Logo Ethic Etape La vie en vert

La vie en vert : un lieu d’accueil Ethic Etape tourné sur l’environnement avec une restauration majoritairement local

Résumé : Le gîte Ethic Etape La vie en vert s’est engagé avec son chef cuisinier dans l’approvisionnement local pour la restauration. Aujourd’hui il propose des repas avec environ 70% de ses produits provenant des fermes des villages voisins.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 1997
  • Lieu de réalisation : Neuwiller-lès-Saverne
  • Budget : N/C

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  01/08/2018 00:00
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Agriculture et alimentation
Pays :  France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Alimentation, Logement

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2018)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : CARDINE Solenne , « La vie en vert : un lieu d’accueil Ethic Etape tourné sur l’environnement avec une restauration majoritairement local », **Journal RESOLIS** (2018)

Origines et contexte du programme

Ethic Etape est un label national pour les gîtes qui développent un tourisme dans un esprit eco-durable. Pour La vie en vert le label est détenu par les EUL (association de la jeunesse protestante). Ethic Etape La vie en vert est un gîte accueillant classes vertes, familles, des groupes adultes et qui est engagé dans une réflexion pour limiter au maximum leur empreinte écologique et ils portent une attention particulière à favoriser une alimentation locale. Le lieu est labellisé depuis 1997 mais l’association EUL existe depuis plus de 75 ans.

Objectifs du programme

Le chef cuisinier estime avoir 70% de ces produits alimentaires qui proviennent de producteurs locaux. L’objectif est de faire le maximum avec les fermes des alentours, d’être le plus local possible.

Actions mises en oeuvre

Les actions mises en œuvre passent par des partenariats avec des producteurs du coin pour garantir un approvisionnement local :
• Le fromage vient de la ferme d’Herrenstein (2km du centre)
• Les yaourts et fromage bio viennent de la Ferme de Tiergarten (5 km)
• La viande du boucher de Bouxwiller (7km)
• Et les fruits et légumes de ponoma et de à nos fruits de Bouxwiller
• Le Pain de Bouxwiller
• La Farine de Dossenheim-sur-Zinsel (5 km)
• Le Café moulu en Alsace
Pour le reste le chef cuisinier est obligé de passer par de grandes distributions comme la confiture, qui est trop chère localement ou les céréales, etc. A chaque fois, il les contacte directement soit par téléphone soit en allant à leur rencontre. Cependant le chef cuisinier n’est là que depuis 1 an et demi. Il a repris les partenariats existants et en développe de nouveaux. Avec les producteurs locaux, ils discutent des prix, de la livraison : la plupart des fournisseurs viennent livrer le centre d’accueil de classes vertes.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Le repas revient à 2€ par personne environ (selon le repas proposé, selon l’entrée…). Le budget consacré à cet approvisionnement n’est pas supérieur à celui que le chef cuisinier aurait en passant par les grandes surfaces. Cette démarche a permis au chef cuisinier d’apprendre beaucoup de choses sur les légumes, les fruits, leur conservation, d’apprendre à cuisiner avec des légumes frais (surtout pour les entrées). Il a appris de nouvelles façons de cuire les légumes et en ressort un bilan très positif. Ethic Etape est fier de pouvoir dire que de nombreux produits alimentaires viennent de la ferme du coin. Cette démarche a permis aussi de jouer sur l’économie locale : certains clients séjournant au centre, s’arrêtent dans les fermes pour repartir avec des produits.

Originalité du programme

Echanges de bons procédés entre les producteurs locaux et le centre : chaque partie se fait de la publicité. Le prix attractif du repas proposé par le centre est aussi un apport original de la démarche. Manger local n’est pas forcément synonyme de manger cher.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Les partenariats développés concernent principalement les producteurs avec qui le cuisiner travaille. Aucun autre type de partenariats du point de vue financier.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Ethic étape La vie en vert est constituée d’une nouvelle équipe. La directrice est là depuis 2 ans, le chef cuisinier 1 an et demi et l’animatrice nature depuis mars 2018. Il leur faut ainsi une période d’adaptation, le temps de se réapproprier le « bébé » avant d’envisager de nouveaux projets. Pour s’approvisionner localement et pour rentrer dans une démarche durable, le chef cuisinier ne propose plus de viande pour les repas du soir, seulement du végétarien (ce qui lui permet aussi de rentrer dans ces frais).

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Il faut prendre le temps de reprendre contact avec les anciens partenaires.

Améliorations futures possibles :

Dans un futur proche, le chef cuisinier avec sa directrice recherchent un moyen pour s’approvisionner en jus d’orange local ou au moins de transformation locale. Et dans un avenir plus lointain, l’animatrice nature aimerait organiser des visites dans les fermes partenaires avec les groupes qu’ils accueillent

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

La clientèle est très satisfaite de la nourriture et se régale. Pour transposer cette démarche, il faut avoir le sens du relationnel et ne pas hésiter à rentrer en contact avec les producteurs locaux.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche