Logo Kainuun Kansalaiskeskus Ry

Kainuun Kansalaiskeskus Ry - Aide alimentaire à Kuhmo

Résumé : Fondée en 2006, Kainuun Kansalaiskeskus Ry est une association d’aide alimentaire aux plus démunis qui agit à Kuhmo, l’une des villes les plus pauvres de Finlande, de surcroît dans une zone rurale, ce qui implique des déplacements en véhicules sur de longues distances.

Partager cette fiche

Programme

  • Démarrage : 2006
  • Lieu de réalisation : Kuhmo, Finlande
  • Budget : 240 €
  • Origine et spécificités du financement : (240 euros/distribution) - Nombreuses organisations locales pour la distribution, prise en charge des coûts d’achat de la nourriture par l’Agence des affaires rurales et des coûts de location d’un lieu de stockage par la ville de Kuhmo.

Organisme(s)

  • Kainuun Kansalaiskeskus Ry
  • Riihimäentie 11
  • 88900 Kuhmo
  • Salariés : 0
  • Bénévoles : 60

Localisation

Comité de lecture

  • Date de lecture de la fiche :  14/04/2017
Solution(s) : Agriculture et alimentation Exclusion et isolement
Pays :  Finlande
Envergure du programme :  Locale
Opérateur(s) :  Association, ONG
  • Bénéficiaires :  Seniors, Population rurale, Elèves, étudiants, Chômeurs
  • Domaine(s) :  Aide alimentaire

Fiche collectée dans le cadre du programme RESOLIS « Alimentation responsable et durable » (2016)

Copyright: Licence Creative Commons Attribution 3.0 ( http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/ )
Pour citer un texte publié par RESOLIS : Virtanen Kirsi , « Kainuun Kansalaiskeskus Ry - Aide alimentaire à Kuhmo », **Journal RESOLIS** (2017)

Origines et contexte du programme

Le programme a commencé en 2006, lancé à l’initiative de Kirsi Virtanen, par le constat que Kuhmo était l’une des communes les plus pauvres de Finlande avec également une population âgée. En effet, 60% des habitants ont plus de 65 ans, et 20% de la population totale est au chômage, d’où un ratio de dépendance de 1.95. Ce problème est renforcé par le fait que Kuhmo est une commune rurale de 9000 individus sur 4800km². Cela augmente les coûts liés à l’alimentation, du fait de la distance des supermarchés depuis les lieux d'habitations: la possession d’une voiture, sans compter les coûts d’essence, sont nécessaires pour s’approvisionner, ce qui renforce la précarité alimentaire des plus pauvres.

Objectifs du programme

L’objectif du programme est de distribuer une aide alimentaire basique aux individus dans le besoin, de manière à enlever cette préoccupation de leur quotidien. Du fait des distances, les coûts de distribution sont élevés et ont amené l’association à opter pour une solution de distribution bi-annuelle d’aliments à base de glucides et de gluten (pâtes, riz, pas de produits frais). Retraités, familles à bas revenus avec enfants, étudiants et chômeurs sont particulièrement visés à travers ce projet.

Actions mises en oeuvre

Depuis 2006, une aide alimentaire a été délivrée deux fois par an à 3000 personnes environ. Avec le soutien financier de l’Agence des affaires rurales, 18 000 kilogrammes de nourriture sont achetés, puis stockés dans un local prêté par la commune. 50 à 60 volontaires classifient, organisent et empaquettent la nourriture, qui est ensuite distribuée par tracteur aux personnes qui l’ont souhaité. Le processus prend au total 3 jours.

résultats et impacts, quantitatifs et qualitatifs, des actions mises en oeuvre

Environ 3000 personnes bénéficient de cette aide alimentaire (ce qui représente plus de 30% de la population de la commune, pour environ 6 kg de nourriture distribué par personne) ; ce nombre est désormais constant. Chaque personne reçoit individuellement 6 kg de nourriture environ tous les 6 mois. Au début, l’aide était avant tout distribuée aux familles avec enfants, mais d’autres populations plus isolées (particulièrement les retraités avec un faible pouvoir d'achat) ont pu être atteintes au cours du temps. Auparavant, l’aide était aussi distribuée aux villes voisines, mais l’Église, inspirée par cette initiative, a pris le relais de la distribution sur les villes concernées, ce qui a permis à l’association de se focaliser exclusivement sur la commune de Kuhmo.

Originalité du programme

L’originalité de ce programme tient avant tout aux lieux dans lesquels se déroulent la distribution. En effet, l’aide alimentaire dans les forêts et campagnes isolées d’une ville elle-même assez reculée sont assez rares. La distribution bi-annuelle pour pallier les problèmes logistiques apportés est également intéressante. Premier de ce type dans la région, ce programme est parfaitement réplicable, l’idée ayant été reprise par l’Église de la ville voisine.

Partenariat(s) développé(s) dans le cadre du programme

Kuhmo's Back organisation, Kuhmo's Rheumatism organisation, Kuhmo's Invalid organisation, 4H, Kuhmo's Martha Organisation et le Seilonen Village community sont partenaires et payent chacun 40 euros de cotisation, ce qui correspond aux frais engagés pour les 3 jours de distribution bi-annuelle (repas des volontaires…). La commune de Kuhmo offre la location du lieu de stockage, ainsi que son scanner pour copier les formulaires administratifs requis, et l’Agence des affaires rurales qui se charge des coûts d’achat de la nourriture.

Retour d’expérience

Difficultés et/ou obstacles rencontrés durant la mise en oeuvre du programme :

- Le programme est basé sur la participation de volontaires, avec l’incertitude d’avoir suffisamment de volontaires à chaque distribution. Ils doivent en effet utiliser leurs propres voitures sans compensation pour les coûts d’essence, bien qu’ils accomplissent souvent une grande distance pour venir du fait de l'étendue de la commune.
- Un autre problème lié à cette difficulté de trouver suffisamment de volontaires est le fait que l’efficacité du travail s’en trouve limitée. Ainsi, la plupart des volontaires sont des retraités âgés qui dans leurs missions ne souhaitent pas toujours remplir des rapports.
- Ce problème est accentué par la précision d’information que requièrent les autorités finlandaises à l’association. Lors de la dernière distribution notamment, les agents de douane supervisaient le comptage des sacs et des kilogrammes pendant de longues heures, du fait d’un rapport écrit qui n’avait pas été ramené.
- Une autre incertitude concerne la disponibilité ou non de l’espace de stockage de la ville. Parfois l’association a dû louer un espace à des particuliers, ce qui augmente le coût de la distribution de 500 euros.

Solutions adoptées pour répondre aux difficultés et/ou obstacles :

- L’Association a fait appel à la Kuhmo’s Martha Organisation, composé d’un grand groupe de femmes, ce qui a considérablement réduit les erreurs et a aidé à faciliter la distribution.
- C’est désormais l’Église qui gère la distribution dans les communes alentour, ce qui a réduit les coûts de trajet pour les volontaires et les problèmes logistiques.

Améliorations futures possibles :

- Pas de projet d'évolution du projet à ce jour.

Présentation des facteurs de réussite et conseils pour une généralisation ou transposition du programme :

- Une bonne identification en amont des problèmes rencontrés par la population de la commune (combinaison entre faible pouvoir d’achat et isolement dû à la ruralité) a permis une aide ciblée et efficace.
- Pour transposer ce programme, une bonne logistique est nécessaire puisqu'il s’agit de distribuer de la nourriture dans des zones rurales, peu atteignables ; c’est aux membres de l’association de se déplacer, et non aux bénéficiaires.

Partager cette fiche
Télécharger la fiche