Logo Campaign for Good Governance

La participation citoyenne et la bonne gouvernance selon Leh Wi Tok en Sierra Leone

Résumé : Le programme Leh wi tok (Laissez-nous parler) porté par "Campaign for Good Governance" (Campagne pour une Bonne Gouvernance), imagine un pays où tous les citoyens pourraient jouir d’une gouvernance quel que soit leur statut social et économique. En Sierra Leone, il vise à améliorer les interactions entre les acteurs de la gouvernance, en particulier celles entre la société civile, les médias, les conseils locaux et les parlementaires.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2008
  • Lieu de réalisation : Sierra Leone
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • Campaign for Good Governance
  • 11A Old Railway Line
  • Tengbeh Town Freetown
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  16/10/2014
Appréciation(s) du comité : Description du programme incomplète
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance
Pays :  Sierra Leone
Envergure du programme :  Nationale, Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Femmes, Bottom Of the Pyramid (BOP), Adolescents
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Gouvernance

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Samba-Sesay Marcella , « La participation citoyenne et la bonne gouvernance selon Leh Wi Tok en Sierra Leone », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

La guerre civile a particulièrement marqué la culture politique du Sierra Leone. La dictature et l’autoritarisme ont mis à l’écart de nombreux citoyens ; dont les femmes (au pouvoir politique limité), les jeunes (au taux de chômage élevé) et les pauvres. De plus, la centralisation du pouvoir empire cette exclusion qui affecte particulièrement les personnes aux mauvaises situations économiques, éducatives et sociales. Le pays connait depuis quelques années un renouveau démocratique soutenu par certaines organisations locales et internationales.

Objectifs du programme

Donner de l’importance à l’expression des citoyens et l’utiliser comme un agent de transformation des institutions pour améliorer leurs gouvernance, transparence et responsabilité envers les intérêts de la population. Pour ce faire, il convient de retravailler les relations État-citoyens ; dont le rôle des médias, de la société civile, des élus et des chefs traditionnels.

Actions mises en oeuvre

- Un inventaire des initiatives de gouvernance existantes en Sierra Leone et une compilation des principales idées de gouvernance présentes dans les documents des OSC et des autres acteurs intéressés.
- Le projet « Parliament, Paramount Chiefs and the People » (Parlement, Peuple et Chefs Suprêmes). Une intégration des chefs traditionnels au processus démocratique. Un dialogue entre les jeunes chefs et les vieux chefs dont les relations étaient conflictuelles.
- Le Movement for Resettlement and Rural Development (Mouvement pour le Repeuplement et le Dévelopemment Rural). Des activités visant à promouvoir la participation des femmes à la vie politique (par la création de réseaux de femmes). Des campagnes de sensibilisation communautaire, des plaidoyers, des formations et des participations médiatiques.
- Le Center for the Coordination of Youth Activities (Centre pour la Coordination des Activités des Jeunes) : Une recherche-action participative pour mettre un terme au conflit opposant les jeunes motards aux autorités. Une discussion puis la reconnaissance des motards comme activité économique.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Les vieux chefs ont accepté d’utiliser une partie de l’argent obtenu grâce aux ressources naturelles (diamants) pour l’éducation et d’autres occasions de développement des capacités.
- 56 femmes du district de Kenema ont été choisies pour participer à la vie politique. 14 d’entre elles ont été élues lors des élections des conseillers locaux de 2012.
- Les tensions entre les motards et les autorités ont disparu.

Originalité du programme

L’innovation réside dans l’utilisation des structures de gouvernance primitives pour soutenir la démocratie et garantir des espaces de gouvernance ouverts et participatifs. En effet, les autorités traditionnelles conservent un grand pouvoir et une influence importante dans leur région.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Leh Wi tok est la version Sierra-Léonaise du programme Mwananchi mis en place par l’Institut de Développement d’Outremer du Royaume-Uni.
Partenariat avec les organisations locales de la société civile Diamond Area Community Development Fund, Democracy Sierra Leone, Movement for Resettlement and Rural Development, Center for the Coordination of Youth Activities, Sierra Leone Commercial Biker Riders Union.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

N/C

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

N/C

Améliorations futures possibles :

N/C

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Toute volonté significative de gouvernance doit tenir compte de la réconciliation et de la mise en confiance des interlocuteurs.
- Il faut inclure et non exclure les institutions politiques traditionnelles au processus démocratique.

Références bibliographiques

Irvin, L. 2006: Challenges and Strategies for Democratic Participation
Zack Williams A.B edited: Nordic African Institute 2008:The Quest for sustainable Development and Peace The 2007 Elections in Sierra Leone pp5
Campaign for Good Governance, Oct 2009, Reform is not against tradition: Making Chieftaincy Relevant in 21st Century Sierra Leone pp1
Ismail, W., F. Olonisakin, B. Picciotto & Wybrow, D. 2009. Vulnerability and Exclusion (YOVEX) in West
Africa: Synthesis Report. (Number 21). Conflict, Security and Development Group (CSDG), King’s College London.
Peters, K. (2007). From Weapons to Wheels: Young Sierra Leonean ex-combatants become motorbike taxi-riders. Journal of Peace Conflict & Development 1 July 2010 www.peacestudiesjournal.org.uk

Pour en savoir plus

http://www.mwananchi-africa.org/storage/Mwananchi-WP1-lowres.pdfIbid


Partager cette fiche
Télécharger la fiche