Logo Aux Captifs La Libération

La colocation solidaire de Valgiros dans le 15e arrondissement de Paris

Résumé : Depuis 2010, l’association Aux Captifs La Libération propose un Centre d’Hébergement de Stabilisation (CHS) à des personnes sans-abris dans le 15e arrondissement de Paris. L’accompagnement dans leur réinsertion est assuré à la fois par une équipe éducative et par des bénévoles qui cohabitent avec les résidents. Cette colocation crée une relation interpersonnelle authentique qui favorise les parcours de socialisation et de reconstruction.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2010
  • Lieu de réalisation : 15e arrondissement de Paris
  • Budget : N/C
  • Origine et spécificités du financement : Fondation Financière de l’Echiquier, Fondation Bettencourt Schueller, Fondation Sisley, Fondation Notre Dame, Fondation Solidarité Société Générale, Fondation Caritas France

Organisme(s)

  • Aux Captifs La Libération
  • 210bis rue Vaugirard
  • 75015 Paris
  • Salariés : 3
  • Bénévoles : 9
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  04/04/2016
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration !
Solution(s) : Culture, sport et loisirs Exclusion et isolement Logement
Pays :  France, Île-de-France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Sans abris, Bottom Of the Pyramid (BOP)
  • Domaine(s) :  Logement, Biens essentiels

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Paris 15ème)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : LAROCHELLE Valéry , « La colocation solidaire de Valgiros dans le 15e arrondissement de Paris », **Journal RESOLIS** (2016)

Origines et contexte du programme

Aux Captifs La Libération, association fondée en 1981 par le prêtre Patrick Giros, rencontre et accompagne des personnes qui vivent dans la rue ou de la rue. Depuis ses premières maraudes à Paris, l’association a mis en place différents programmes sociaux pour accompagner les publics rencontrés dans la rue : Espace Solidarité Insertion (ESI), programme pour les mineurs isolés, ateliers de recherche d’emploi, séjours de rupture… Un Centre d’Hébergement de Stabilisation (CHS), nommé « Valgiros » en hommage au fondateur de l’association, a été ouvert à Paris en 2010.

Objectifs du programme

- Faciliter la vie quotidienne des résidents
- Accompagner les résidents pour retrouver à terme une autonomie la plus large possible

Actions mises en oeuvre

- Hébergement partagé entre personnes sortant de la rue et bénévoles insérés
- Capacité d’accueil : 21 personnes sans-abris et 11 bénévoles
- Présence des bénévoles : participation aux actes de la vie quotidienne (préparation des repas, entretien, courses, lessive…) et accompagnement dans leurs démarches d’intégration dans le quartier et d’insertion (ateliers / sorties / séjours : culturels, FLE, poterie, bien-être et esthétique, cuisine…)
- Equipe éducative pour le suivi social global et l’animation du CHS

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

- 2010-2013 : 6 résidents ont progressé vers une nouvelle étape de stabilisation et 8 vers une insertion
- 2015 : 25 résidents suivis, dont 7 nouveaux
- Insertion professionnelle : 12 % de CDI temps plein, 8 % autoentrepreneurs (ex. interprète), 8 % en chantier d’insertion et 4 % CDI temps partiel
- Profil du public accompagné :
> en général : hommes et femmes, dont certains très désocialisés, éloignés des dispositifs de droits communs mais aussi des personnes en démarche de régularisation administrative
> en 2015 : 60 % d’hommes, 40% de femmes, 24 % non-inscrits en tant que demandeur d’emploi, 28 % demandeurs d’emploi, 16 % sans autorisation de travailler sur le territoire

Originalité du programme

Le CHS Valgiros propose une forme de socialisation originale : les personnes accueillies cohabitent avec des bénévoles. Cette présence permet de revaloriser l’image de soi des résidents. Ce temps de « pause » leur permet de faire évoluer leur situation socioprofessionnelle : bâtir ou consolider un projet professionnel ou de vie, améliorer des ressources, retrouver un équilibre, une autonomie, appréhender sereinement l’autonomie future…

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Acteurs du territoire comme les paroisses du 15ème

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

Recruter des bénévoles résidents

Améliorations futures possibles :

Plan de communication pour faire connaître le projet

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Rôle essentiel des bénévoles
- Equipe professionnelle en étroite collaboration avec les bénévoles (travailleur social, alcoologue et infirmier psychiatrique)
- Participation mensuelle des bénévoles aux charges (frais d’entretien, nourriture…)
- Caractéristiques du CHS : un immeuble de 5 niveaux, d’une superficie totale de 1 000 m² dont 844 m² utilisée et environ 150 m² de jardin
- Valeur de respect et d’écoute pour établir une relation de confiance et de bienveillance

Partager cette fiche
Télécharger la fiche