Logo L’Accorderie du 19e

L’Accorderie du 19e arrondissement

Résumé : L’Accorderie est une association proposant des échanges de services entre les adhérents, fonctionnant sur une base de temps. Ces services peuvent être individuels ou en groupe et regroupent un panel très vaste d’activités.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2011
  • Lieu de réalisation : Paris 19e
  • Budget : 60000 €
  • Origine et spécificités du financement : N/C

Organisme(s)

  • L’Accorderie du 19e
  • 23 Bis, Rue Matthis
  • 75019 Paris
  • Salariés : 1
  • Bénévoles : 0
  • Adhérents : 330
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  17/06/2015
Solution(s) : Economie solidaire Exclusion et isolement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Économie, Coopération

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Paris 19ème)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Gutjahr Eva , « L’Accorderie du 19e arrondissement », **Journal RESOLIS** (2015)

Origines et contexte du programme

Le principe de l’Accorderie a été créé au Québec dans les années 2000. La réussite de ce modèle alternatif d’échange a conduit des individus et notamment les régies de quartier à se pencher sur ce type original d’échanges dans la société moderne. Dans le 19e arrondissement, la régie de quartier soutien la création d’une Accorderie en 2011. Elle est devenue opérationnelle en Juin 2011.

Objectifs du programme

L’association vise à favoriser l’échange de services non monétarisés entre les adhérents. Elle permet de favoriser l’accès à des services par le don de soi, et de son temps. Ainsi, à chaque service rendu, l’accordeur bénéficie de crédits temps qu’il réutilise en demandant des services à un des accordeurs à son tour. Le deuxième objectif concerne la prise en charge de l’organisme par les accordeurs, qui ne sont pas de bénéficiaires mais « pilotes » de leur projet d’Accorderie.

Actions mises en oeuvre

- Echanges individuels : entre 2 accordeurs ou entre 1 accordeur et un groupe d’accordeurs (sous la forme d‘ateliers : de danse, de yoga, de dessin, d’œnologie, etc)
- Echanges associatifs : lorsque des accordeurs rendent service à l’Accorderie ils sont rémunérés en heures par cette dernière, pour les activités quotidiennes comme pour la gouvernance du projet (permanences d’accueil, tenu de stands, groupes de travail, comité des accordeurs, etc)

L’inscription à l’Accorderie est gratuite.
L’association dispose aussi d’un local qui sert à accueillir les accordeurs, les renseigner, à accueillir les activités de groupe, etc.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Développement du pouvoir d’agir des habitants
- Lutte contre l’exclusion et la pauvreté
- Renforcement des liens sociaux dans le quartier
- Valorisation des savoirs faire, promotion de l’estime de soi des accordeurs

Originalité du programme

- Valorisation de toutes les compétences à l’égalité, en fonction du temps passé à rendre ou à recevoir un service
- Gratuité d’adhésion
- 15h offertes à l’inscription
- Pas de bénévoles, 1 seul salarié, quel que soit le nombre d’accordeurs inscrits, budget limité (environ 60 000€/an)

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Partenariat entre Accorderies pour pourvoir utiliser ce système quand l’adhérent n’est pas dans le lieu de son Accorderie d’origine.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

L’Accorderie du 19e n’est pas indépendante. Elle est rattachée à la Régie de quartier. Une convention signée avec le Réseau des Accorderies de France en 2015 engage les Accorderies portées à devenir des associations autonomes dans un délai de 5 ans. Un travail de renforcement des instances de gouvernance occupées par des accordeurs, qui deviendront à terme les administrateurs de l’association « Accorderie du 19ème »

Améliorations futures possibles :

Amélioration nécessaire des outils de gestion.
- Pour améliorer la nomenclature des services
- Pour améliorer le système d’évaluation des services

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

La régie de quartier a permis la reconnaissance de l’association et de son utilité. Elle est maintenant connue dans le 19e. Mais elle a aujourd’hui besoin d’être indépendante.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche