparence physique et pour favoriser leur autonomie.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Lille
  • Budget : 11250 €

Organisme(s)

  • CCAS de Lille
  • Place Augustin Laurent
  • 59000 Lille
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : 0
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  01/02/2017
Solution(s) : Exclusion et isolement
Pays :  France, Hauts-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Seniors, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Lille)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Agostini Frédéric , « Le magasin itinérant du CCAS de Lille : un vestiaire solidaire pour les personnes âgées », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Le Centre Communal d'Action Social (CCAS) de la ville de Lille gère un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) qui met à disposition 160 logements au sein de 6 résidences. De nombreux résidents éprouvent des difficultés à renouveler leur garde robe : difficultés financières, problèmes de mobilité, pathologies psychologiques, absence de maîtrise des outils informatiques (pas d'achats en ligne)... Le CCAS de Lille a alors décidé de mettre en place un magasin itinérant.

Objectifs du programme

- Permettre aux résidents de renouveler leur garde-robe
- Créer des liens sociaux et un dialogue entre les résidents et avec l'extérieur
- Retrouver la dignité par la valorisation des individus et en favorisant leur autonomie

Actions mises en oeuvre

- Fréquence : une fois par mois
- Lieu : dans chaque résidence d'EHPAD
- Point de vente : apparence d'une boutique de vêtements ordinaire : caisse enregistreuse, vendeurs (bénévoles et volontaires du service civique), vêtements présentés sur des portants (classés par taille, genre et sexe), articles adaptés à la saison, cabines d'essayage, ticket de caisse...
- Vêtements : issus de dons. Collecte organisée avec des partenaires institutionnels et associatifs mais aussi des lillois
- Coupon d'invitation : distribution mensuelle par le personnel soignant, donnant accès au magasin et servant de bon d'achat (équivaut à l'achat d'une tenue complète « 100% de réduction »: accessoires, maillot, pantalon, sous-vêtements)
- Carte de fidélité nominative : outil d'évaluation du dispositif (nombre de passage en caisse global et par résident)
- Ateliers esthétiques : depuis janvier 2015. Coiffure et maquillage gratuits. Pour améliorer l'estime de soi.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Fréquentation mensuelle : plus de 140 personnes (soit la quasi-totalité des résidents)
- L'ensemble du personnel de l'EHPAD participe également à cette action.
- Depuis l’intervention du magasin itinérant des résidents habituellement isolés dans leur chambre en sorte pour rejoindre ce lieu de vie.
- Amélioration voire restauration de la communication entre les agents et les résidents
- Réussite de l'appel aux dons : importante quantité de vêtements récoltés
- Initiative nominée pour une labellisation qui consisterait à une modélisation de leur action, c'est-à-dire créer une notice de l'action pour être à terme appliquée à d'autres CCAS

Originalité du programme

Ce dispositif dépasse celui de l'accès à des biens de consommation. Il permet un vrai travail sur l'image et la valorisation des individus. Les résidents sont incités à être acteurs : choix dans la composition de leur tenue et de leur apparence.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Benetton, Animâge et L'Oréal (bientôt)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La collecte de vêtements nécessite une mobilisation rapide et importante de moyens humains et matériels (trier, laver, les sécher et les stocker dans un délai limité). La gestion du temps des agents a été chronophage pendant la phase de démarrage.
- Difficultés pour trouver des vêtements féminins de grande taille

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour mobiliser plus de moyens humains lors de la gestion des vêtements, une partie du temps de travail des agents d'animation et d'entretien du CCAS de Lille a été attribuée à cette tâche. Des bénévoles se sont également impliqués.

Améliorations futures possibles :

- Envoyer les invitations privées par courrier. Ce changement de pratique vise à rendre les résidents autonomes dans leurs démarches.
- Augmenter le nombre de passages dans les six structures
- Développer un projet de bibliothèque itinérante sur le même modèle (animation et médiation autour du livre)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Collecte de vêtements : préparer la gestion et reposer sur un bon réseau de partenaires
- Vigilance quant au stockage
- Importance de la notion de choix
- Paiement symbolique : gratuité de la prestation implicite
- Communication auprès des résidents pour les mobiliser le jour du passage
- Importante implication des bénévoles
- Ce type de projet peut être développé au sein de d'autres types de structures ou auprès de d'autres publics : personnes handicapées, accueil de jour...

Pour en savoir plus

PUBLICATION DANS LA BANQUE D'EXPERIENCE DE L'ACTION SOCIALE LOCALE :
http://www.unccas.org/banque/default.asp?id=1352


Partager cette fiche
Télécharger la fiche