Logo Mission Locale de Villeurbanne

L'action "Rebond" de la Mission Locale de Villeurbanne pour lutter contre les discriminations

Résumé : La Mission Locale de Villeurbanne a mis en place l’Action "Rebond" en 2008 afin de lutter contre les discriminations. Organisée sur 5 demi-journées, cette action fait intervenir des sociologues, des associations et d’autres spécialistes pour informer et expliquer les recours en cas de discrimination.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2008
  • Lieu de réalisation : Villeurbanne
  • Budget : N/C

Organisme(s)

  • Mission Locale de Villeurbanne
  • 50 rue Racine
  • 69100 Villeurbanne
  • Salariés : N/C
  • Bénévoles : N/C
Site Internet

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  03/12/2014
Appréciation(s) du comité : Source d’inspiration ! Description du programme incomplète
Solution(s) : Démocratie et bonne gouvernance Education
Pays :  France, Auvergne-Rhône-Alpes
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Elèves, étudiants, Adolescents
  • Domaine(s) :  Droits fondamentaux

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Pauvreté France » (Villeurbanne)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Orenes Cynthie , « L'action "Rebond" de la Mission Locale de Villeurbanne pour lutter contre les discriminations », **Journal RESOLIS** (2014)

Origines et contexte du programme

Cette action s'est mise en place en 2008 dans le cadre du programme ACCEDE (Financement européen Equal) porté par la Mairie de Villeurbanne. Dans le cadre de ce programme, la Mission Locale a conçu une action "Rebond" : Rebondir face aux discriminations. Cette action a pris différentes formes dont la première a fait l'objet d'un film "Les discriminations: faire face !". Aujourd'hui, cette action se réalise sur une matinée de 8h30 à 14h00. Le film est utilisé comme outil pédagogique et s'inscrit dans une politique territoriale forte de lutte contre les discriminations.

Objectifs du programme

- Libérer la parole autour de la discrimination et de lever le tabou
- Sortir du fatalisme généralement répandu quand ce sujet est abordé
- Informer sur la construction historique et sociologique des droits et la lutte contre les discriminations
- Transmettre une information de premier niveau concernant le droit
- Présenter les lieux d'information et d'écoute si le/la jeune se pense victime de discrimination

Actions mises en oeuvre

- 1ère ETAPE : L'action Rebond se déroule sur 5 demi-journées :
1) Intervention de l'Association ARCAD qui anime avec leur jeux TRIBALIA
2) Libérer la parole; échange autour de "la discrimination, parlons en !" Élaboration de liste de questions pour les deux intervenants prévus, un sociologue et un avocat
3) Intervention du sociologue en réponse aux questions posées par le groupe
4) Intervention de l'avocat en réponse aux questions posées par le groupe
5) Comment ces connaissances nouvelles peuvent me permettre de rebondir face à une discrimination. Mise en place de mes modes d'actions.
- 2ème ETAPE : Élaboration du film "Les discriminations: Faire Face" à partir des ateliers Rebond
- 3ème ETAPE : Un atelier d'information d'une demi-journée autour des discriminations. Nous abordons l'histoire de la lutte contre les discriminations, le droit et les lieux ressources disponibles sur le territoire.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Chaque année, cette action concerne entre 20 et 40 jeunes et permet de:
- mieux identifier les différents critères discriminatoires définis par la loi de 2001 et comprendre que la discrimination peut toucher chacun d’entre nous
- reprendre confiance dans leur capacité à agir, à "demander des comptes", en pouvant se saisir des instances juridiques compétentes
- pouvoir échanger en groupe avec d’autres jeunes confrontés à des pratiques discriminatoires leur a permis de déculpabiliser par rapport à leur vécu, de sortir du statut de victime, statut générateur de souffrance et/ou d’agressivité, et de prendre conscience que les pratiques discriminatoires - interdites et sanctionnées par la loi – doivent être dénoncées et non plus subies avec fatalité.
- porter les questions d’égalité de traitement au-delà du groupe

Originalité du programme

Olivier Noël, sociologue spécialiste de la question (ISCRA) a jugé cette action innovante car peu de groupes de parole de jeunes avec un apport de connaissances pratiques et théoriques existent actuellement en France.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Association ARCAD (Agir en région pour construire un avenir sans discrimination)

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

La principale difficulté est la mobilisation des publics.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

Nous sollicitons les jeunes appartenant déjà à un groupe.

Améliorations futures possibles :

Continuer à informer et mobiliser les équipes et les partenaires

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Forte mobilisation et implication des accompagnants et équipe dirigeante de l'association dans la lutte contre les discriminations
- Aborder la discrimination sous tous ces aspects et ne pas focaliser sur un type de discrimination

Partager cette fiche
Télécharger la fiche