Logo La Ferme Coopérative Urbaine

La Ferme Coopérative Urbaine - Production solidaire et inclusive de légumes biologiques

Résumé : La Ferme Coopérative Urbaine a pour but d’intégrer des personnes à bas revenus et isolées dans un projet de CSA (Community-supported Agriculture), soit un fonctionnement de type AMAP, afin de leur permettre de se nourrir avec des légumes biologiques et de les intégrer à ce type de communautés souvent composées exclusivement de personnes à hauts revenus.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Début Amap : 2011, début initiative : 2016
  • Lieu de réalisation : Helsinki, Finlande
  • Budget : 1800 €
  • Origine et spécificités du financement : Donations des membres

Organisme(s)

Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  30/06/2017
Appréciation(s) du comité : Programme récent - doit faire ses preuves Résultats et impacts imprécis
Solution(s) : Agriculture et alimentation Exclusion et isolement
Pays :  Finlande
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Coopérative
  • Bénéficiaires :  Population urbaine, Personnes en situation de handicap, Immigrés, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Alimentation, Agriculture

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Forssell Sini , « La Ferme Coopérative Urbaine - Production solidaire et inclusive de légumes biologiques », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Ce projet de type AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne), le plus grand en Finlande, a été initié il y a 6 ans, à l’initiative de résidents locaux qui souhaitaient savoir d’où provenait leur nourriture, et désiraient contribuer à sa production. Ils ont donc loué un terrain et ont fait appel à la coopérative agricole d’Herttoniemen pour sa gestion. La Ferme Coopérative Urbaine s’est alors rendue compte que les participants des projets d'AMAP étaient plutôt des membres de la classe moyenne ou moyenne supérieure. Par conséquent, les membres ont décidé de tenter d’impliquer des personnes à bas revenus dans leur projet depuis 2016 afin de diversifier les bénéficiaires de leurs actions.

Objectifs du programme

L’objectif de la Ferme Coopérative Urbaine est d’impliquer dans l'AMAP des individus à faible revenus qui ne prennent généralement pas part à ce genre d’initiatives et leur permettre de se fournir en alimentation biologique, mais également de les inclure dans des activités mises en place dans une optique d’intégration dans la communauté. Avec l’aide d’une église et de ses travailleurs sociaux qui ont pris part au projet, des personnes susceptibles d’être intéressées ont été identifiées : familles monoparentales, chômeurs de longue durée, personnes convalescentes, migrants...

Actions mises en oeuvre

La structure a offert aux personnes ciblées qui ont manifesté un intérêt pour le projet (soit entre 16 et 18 personnes) une sélection de légumes gratuitement chaque semaine pendant 5 à 6 mois, ce qui leur a permis de recevoir de la nourriture issue d’une agriculture biologique. Il a également été proposé aux personnes de participer aux activités de l'AMAP avec les autres membres de l’association.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Il s'agit d'un projet à très petite échelle, mais ayant pour ambition de devenir un projet pilote pouvant servir de modèle ailleurs. Il a été bien reçu par les bénéficiaires, les personnes informées manifestaient un intérêt et il a bénéficié d’une certaine visibilité dans les médias. Il a été perçu comme un projet prometteur et a aidé à créer un lien entre alimentation biologique et inclusion sociale localement.

Originalité du programme

L’originalité du programme tient dans sa volonté de combiner le bien-être alimentaire avec une participation active des individus : les individus ne se contentent pas de recevoir des produits alimentaires mais sont aussi impliqués dans la production de la ferme. En outre, aucune AMAP finlandaise n’avait auparavant été impliqué dans l’aide alimentaire.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Un partenariat a été mis en place avec une église afin de déterminer quels individus pourraient participer à l’initiative. Aucun partenariat financier n’a été mis en place puisque les financements proviennent des membres de l'AMAP.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Le projet a eu un succès mitigé, du fait de certaines difficultés pratiques :
Tout d’abord, la ferme est en dehors d’Helsinki et cela prend donc du temps de s’y rendre. Les individus doivent avoir une voiture, ou prendre un long transport en commun. Par conséquent, cela requiert du temps et de l’argent, un investissement non négligeable pour des personnes à faibles revenus ; l’initiative a donc moins bien fonctionné qu’escompté.
Par ailleurs, le projet requiert un solide travail de coordination pour déterminer qui seront les bénéficiaires et pour organiser leur participation, ce qui a majoritairement été fait sur une base volontaire et a demandé beaucoup plus de temps et de disponibilité que prévu. Sur le long terme, le projet aura donc besoin de davantage de moyens que ce qui est actuellement disponible.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Pour pallier ces problèmes, l'AMAP a candidaté afin de recevoir des financements de la ville d’Helsinki ; malheureusement ces financements ont été refusés; le projet est donc dans l’attente de nouveaux financements.

Améliorations futures possibles :

Malgré ces difficultés, le projet a été bien reçu et a bénéficié d’une bonne visibilité dans les médias, ce qui a suscité un certain intérêt. Une autre AMAP a tenté de mettre en place un système similaire, mais à une échelle bien plus petite (un bénéficiaire).

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

Il existe un potentiel de réplicabilité du projet ailleurs, si des financements permettent de rémunérer un responsable, que le lieu est accessible et que les potentiels bénéficiaires sont correctement identifiés.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche