Logo Céline Alvarez

La maternelle des enfants, une pédagogie au service de la réussite et de l’épanouissement des enfants

Résumé : Céline Alvarez a mené une expérimentation dans une classe maternelle à Gennevilliers pendant 3 années scolaires : tester une nouvelle manière d’enseigner, basée sur les travaux du Docteur Maria Montessori et sur les apports des sciences cognitives et de la linguistique, dans l’objectif de prévenir l’échec scolaire et de favoriser l’épanouissement des enfants.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2011
  • Lieu de réalisation : Gennevilliers
  • Budget : N/C

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  08/12/2014
Appréciation(s) du comité : Impacts élevés ! Source d’inspiration !
Solution(s) : Education
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Professionnels, Enfants de moins de 5 ans, Elèves, étudiants
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Agissons ensemble contre le décrochage scolaire » (2015)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Alvarez Céline , « La maternelle des enfants, une pédagogie au service de la réussite et de l’épanouissement des enfants », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

En 2008, Céline Alvarez découvre les travaux de Maria Montessori, pédagogue du début du XXe siècle, et se passionne à l’idée de reprendre et de poursuivre cette pédagogie dans une école en zone défavorisée pour en connaître les effets. Pour pouvoir le faire, elle passe et réussit les concours de professorat des écoles, et avec le soutien de la DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire) et de l’association Agir pour l’école, Céline Alvarez lance en 2011 la première classe basée sur les travaux de Montessori dans une école publique.

Objectifs du programme

L’objectif final de cette initiative est de trouver des solutions pour que l’Ecole change et permette enfin de développer tous les potentiels (intellectuels, sociaux, créatifs…) des enfants, tout en favorisant leur épanouissement.
Objectifs spécifiques :
- Se servir des apports des sciences cognitives pour dégager des grands leviers pédagogiques favorisant les apprentissages et l’épanouissement des enfants
- Expérimenter la mise en œuvre d’une pédagogie basée sur les travaux de Montessori et sur les leviers d’apprentissage dégagés par les sciences cognitives
- Si les résultats sont positifs, partager largement les outils testés

Actions mises en oeuvre

- Reprise des travaux de Montessori, avec apports des sciences cognitives et de la linguistique (nécessité d’adapter ses travaux à la langue française et à ses complexités)
- Durant 3 années scolaires (2011-2014) : recherche pédagogique dans une classe multi-niveaux (petite, moyenne et grande section) de l’école maternelle Jean-Lurçat à Gennevilliers (en Zone d’Education Prioritaire) :
• Aménagement de la classe en différents espaces contenants des outils pédagogiques que les enfants choisissent librement : une aire sensorielle (avec de la musique par exemple), une aire de langage (ex : lettres rugueuses pour que les enfants découvrent les lettres par le toucher), une aire mathématique (avec des plateaux du système décimal = système concret de mathématiques pour apprendre à compter avec des cubes)…
• Suivi individualisé des enfants toute la journée
• Laisser émerger la coopération et l’entraide, et bannir la compétition entre les enfants
• Repérer ensemble, avec les parents, les intérêts de l’enfant à un moment précis, et réfléchir ensemble, à la classe et à la maison, comment on y répond
- 2014/2015 : création d’outils pédagogiques destinés aux enseignants désireux d’appliquer cette pédagogie

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Les compétences des enfants ont été testées avant l’expérimentation, au bout d’une et de deux années. Résultats :
• A la fin de l’année 1, tous les enfants allaient plus vite que la norme, sauf un enfant qui avait été beaucoup absent. Les tests en mémoire, raisonnement conceptuel, arithmétique et devinettes indiquent que 74% des enfants ont amélioré leur position en mois de développement par rapport à la norme, dont 28% qui avaient un retard important.
• A la fin de l’année 2, tous les enfants en grande section étaient lecteurs et 90% des moyennes sections étaient entrés dans la lecture. Compétences en mathématiques qui dépassent souvent leur niveau scolaire
• Les parents ont noté des changements importants chez leurs enfants (autonomie, confiance en soi et envie d’apprendre) et sont très contents de cette expérimentation, même ceux qui étaient réticents au départ
• Beaucoup d’enseignants ont exprimé leur désir de bénéficier d’outils et d’accompagnement

Originalité du programme

Pour la 1ère fois, des outils pédagogiques sont développés (et mis en œuvre sur le terrain) à partir d’une combinaison des apports de : la pédagogie, des sciences cognitives et de la linguistique. C’est aussi la première fois que les travaux de Montessori sont repris dans leur totalité dans une classe maternelle publique. Un autre aspect original est la démarche expérimentale (rare au sein de l’Education Nationale) : tester la pédagogie dans une classe et mesurer les résultats de manière scientifique, pour ensuite la généraliser.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

- DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire)
- Association Agir pour l’école
- Scientifiques : Stanislas Dehaene, Manuela Piazza

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Blocages politiques et institutionnels forts, notamment avec le changement de gouvernement, qui ont obligé Céline Alvarez à démissionner de son poste à l’école maternelle.
- Au départ, réticences de certains parents

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- En expliquant aux parents l’expérimentation, en les invitant à s’investir et quand ils ont eux-mêmes pu constater les effets positifs pour leurs enfants, ils ont changé d’avis et sont devenus de véritables soutiens.

Améliorations futures possibles :

Rendre les outils pédagogiques disponibles et accessibles

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Ma volonté d’aller jusqu’au bout, renforcée par les résultats visibles chez les enfants et le soutien des parents
- Soutien de la recherche scientifique avant, pendant et après l’expérimentation

Pour en savoir plus

- Conférence de Céline Alvarez sur TEDx : https://www.youtube.com/watch?v=nwVgsaNQ-Hw
- Vidéos des enfants de la classe : http://lamaternelledesenfants.wordpress.com/3-videos-3-bilans/
- Témoignages des parents des enfants de la classe : http://lamaternelledesenfants.wordpress.com/interviews-des-parents/
- Résumé de l’approche de Maria Montessori : http://www.ibe.unesco.org/fileadmin/user_upload/archive/publications/ThinkersPdf/montessf.pdf


Partager cette fiche
Télécharger la fiche