Logo Piller

Le contenu de nos assiettes selon "La Transition Alimentaire"

Résumé : Afin de préserver la santé et d'assurer un meilleur avenir aux générations futures, le programme de "La Transition Alimentaire" propose des formations, des événements et des menus alternatifs élaborés avec deux fois moins de protéines animales.

lauréat Candidat au Prix des Femmes Marjolaine 2014

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2014
  • Lieu de réalisation : Avignon
  • Budget : 30000 €
  • Origine et spécificités du financement : Privé, subventions Mécénat
  • Télécharger l’annexe n°1

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  10/10/2014
Appréciation(s) du comité : Résultats et impacts imprécis
Solution(s) : Agriculture et alimentation Environnement Santé
Pays :  France, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Particulier(s)
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Environnement, Alimentation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (PACA)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Piller Agnès , « Le contenu de nos assiettes selon "La Transition Alimentaire" », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

La Transition Alimentaire est un lieu de production et de formation. Cette initiative individuelle est portée par une restauratrice et formatrice, préoccupée par le contenu de nos assiettes en raison de leurs impacts sur la santé et la planète. Il est animé par la croyance qu'il est possible pour tous de manger à sa faim, sainement, en conscience et avec plaisir !

Objectifs du programme

Permettre à tous d’accéder à une alimentation saine et équilibrée

Actions mises en oeuvre

- Création d'une école de formation à la transition alimentaire : http://www.kisskissbankbank.com/l-ecole-de-la-transition-alimenterre
- Publication du "Petit guide à la transition alimentaire"
- Appel en faveur de l'évolution du PNNS (Programme National Nutrition Santé)
- Organisation d'un événement: "Les protéines végétales sont nos amies pour la vie"

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Une expérience de plus de 20 années auprès d'un public varié: jeunes, personnes âgées, sportifs
Les principaux résultats et impacts de notre travail sur la "Transition Alimentaire " comme chacun en a conscience aujourd'hui concernent tant le domaine de la santé des individus que celle de la planète.
En proposant un outil pour la mise en pratique d'une alimentation contenant 2 fois moins de protéines animales, nous permettons de transférer les économies ainsi réalisées sur l'achat, dans un premier temps, de produits de base moins transformés, céréales, huiles, sel, fruits et légumes.
Ce sera le cas, en priorité pour les menus de la restauration collective, à ce propos nous travaillons à l'élaboration d'un projet alternatif sur la communauté des communes de Cavaillon qui sur la base des menus de la transition permet de relocaliser la production de légumes, œufs, fromage, sur 60 hectares actuellement en friche, sur le site dit de "La Voguette". L'aboutissement de ce projet pilote s'inscrit dans la cohérence du projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et des « projets alimentaires territoriaux ». Cette orientation permet d’espérer une réappropriation de la nourriture sur nos territoires, ceci ayant un impact sur la notion d'autonomie alimentaire, de moindre coût en terme de consommation d'énergies fossiles lors des transports, donc sur les émissions de gaz à effet de serre. A moyen terme il conviendra d'évaluer l'impact sur la santé des individus, notamment dans les établissements de soins, hôpitaux, maisons de retraites, et sur les enfants.
La notion de "TRANSITION ALIMENTAIRE" s'impose aujourd'hui comme le socle incontournable de tout projet se réclamant d'un changement de modèle de société.

Originalité du programme

La formation à la cuisine alternative est un outil à fort potentiel de changement: pour les cuisiniers de la restauration collective (cantines scolaires, maisons de retraite, établissements et services d'aide par le travail -ESAT-, cliniques) mais également très attendue dans les milieux sportifs et ceux de l'ESS (Economie Sociale et Solidaire).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Entreprises, associations, fondations en lien avec la défense de l'environnement et la cause animale

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Un défaut de financements retarde la finalisation du "Guide la transition" ainsi que la programmation de l'événement sur la valorisation des protéines végétales.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Demandes de subvention en cours via la plateforme de financement participatif kisskissbankbank

Améliorations futures possibles :

- Rédaction d'un courrier spécifique destiné aux principales associations en lien avec notre thématique
- Mise en place un calendrier de rendez-vous

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Initiative attendue et souhaitée par de nombreux intervenants sur la thématique de la qualité de l'alimentation, notamment en restauration collective
- Importante dimension de sensibilisation pour inciter à l'évolution positive de nos habitudes alimentaires

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

L'impact de la qualité de l'alimentation sur la santé fait déjà l'objet de nombreuses recherches, il resterait à évaluer l'impact de l'approvisionnement local de menus "alternatifs" en termes d'emplois et de réappropriation des terres fertiles pour nos paysans.

Références bibliographiques

Claude Aubert : » Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es »
Robert Nègre : « L'Alimentation, Risque majeur, Ecologie Systèmique »
Jean Seignalet : « Alimentation ou la Troisième Médecine »

Pour en savoir plus

Sans exiger des menus 100% végétariens, ce qui serait cohérent vis-à-vis du règne animal, de la santé mais aussi vis-à-vis de l’environnement en entraînant de surcroît une véritable révolution de notre système, "La Transition Alimentaire" reste réaliste, et tolérant, en faisant sienne cette conclusion de Robert Nègre : « S’il paraît utopiste d’espérer que le système alimentaire productiviste, porteur du risque majeur, cède en un jour la place à un système alimentaire biologique salvateur, rien n’interdit aux partisans de celui-ci, consommateurs et producteurs, commerçants et transformateurs, économistes et banquiers, enseignants et médecins, intellectuels et praticiens, législateurs et syndicalistes de travailler sans relâche et par tous les moyens possibles à sa construction. Parce qu’ils défendent la vie, l’avenir de l’Eco- anthroposphères est entre leur mains ».

A consulter aussi:

http://geavenir.wix.com/-guide-pratique

http://www.slideshare.net/simon140290/guide-de-la-transtion-alimentaire


Partager cette fiche
Télécharger la fiche