Logo Lay t’motiv’

Le café associatif de l’association LAY T’MOTIV’

Résumé : Pour redynamiser le village de LAY dans la Loire et renforcer les solidarités locales, l’Association « Lay t’motiv ! » a ouvert un café associatif servant de base à des activités sociales, culturelles et de consommation privilégiant les circuits courts

Partager cette fiche

Programme

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  05/09/2014
Solution(s) : Coordination des actions Développement territorial Exclusion et isolement
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Loisirs, Sports, Environnement, Culture, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (St Marcel de Félines (Loire))

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Vernay Jérôme , « Le café associatif de l’association LAY T’MOTIV’ », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

A partir d’un constat de désertification de centre bourg d’un village, l’idée de construire un cadre convivial de lien social, de culture, et de consommation privilégiant les circuits de proximité. C’est ce qui a amené les 3 fondateurs de l’association à ouvrir un local de café associatif au sein du village de Lay, compte-tenu de l’absence de bar dit classique dans le village, en profitant de la mise à disposition gratuite par l’un d’eux d’un local adapté (ancienne épicerie). Une association construite par et pour ses adhérents…

Objectifs du programme

L’association se fixe pour objectif de promouvoir, de développer et de structurer le maintien d’un lien social au niveau local. Son domaine d’activités est économique, environnemental, social et culturel. Elle vise à favoriser, mettre en place et développer des actions en faveur des filières courtes de consommation. Elle promeut les valeurs et assume les missions de l’éducation populaire. Elle souhaite devenir un acteur du dynamisme sur le territoire de son champ d’action et favorise toutes les possibilités de mise en réseau.

Actions mises en oeuvre

Ouverture d’un bar associatif situé au centre du village de LAY ouvert à ses membres, où sont disponibles à la vente des boissons des deux premiers groupes. Outre sa fonction de bar, c’est aussi un lieu de vente de tous produits locaux dont les producteurs sont membres de l’association et ont de fait accepté sa charte de fonctionnement et de qualité des produits. Ce lieu est également un point de rencontre et de relais des associations locales qui se reconnaitront dans la démarche globale de l‘association, afin de créer une synergie entre des vocations similaires. L’association assume les services aux habitants du village, elle est vecteur d’activité économique et d’emploi.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Aujourd’hui Lay t’motiv’ tend à devenir un acteur incontournable du territoire : une dynamique bénévole remarquable, de nombreux adhérents 3 salariés à ce jour, plus de 90 animations annuelles variées dans ses locaux, des temps forts « hors les murs », une troupe de théâtre amateur, des animations pour enfants, LAYSTIVAL, l'autre marché de Noël etc… Une activité réseau exponentielle.
Avec une gouvernance bénévole et démocratique, Lay t’motiv’ participe à l’éducation populaire et citoyenne à travers notamment à une offre culturelle diversifiée. Grâce à son dynamisme, elle peut promouvoir les bonnes pratiques dans bon nombre de secteurs : le développement durable, les circuits de proximité de consommation...

Originalité du programme

Lay t’motiv’ propose avant tout une organisation alternative, ainsi, sa réussite tend à démontrer malgré une certaine morosité ambiante que « c’est possible ! » ; ainsi, si effectivement l’association repose essentiellement sur le bénévolat et le don, Lay t’motiv’ prouve que des modèles économiques différents peuvent se pérenniser si ils trouvent sens pour le collectif. Ainsi, dans l’accomplissement de ses vocations liées à l’éducation populaire, Lay t’motiv’ est en mesure de rendre les services liées à un « bistrot » du village, mais bien plus encore…

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

L’existence même de Lay t’motiv’ repose sur la création et le développement de multiples synergies. Le travail en réseau est le quotidien de l’association : producteurs locaux, réseau national des cafés culturels, Ligue de l’enseignement, ESS, associations locales collectifs et Collectivités Territoriales restent des partenaires constants pour Lay t’motiv’. Il est difficile de présenter une liste exhaustive des actions menées en coopération.
Financièrement indépendante à près de 95% à ce jour, Lay t’motiv’ travaille en partenariat de terrain.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Hormis des inévitables conflits interpersonnels, la jeune association Lay t’motiv’ n’a pas encore connu de difficulté réelle, sans doute aussi grâce au prêt gratuit des locaux. Les problèmes sont essentiellement liés à la déconstruction de préjugés.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

L’équipe bénévole dirigeante de Lay t’motiv’ n’est pas figée, ainsi elle permet à tout un chacun de s’inscrire dans une démarche démocratique positive ; C’est une réponse à certains conflits interpersonnels.
Concernant les préjugés et la place d’une telle association dans le village, on peut dire que les activités « hors les murs » : festivals, marchés, participent à un certain niveau de « dédramatisation ». Cela étant, en milieu rural, ce n’est pas toujours facile et des communications envers les habitants du village sont diffusées régulièrement (presse, affichages, questionnaires…)

Améliorations futures possibles :

Lay t’motiv’ se fixe actuellement 2 nouvelles pistes de travail pour potentialiser l’association :
NOTA : les activités en cours sont perfectibles elles aussi.
- Un travail est envisagé envers les jeunes (16-25 ans), population peu touchée pour le moment, en partenariat notamment avec la ligue de l’enseignement
- Un jardin communautaire va voir le jour. Pour initier la dynamique il sera, en accord avec les projets de développement touristique de la commune, de type « médiéval ». Par la suite le projet pourrait prendre d’autres dimensions plus conséquentes.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Lay t’motiv’ répond avant tout au besoin de lien social au sein d’un village.
Sans réelle garanties financières, en mutualisant les capacités de chacun, avec de la récupération et de la créativité, en 4 ans d’existence Lay t’motiv’ est une belle association aujourd’hui.
Ce qui à concouru à sa réussite, c’est la capacité des bénévoles à « s’auto-construire » du bien commun et aussi la volonté sans cesse réitérée de « jouer collectif ».

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Les réalisations et le développement de l’association Lay t’motiv’ impliquent la nécessité de travailler sur des thématiques diversifiées, en vue d’acquérir et préserver un bon niveau de pérennité économique et sociale. Ces thématiques, pour partie déjà élaborées, font l’objet de projets identifiés, ce qui de fait nous situe dans le cadre de la recherche appliquée.
On peut distinguer deux problématiques traitées et développées au sein de la structure existante, dont l’objectif serait à la fois un accroissement du champ d’action de l’association et la création d’activité :
1er sujet - approvisionnement du bassin de vie roannais en produits maraichers bio. Les recherches actuelles qui démontrent l’insatisfaction des besoins sur le territoire légitiment l’émergence d’un projet de création d'une structure de maraîchage en permaculture en relation directe avec l'état des ressources techniques émises par l'INRA et avec les lycées agricoles locaux, en mettant à disposition un outil de travail dans l'état actuel de nos connaissances, et une possibilité de l'enrichir de façon expérimentale.
Ce projet nécessite l'analyse des besoins au sein de la Copler (Communauté de Communes) et dans le bassin de vie du Roannais, en termes de quantité et de qualité de produits issus d'un maraîchage biologique et pour la réalité économique de la démarche.
2ème sujet – la désertification rurale : comment appliquer les principes de circuits de proximité d’approvisionnement en zone rurale, en soutien/ complément ou pour pallier le fonctionnement des derniers commerces existants.
Ce point particulier est l’origine d’une réflexion sur la création d’un « service Lay t’motiv’ externalisé », de type épicerie ambulante.

Pour en savoir plus

Partager cette fiche
Télécharger la fiche