Logo Savoirs pour réussir Paris (SPR)

L’approche de « Savoirs pour réussir Paris » pour lutter contre l’illettrisme

Résumé : Depuis 2009, l’association Savoirs pour réussir Paris propose des parcours personnalisés pour donner goût aux jeunes (16-30 ans) de la lecture, l'écriture, l’expression orale et le calcul. Des ateliers collectifs, accompagnements individuels et projets culturels permettent aux jeunes de devenir autonomes.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2009
  • Lieu de réalisation : Paris
  • Budget : 150000 €
  • Origine et spécificités du financement : 40% subventions publiques (Ville de Paris, CGET et DGLFLF du Ministère de la Culture) + 37% subventions privées (Fondation Apprentis d'Auteuil, Fondation France Télévisions et Fondation Foujita) + 15% vente de prestations + 8% dons

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  17/10/2017
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Impacts élevés !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme : 
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France »

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Terrier Perrine , « L’approche de « Savoirs pour réussir Paris » pour lutter contre l’illettrisme », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Les tests d’évaluation de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) révèlent qu’environ un jeune sur dix rencontre des difficultés de lecture (Ministère de l’Education nationale, 2016). Le directeur du service national met en place en 2000 une expérimentation de terrain basée sur l’accompagnement individuel des jeunes repérés. Le dispositif national « Savoirs pour réussir », lancé en 2004, se décline en associations locales indépendantes les unes des autres mais travaillant en réseau. Ce dispositif est déployé à Paris en 2009. La Fondation des Caisses d'Epargne pour la solidarité, portant initialement le dispositif, s'est peu à peu désengagée.

Objectifs du programme

- Réconcilier les jeunes avec les savoirs fondamentaux et l’envie d’apprendre en donnant du sens aux apprentissages
- Restaurer la confiance en soi
- Encourager une entrée en formation et/ou une insertion professionnelle et citoyenne
- Permettre de s’adapter à différentes situations de communication

Actions mises en oeuvre

- Les jeunes âgés de 16 à 30 ans contactent directement ou sont repérés lors des Journées Défense et Citoyenneté (JDC) ou orientés par divers organismes (mission locale, foyer, centre social…)
- 1er accueil sur rendez-vous : plusieurs types de tutorat sont proposés selon les besoins des jeunes :
> accompagnement individuel par un formateur, de 12 à 24 mois
> ateliers collectifs (hebdomadaires, bimensuels et mensuels) pour des groupes de 10 personnes maximum animés par des tuteurs bénévoles : il s’agit de séances pédagogiques thématiques (écriture, expression orale, techniques de lecture, presse, sorties culturelles, audiovisuel, calcul, informatique, philosophie, cuisine...)
- Projets culturels de 2 à 4 mois pour retravailler les savoirs fondamentaux à travers la culture (ex. partenariat avec la Basilique de Saint-Denis, un groupe de jeunes a inventé une histoire commune transcrite dans un texte et en images avec la réalisation d’un vitrail sous la houlette d’une vitrailliste professionnelle ; collaboration avec des musiciens pour amener des jeunes à écrire et chanter en public leurs propres textes…)

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 2009 : 45 jeunes bénéficiaires
- 2015 : 147 jeunes bénéficiaires
- 2016 : 149 jeunes bénéficiaires dont 71% d’hommes ; en moyenne, 74 jeunes en file active
- En 6 ans, près de 60 % de sorties positives (ex. emploi ou formation)
- Témoignages de bénéficiaires : “Ça m’a apporté beaucoup. J’ai eu confiance en moi pour exprimer ce que je veux. Ça m’a aidé à côtoyé les gens avec les différents ateliers : les différentes ethnies, les différentes religions… c’est bien. ” ; “C´est un très grand plaisir de partager ce moment avec vous tous. Vous m´avez bien aidé à m´intégrer dans la vie française et je vous remercie beaucoup.” ; “J'arrive à lire, à me repérer partout maintenant, je suis libre.”

