Logo Nantes Métropole

L'Atelier Climat de Nantes Métropole

Résumé : La municipalité de Nantes a créé en Juin 2010 un dispositif de concertation citoyenne afin d’initier des politiques publiques environnementales adaptées aux habitants tout en favorisant les comportements individuels responsables.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : Juin 2010
  • Lieu de réalisation : Nantes
  • Budget : 78000000
  • Origine et spécificités du financement : ensemble du secteur environnement de la municipalité

Organisme(s)

Site Internet

Comité de lecture

Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance Environnement
Pays :  France
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Établissement Public
  • Bénéficiaires :  Universel
  • Domaine(s) :  Participation citoyenne, Environnement, Énergie

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Galateau Estelle-Fleur , « L'Atelier Climat de Nantes Métropole », **Journal RESOLIS** (0)

Origines et contexte du programme

Le changement climatique et les thématiques qui lui sont associées, comme le développement durable, ou la consommation responsable, prennent de plus en plus d’importance dans le débat public, en France comme partout dans le monde. Les initiatives politiques doivent être couplées à des échanges avec la société civile si l’on veut que les actions menées soient efficaces et suivies par le plus grand nombre.

Objectifs du programme

Mesurer les freins et les facteurs favorisant les changements d’habitude des citoyens, et tester les politiques publiques accompagnant au mieux les habitants dans un changement ou une adaptation de ces habitudes. Réduire les émissions de CO2 dans la métropole nantaise et encourager les comportements respectueux de l’environnement dans son ensemble.

Actions mises en oeuvre

• recrutement de 150 ménages, parmi 1302 personnes ciblées par une enquête téléphonique (mars-avril 2010)
• lancement de réunions climats, avec différents niveaux d’implication. La formule F3 comprend 3 réunions annuelles (sur les actions à mettre en place, les obstacles rencontrés, les soutiens nécessaires); la formule F7 y ajoute 4 réunions sur des thématiques précises- déplacements, habitat, consommation (Juin2010-juin2011). Ces réunions sont animées par des représentants politiques, des professionnels, et des associations.
• rédaction du bilan de l’opération, utilisé pour la mise en place d’initiatives politiques concrètes (Juin2011)
• calcul de l’empreinte carbone des participants avant, pendant, et après l’opération.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

-sentiment partagé d’utilité et de nécessité des participants
-développement des transports en commun
-mises en place de nouvelles consignes de tri
-aide de 20 euros à l’achat d’un composteur
-guide personnalisé sur l’alimentation, distribué à tous les habitants
-participants se tournent davantage vers l’achat de produits frais, locaux et de saison

Originalité du programme

L’individu est placé au centre d’un nouveau rapport entre les acteurs politiques, scientifiques, et la société civile, favorisant la prise en compte de l’opinion citoyenne. L’atelier climat nantais engage des effectifs et une durée du dispositif plus importants que dans des ateliers citoyens standards (150 ménages participants contre 25 à 30 en moyenne, et durée de un an contre quelques jours ou mois). La segmentation des participants en 2 groupes n’est pas non plus habituelle.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

• Problème de décalage entre les deux groupes (groupe F7, plus engagé, se sent freiné par F3, et groupe F3 se sent comme un sous-groupe)
• changements observés restent minimes, et ne concourent pas à une baisse drastique du rejet des gaz à effet de serre
• l’impact sur les actions politiques reste faible (les initiatives politiques qui ont suivi étaient décidées en amont et ne faisaient qu’être validées par l’Atelier Climat)

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

• Importance du rôle des animateurs des débats, pour permettre lors des réunions communes une sorte de rattrapage du groupe F3 tout en ne ralentissant pas la progression de F7
• organisation de rencontres annuelles faisant suite à l’atelier, ouvertes à tous pour toucher un maximum de personnes et ainsi augmenter l’impact de l’initiative.

Améliorations futures possibles :

L’initiative pourrait être étendue à d’autres communes à travers le pays pour bénéficier d’un rayonnement plus grand. Une rémunération en fonction de la participation aux séances pourrait inciter à un engagement plus important (cela a fonctionné pour d’autres ateliers citoyens). Les politiques doivent également s’impliquer de manière plus sincère dans la démarche.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

• Régularité et fréquences des réunions
• possibilité de plusieurs degrés d’implication (F3 et F7) dans l’atelier

Idée de sujet(s) de recherche fondamentale ou appliquée, utile(s) pour le présent programme :

Initiatives écoresponsables dans la région nantaise

Partager cette fiche
Télécharger la fiche