Logo L'Institut de l'engagement

La valorisation des parcours civiques selon l’Institut de l’Engagement

Résumé : Depuis 2012, l’Institut de l’Engagement, association française, accompagne des jeunes aux profils diversifiés repérés pour leur potentiel pendant leur mission de service civique. Facilitateur de projet, l’Institut et son important réseau de partenaires aident les lauréats à développer leurs talents et leur projet personnel (accéder à une formation, emploi et soutien pour créer leur activité) par le biais de parrainage, séminaires, ateliers thématiques…

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2012
  • Lieu de réalisation : France entière
  • Budget : 1800000
  • Origine et spécificités du financement : 90 % de fonds privés (dons et mécénat) géré par la Fondation pour l’Institut De l’Engagement (FIDELE), créée sous l’égide de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE)

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/05/2016
Appréciation(s) du comité : A généraliser ! Impacts élevés ! Innovant !
Solution(s) : Education Emploi
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Nationale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Éducation, Formation

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Schenck Matthieu , « La valorisation des parcours civiques selon l’Institut de l’Engagement », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique est un engagement volontaire en faveur de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes âgés de 16-25 ans (jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap). Les missions (12 mois max.), accessibles sans condition de diplôme, s'effectuent en France ou à l'étranger et sont indemnisées à hauteur de 573 € par mois. Ce dispositif public français est géré par l’Agence du Service Civique, un opérateur placé sous tutelle du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Afin de valoriser les nombreuses qualités des jeunes volontaires révélées pendant leur mission, l’Institut de l’Engagement a été fondé en 2012.

Objectifs du programme

L’Institut de l’Engagement s’adresse à des jeunes, aux écoles et aux entreprises en vue de construire des ponts et de faciliter les rencontres et les synergies.

Actions mises en oeuvre

* DETECTER : les jeunes ayant montré un fort potentiel parmi tous les volontaires du Service Civique (sens des responsabilités, capacité d’adaptation, créativité, esprit d’initiative…). Procédure d’admission en 2 phases : 1) dossier de candidature en ligne ; 2) entretien oral devant au moins 3 personnes issues des milieux associatif, enseignement et entreprise.
* REVELER ET FORMER : tronc commun de séminaires, visites, conférences et ateliers thématiques (animation de réunion, négociation, communication, connaissance du travail social, de l’entrepreneuriat…) pour rassembler les lauréats, consolider leurs qualités et partager leurs connaissances et compétences
* ORIENTER VERS UNE DES 3 FILIERES :
- « formation ». Pour les lauréats souhaitant reprendre ou poursuivre une formation : voies d’accès spécifiques vers ses établissements partenaires, bourses plafonnées en complément des dispositifs existants et aide pour trouver des stages
- « projet professionnel ». Pour les lauréats souhaitant entrer dans le monde professionnel : conseils, accompagnement individuel et collectif et appui méthodologique à la recherche d’emploi (présentation des compétences, amélioration du CV, préparation aux entretiens, stratégie de recherche…)
- « création d’activité ». Pour les lauréats souhaitant créer une association, une entreprise, un projet : conseils, soutien méthodologique, mise en contact avec des partenaires spécialisés et bourses ciblées
*ACCOMPAGNER : à chaque lauréat est attribué un parrain ou une marraine, généralement lié au même secteur, ainsi qu’un accompagnateur chargé d’assurer leur suivi

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Evolution du nombre de lauréats : 150 en 2012, 200 en 2013, 250 en 2014 et 410 en 2015
- Profil des lauréats : filles (72 % en moyenne), surtout résidant d’Ile-de-France et 15 % venant de quartiers prioritaires
- Répartition des lauréats entre les filières : 72 % en formation, 13 % en emploi et 15 % en création d’activité
- Résultats par filière en 2014 : 92 % des lauréats ont validé leur année d’étude, 91 % ont obtenu un CDI ou CDD de 6 mois et 89 % des projets de création d’activité ont significativement progressé
- Session 2016, sur les 4 000 inscriptions : 2 125 dossiers de candidature complets, 1 500 dossiers admissibles et 504 admis
- Lauréat de « La France s’engage » (24 juin 2014)

Originalité du programme

Le contenu du dossier d’admission et la composition des jurys font l’originalité du dispositif. La procédure d’admission des lauréats est conçue et mise en œuvre avec tous les partenaires de l’Institut : élaboration du dossier, définition des critères d’évaluation, examen des dossiers écrits et jurys d’entretien oral.
> Une partie du dossier est rempli par le candidat (sa personnalité, son Service Civique, son évolution pendant son engagement et projet d’avenir) puis complétée par le tuteur ayant suivi le candidat pendant toute la durée de sa mission (compétences révélées, atouts et difficultés) et par un témoin proposé par le candidat (qualités du candidat et son projet).
> Une relecture du dossier par 3 examinateurs, issus du milieu associatif, de l’enseignement et du monde de l’entreprise, qui déterminent la sélection pour l’entretien oral. Ces regards croisés permettent d’éclairer la personnalité du candidat, d’évaluer son potentiel et sa capacité à mener à bien son projet.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- 200 partenaires dont 150 établissements d’enseignement
- 100 organisations soutiennent financièrement l’Institut : Fondation Bettencourt Schueller, Accenture, Accor, Adie, Malakoff Médéric, Randstad, Suez…

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Problèmes logistiques liés à la hausse des candidatures : trouver des infrastructures d’accueil adaptées
- Communication avec les volontaires : certains volontaires prometteurs ne consultent pas ou peu leurs courriels et manquent ainsi l’opportunité de bénéficier du soutien de l’Institut en candidatant
- Suivi des lauréats : continuer à fédérer les lauréats après leur accompagnement. La mobilité de certains jeunes complexifie les liens entre lauréats et anciens lauréats.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- Division des lauréats en 2 groupes de formation
- Ouverture de 2 antennes locales : Bordeaux et Grenoble
- Forte implication des partenaires : jurys, séminaires, ateliers, intégration dans les établissements et parrainage. Ex. en 2016, Malakoff Médéric et In Extenso ont mis à disposition des locaux et fourni des membres de jury dans le cadre de la procédure d'admission
- Simplification des inscriptions en ligne par l’ouverture d’une plateforme web dédiée
- Utilisation d'un progiciel permettant d’optimiser la gestion de la base de données (Salesforce)

Améliorations futures possibles :

- Déploiement territorial : créer davantage d’antennes régionales, notamment dans le nord-est
- Améliorer les interfaces « partenaires / lauréats » pour mieux rester en contact

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- RESEAU DU SERVICE CIVIQUE : collaboration avec l’Agence du Service Civique, les délégués territoriaux du Service Civique et les organismes d’accueil des volontaires
- SUIVI DES JEUNES : adapté et personnalisé (bilan de compétences et entretiens d’orientation) et méthodologie flexible
- COHESION ENTRE LES LAUREATS : séminaire d’intégration après l’admission et création d’une « promotion »
- PARRAINAGE : professionnels identifiés par l’Institut et attribué selon la proximité géographique. Rôle des parrains : soutenir et accompagner les filleuls dans leur parcours, en tenant compte de leur personnalité, qualités et faiblesses (conseils, mises en relation…). Ils peuvent s’appuyer sur le guide du parrainage. Le parrain et le lauréat définissent ensemble les objectifs et les modalités de leurs échanges. Ils s’engagent à échanger au moins 1 fois par mois et à élaborer une fiche de suivi de leurs rencontres.
- REPARTITION DES DEPENSES : 29 % bourses, 26 % détection et accompagnement, 23 % fonctions support et RH, 12 % séminaires et 10 % communication et animation du réseau
- FINANCEMENT : déduction d’impôts au titre des dons aux fondations reconnues d’utilité publique et agrément pour percevoir la taxe d’apprentissage, au titre des activités complémentaires

Pour en savoir plus

- Vidéo institutionnelle : https://www.youtube.com/watch?v=IQDSFrTmF3M
- Site internet du Service Civique : http://www.service-civique.gouv.fr/


Partager cette fiche
Télécharger la fiche