Originalité du programme

Chaque année, Savoirs pour réussir Paris monte et réalise plusieurs projets d’envergure en partenariat avec des artistes et/ou des établissements culturels. Tout en cherchant à amener les jeunes à reprendre confiance et à se réconcilier avec l’écrit, ces projets à dimension culturelle permettent d’ouvrir leur imaginaire.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Direction de la Démocratie, des Citoyens et des Territoires (DDCT) de la Ville de Paris, Commissariat Général à l'Egalité des Territoires (CGET), Fondation France Télévisions, Fondation Maître Foujita, Espace Public Numérique (EPN) de l’Ageca, Réseau Alpha, Service Oscar Romero, Résidence Monténégro, Archives nationales, Agence nationale de lutte contre l'illettrisme, Fondation Apprentis d’Auteuil, Espace public numérique du 11e, Mission locale, Espaces Dynamique Insertion, Bibliothèques, mission Vivre ensemble et Paris Musées

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Pérennisation des financements (nb. des associations locales du dispositif ont fermées suite au désengagement de la Fondation des Caisses d'Epargne pour la solidarité)
- Besoin d’experts sur la thématique
- Besoin de structures équivalentes en Île-de-France
- Précarité des jeunes qui contactent l´association (ex. ruptures d’hébergement, problèmes de santé, difficultés pour payer les titres de transport ou de garde d’enfants)
- Refus d’accueil de public faute de ressources suffisantes

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Recherche de financements continue tout au long de l’année et sollicitation de dons de particuliers
- Réseau de partenaires susceptibles d’aider les jeunes dans leurs difficultés de vie quotidienne

Améliorations futures possibles :

- Améliorer la diffusion et visibilité de l´association
- Développer une offre de formation payante
- Sensibiliser les entreprises à l´illettrisme (qui peut toucher leurs salariés)

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Bonnes connaissances des jeunes : chaque jeune bénéficie d’un parcours personnalisé qui s’adapte à sa situation de départ, ses progrès et son planning (ex. modification voire suspension possible le temps d’un stage)
- Utilisation d’outils pour mieux cerner la situation de chaque jeune et orienter le travail des bénévoles : Mallette et CD-ROM Lettris (ensemble d'activités pédagogiques de lecture et calcul qui permettent des entraînements systématiques et autonomes sur des points très spécifiques) ; « Coffret Bibliothèque Lettris » (ressources composées de livres et CD, fichiers et guide pédagogique, qui visent à travailler la lecture et notamment la compréhension écrite à partir de textes du patrimoine) ; « Coffret Compter » (outil de formation aux mathématiques, pour les adultes de niveau VI et V qui contient un référentiel, une banque d'exercices, des CD ressources et DVD destinés aux formateurs)
- Chaque projet culturel aboutit à un temps fort valorisant où des réalisations concrètes sont présentées au public (ex. recueil, roman-photo, exposition, spectacle, vitrail…)
- Co-construction des projets avec les partenaires, en définissant clairement les rôles de chacun
- Fonctionnement en entrées et sorties permanentes tout au long de l’année (juillet et août compris)
- Inscription volontaire gratuite
- Veiller à ce que les activités pédagogiques aient du sens
- Equipe bénévole qui est force de proposition (27 bénévoles en 2016, dont 18 femmes et 8 hommes ; et dont 18 retraités, 8 actifs et 1 étudiant)
- Ecoute, disponibilité et bienveillance

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

- Etude sur les modes d’apprentissage (gestion mentale, pédagogie différenciée…) sur l’animation de groupes hétérogènes
- Etude sur la valorisation de l’impact social de la lutte contre l’illettrisme

Références bibliographiques

Guide de la médiation culturelle dans le champ social, édité par Cultures du Cœur et Tous Bénévoles (20 janvier 2016)

Pour en savoir plus

Rapport d’activité de 2016 : https://sprparis.files.wordpress.com/2017/04/rapport-activitc3a9-spr-2016.pdf


Partager cette fiche
Télécharger la fiche