Logo Mairie de Villeurbanne (Direction de l'action et du développement culturels)

La Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne

Résumé : Chaque année, la ville de Villeurbanne organise la Fête du Livre Jeunesse (FDLJ). Depuis 2000, la programmation en amont et pendant cet événement innovant s’est extrêmement enrichie pour développer d’une part le goût de la lecture chez le jeune public ou un public n’accédant pas à la lecture et d’autre part sensibiliser à la diversité.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2000
  • Lieu de réalisation : Villeurbanne
  • Budget : 484964 €
  • Origine et spécificités du financement : Ville de Villeurbanne et environ 10% CNL, DRAC et Conseil Régional

Organisme(s)

  • Mairie de Villeurbanne (Direction de l'action et du développement culturels)
  • place Lazare Goujon
  • 69100 Villeurbanne
  • Salariés : 40
  • Bénévoles : 3
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  09/05/2014
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Education
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Enfants de moins de 5 ans, Elèves, étudiants, Détenus, Adolescents
  • Domaine(s) :  Éducation, Formation, Culture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Auria Nelly , « La Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

La Fête du Livre Jeunesse (FDLJ) est un événement annuel créé en 2000 par la direction des affaires culturelles de la Mairie de Villeurbanne. A chaque fête du livre, un thème et un invité sont à l’honneur et une cinquantaine d’auteurs, d’illustrateurs et de plasticiens participent activement.

Objectifs du programme

- Développer le plaisir du livre et de la lecture dès le plus jeune âge
- Donner aux enfants le goût de la diversité et quelques clés pour apprendre à respecter les différences, qu’elles soient artistiques ou humaines
- Résidence "un auteur, un quartier" : permettre aux enfants d’explorer l’univers de l’invité d’honneur et de nouer une vraie relation avec lui et de manière plus générale avec la manifestation

Actions mises en oeuvre

Une préparation de plusieurs mois :
- Intervention d’une quarantaine d’auteurs, illustrateurs et plasticiens dans les écoles
- Lancement par l’équipe de la FDLJ de deux appels à projets
- Elaboration en classes de projet sur un ouvrage et son auteur
Un événement de 3 jours :
- Rencontres ou ateliers gratuits d’1 à 2 heures avec les personnalités invitées, dans le groupe scolaire et diverses structures du quartier (centre social, crèche, arrêt du bibliobus...)
- Résidence "un auteur, un quartier" : sélection d’un quartier prioritaire de la ville comme résidence d’un invité d’honneur
- Une école primaire d’ancrage : plusieurs interventions autour du travail de l’invité (lecture, dessin, musique, danse ou théâtre)
- Mise en valeur du résultat de la résidence par un temps fort sur le quartier de résidence et une exposition au sein de la Maison du Livre de l’Image et du Son (MLIS)
- Deux bibliobus (service de proximité où chacun peut emprunter livres, CD ou DVD) sillonnent Villeurbanne et s’arrêtent une à quatre fois par semaine dans les différents lieux de chaque quartier.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- Depuis 2011, réforme de la politique tarifaire de la lecture sur le territoire villeurbannais : inscription gratuite pour les personnes de moins de 26 ans
- Bilan des enseignants : fascination de leurs élèves à la rencontre d’un auteur ou d’un illustrateur qui désacralise l’écrit et le fait d’écrire ; familiarisation des enfants avec le livre et le plaisir de lire ; fréquentation de la FDLJ par plus de la moitié de leurs élèves ; regret pour certains de la trop courte durée des interventions et du manque de contact avec l’auteur ne venant dans la classe/l’école qu’une seule fois pour une séance d’1 heure à 2 heures.
- Vaste mobilisation de nombreux acteurs éducatifs et culturels : enseignants, écrivains, illustrateurs et plasticiens
- Les expositions dans la MLIS amènent dans les murs de la médiathèque un public nouveau.
- Hausse progressive du nombre d’abonnés jeunesse dans le réseau des médiathèques
- Création d’un triporteur par le Centre social du Tonkin (un des quartiers classé en politique de la ville) : remorque pleine de livres jeunesse tirée par un vélo qui se promène dans le quartier où les enfants et les jeunes se retrouvent souvent au pied d’immeubles.
- En moyenne, 80 projets réalisés en amont de la manifestation.

Originalité du programme

La découverte d’un livre est proposée selon une approche croisée (par exemple la découverte du livre peut se faire par le biais de la musique mais tout aussi bien à l’inverse l’éveil musical peut être suscité à partir d’un livre) et dans des lieux très variés (écoles, collèges, lycées, centres sociaux de la ville, maisons d’arrêt de l’agglomération lyonnaise etc.).

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

École Nationale de Musique de Villeurbanne, Compagnies de danse et de théâtre, Ecoles de graphisme et Equipements culturels de la ville

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- La FDLJ fêtera en 2014 sa quinzième édition. L’événement a pris de l’ampleur mais l’équipe n’a pas vraiment évolué pour autant. La coordination de la Fête est actuellement portée par une petite équipe professionnelle à laquelle s’ajoutent trois stagiaires pendant cinq mois et une quarantaine de personnes en renfort au moment même de la Fête du livre.
- Même si la résidence "Un auteur, un quartier" date seulement de 2012, elle est devenue un projet central et fédérateur. Cela demande un temps considérable en termes de conception, de coordination et d’accompagnement et nécessiterait un mi-temps supplémentaire sur le semestre précédent la Fête du livre.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

N/C

Améliorations futures possibles :

Réflexion en cours sur une programmation de micro évènements tout au long de l’année autour du thème de l’édition et en partenariats avec les structures culturelles de la Ville mais aussi avec les libraires

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Rendre le livre vivant : donner une vie publique et une visibilité à la production écrite
- Rendre le livre accessible à des publics pas forcément sensibles à la lecture : enfants, adolescents et familles de quartiers défavorisés, détenus, enfants hospitalisés…
- Désacraliser l’ouvrage et son auteur : ouvrir la manifestation à d’autres partenaires, comme l’Ecole nationale de musique, les équipements culturels, des compagnies de danse et de théâtre...
- Participer au développement de la lecture : amener le public au livre par le biais d'une programmation artistique, littéraire et culturelle de qualité pendant la manifestation
- Une offre gratuite d’animations et de spectacles touchant tous les champs artistiques
- S’appuyer sur un réseau de lecture publique, via notamment une étroite collaboration avec les bibliothécaires
- Les interventions d’auteurs, illustrateurs et plasticiens encouragent et dynamisent le travail fait tout au long de l’année en faveur du livre et de la lecture, notamment auprès des plus jeunes.
- Ne pas sous-estimer l’importance des activités en amont pour bien préparer l’événement. Elles s’inscrivent dans la durée.

Pour en savoir plus

LES ACTIVITES PREPARATOIRES DE LA MANIFESTATION
En amont de la manifestation, une quarantaine d’auteurs, illustrateurs et plasticiens interviennent dans les écoles dans le cadre de projets portés par des équipes de professionnels (enseignants, animateurs, éducateurs…). A partir du catalogue élaboré par l’équipe de la FDLJ, un appel à projet est lancé. Les enseignants sont invités à élaborer un projet avec leur classe sur un ouvrage et son auteur. Ils travaillent avec leur classe sur le projet en amont de la Fête du livre, puis les auteurs sont accueillis dans les classes pour une séance de rencontre ou d’atelier d’1 à 2 heures pendant la semaine de la FDLJ.

LES APPELS A PROJETS
Deux types sont lancés :
- Un dès l’automne auprès des établissements scolaires et des associations proposant l’intervention d’auteurs et/ou d’illustrateurs dans le cadre de leurs projets pédagogiques
- Un autre, quelques semaines précédant la fête, à tous publics pour inviter d’autres partenaires à participer à la FDLJ, afin de sensibiliser un large public autour du thème abordé (les carnets de voyages) et de donner un élan ludique pour les petits et les grands, professionnels et amateurs, autour d’un acte collectif (un grand rassemblement de cerfs-volants).

LES BIBLIOBUS
Deux bibliobus, l’un dédié au public adulte, l’autre à la jeunesse, sillonnent les quartiers de Villeurbanne : Saint-Jean, les Brosses, les Buers ainsi que Gratte-Ciel, Croix-Luzet et la cité Jacques-Monod.

LES PRECEDENTES EDITIONS DE LA FDJL

- 2013 Mouvement avec le duo Anouck Boisrobert et Louis Rigaud (le quartier Saint Jean)
* Participation de près de 450 enfants à la création d’une œuvre interactive dévoilée dans l’exposition « Mouv’ton pop ! »
* 24 ateliers sur inscription ont accueilli 392 personnes
* 7 ateliers en accès libre
* Organisation d’une journée pro
* Accueil des Prix Sorcières en 2013 (prix récompensant depuis 1986 des auteurs et illustrateurs jeunesse, jusqu’alors remis au Salon du livre de Paris et décernés par l’Association des librairies spécialisées jeunesse et l’association des bibliothécaires de France)
* Un nouveau projet international initié par Gérard Picot, directeur artistique de la FDLJ, et soutenu par Bookcrossing.com : "les journées internationales du livre voyageur". Ces journées ont mobilisé un grand nombre de contributeurs dans le monde. A Villeurbanne, à Vaulx-en-Velin, à Lyon mais aussi en Grèce, en Tunisie, en Inde, au Canada, en Espagne, au Mexique, au Chili, en Argentine… Des centaines de milliers de livres ont ainsi été « lâchés » dans les espaces publics à la rencontre de lecteurs fortuits.

- 2012 Couleurs avec Hervé Tullet (le quartier des Buers)
* 18 spectacles et animations et 40 ateliers programmés. Fréquentation générale de près de 30 000 personnes.

- 2011 Filles & Garçons naissent égaux, certains plus que d'autres avec Carole Chaix
- 2010 Résister avec Zaü
- 2009 Etats de Fête avec Christian Voltz
- 2008 Et toi, ton toit ? avec Cécile Gambini
- 2007 Je me souviens… de demain avec Katy Couprie et Antonin Louchard
- 2006 Je me souviens avec Bruno Heitz
- 2005 Langages avec Aurélia Grandin
- 2004 Les derniers géants avec François Place
- 2003 L'Autre avec François Roca et Fred Bernard
- 2002 Gentils et Méchants avec Lionel Le Néounic
- 2001 L'Odyssée, le voyage imaginaire avec Nathalie Novi
- 2000 Première Edition

LES RESSOURCES HUMAINES MOBILISEES
Équipe organisatrice permanente en équivalent temps plein :
- Direction artistique : 1 ETP
- Direction de production : 1,8 ETP
- Direction technique : 0,6 ETP
- Bibliothécaires : 1,5 ETP
- Communication : 0,5 ETP
Equipe lors de l’événement :
- 40 personnes salariées pendant le festival (hors permanents)
- 3 bénévoles


Partager cette fiche
Télécharger la fiche