Logo Mairie de Villeurbanne

Le Cercle 76 à Villeurbanne: l'insertion sociale par l'accès à la culture

Résumé : ARALIS a ouvert une salle de spectacles au sein d’un foyer accueillant principalement des personnes immigrées, aux situations complexes et repliées sur elles-mêmes. Ouvert aux résidents du foyer et aux habitants du quartier et de la ville, le Cercle 76 offre des spectacles mensuels variés et permettent un accès à la culture à tous gratuitement.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2008
  • Lieu de réalisation : Villeurbanne
  • Budget : 12000 €
  • Origine et spécificités du financement : Ville, politique de la ville, région Rhône Alpes

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  09/05/2014
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Immigrés
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Lucas Juliette , « Le Cercle 76 à Villeurbanne: l'insertion sociale par l'accès à la culture », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Depuis 2008, l’Association Rhône-Alpes pour le Logement et l’Insertion Sociale (ARALIS) utilise la salle de rencontre et de diffusion culturelle le Cercle 76 du foyer Nicolas Garnier. Ce foyer, anciennement pour travailleurs migrants, dispose de 300 chambres. Le public du Cercle 76 est dès lors principalement composé de populations immigrées, aux parcours complexes, souvent repliés sur eux-mêmes. Le projet a pris la forme de spectacles mensuels, variés (musique, conte, théâtre, danse, etc.) et gratuits, pour tous.

Objectifs du programme

- Accueillir, loger et accompagner les personnes isolées et les familles en difficulté, dans le cadre d’un parcours résidentiel sécurisé, visant leur autonomie, insertion et reconnaissance dans la société
- Permettre de découvrir gratuitement les lieux culturels de la ville ou de l’agglomération, en étant accompagné

Actions mises en oeuvre

- Spectacles mensuels de qualité, gratuits aux résidents du foyer et habitants du quartier, au sein de la salle du Cercle 76
- Hétérogénéité des spectacles afin de toucher un public divers "familial" : concerts (musique cubaine, chanson française, musique espagnole, fanfare, percussions maliennes), théâtre, danse (hip-hop), cirque, conte, et ciné-concert
- Programmation hors les murs dans différentes structures du quartier des Brosses : maison de quartier, collège Lamartine, Lycée Musset, centre social ou en plein air, en raison de travaux importants au sein du foyer Nicolas Garnier.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Entre 50 et 90 personnes assistent aux spectacles : résidents du foyer et de plus en plus d’habitants venant de l’extérieur et ayant un grand intérêt à la programmation de la salle
- 7 spectacles sont organisés par an dans le cadre du programme hors les murs
- Il a fallu quelques mois pour que la programmation de cette salle s’inscrive sur le site et dans le quartier, puis pour faire connaître ses spectacles aux habitants, mettre en place des supports et relais de communication...

Originalité du programme

L’originalité du Cercle 76 est d’être une salle de spectacle dans les murs d’une résidence sociale.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les associations partenaires ont signé une Charte et participent à une soirée mensuelle : la Compagnie de théâtre Zéotrope (dont les locaux se trouvent sur le quartier), le Forum des Réfugiés, Raymond et Merveilles en résidence, Krakatoa Productions et la Ville de Villeurbanne (Direction de la démocratie, du développement et de la vie des quartiers ; Direction de l’action et du développement culturel)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Pour des raisons liées notamment au droit du travail (les salariés d’ARALIS ne peuvent travailler au-delà de 20h), ARALIS s’est récemment retirée du portage administratif de la salle.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Gestion transitoire par la mairie jusqu’à fin 2014, date butoir à laquelle le devenir du cercle 76 doit être décidé. Un groupe de travail (collectif associatif villeurbannais) a été monté pour encourager la reprise de cette salle. Durant cette période transitoire et la période des travaux du foyer (travaux importants de restructuration, de septembre 2013 à janvier 2016), une programmation hors les murs est hébergée par différentes structures partenaires du quartier.

Améliorations futures possibles :

- Re-dynamisation du comité de programmation, en l’élargissant à de nouveaux partenaires du quartier : développement, ancrage plus important sur le quartier, communication facilitée, mobilisation accrue des habitants
- Favoriser / Développer la participation bénévole lors des soirées du Cercle 76 (installer la compagnie, accueillir les habitants, coordonner un temps d’échanges entre habitants et artistes, organiser le repas des artistes)
- Un groupe de travail réfléchit actuellement sur le devenir du Cercle 76 après les travaux : Quelle nouvelle dynamique trouver ? Comment sera-t-il géré ? Une association doit-elle se créer ? Sur quels objectifs ? etc.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Moyens humains variables mais globalement il y a le régisseur son (prévu dans le budget) et 3 à 4 personnes supplémentaires par soirée, bénévoles
- Les compagnies qui se produisent sont payées pour leur prestation.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche